samedi 13 mai 2017

Mystères antiques et images d'archives 1

Mystères antiques et images d'archives 1


Olmecfigurines 1

Les mystères antiques et même préhistoriques ne datent évidemment pas d'hier, c'est un pléonasme, mais d'avant-hier. Les temps modernes et les possibles trucages divers font douter les plus jeunes de certaines réalités, mais il existe encore, bien que les documents vieillissent et que certains disparaissent même, des archives qui nous montrent certaines découvertes et des images qui remettent en mémoire certains faits. Cette nouvelle rubrique tentera d'en fournir quelques-unes et d'augmenter un peu les données concernant ces réelles découvertes des temps passés (des découvertes faites parfois il y a deux siècles et qui concernent des faits datant de milliers d'années...). Une rubrique qui reviendra de temps en temps selon les données trouvées (si vous avez des archives filmées ou d'images/photos, vous pouvez me contacter !) et disponibles...





Nous commençons par la plus grande statue découverte à ce jour dans toutes les Amériques, digne des géantes égyptiennes. Cette statue représente l'ancien dieu de la pluie des Aztèques, Tlaloc.



Mexicotlaloc



Elle pèse environ 152 tonnes et a une hauteur de 7 mètres. Elle a été découverte allongée dans le lit d'une rivière près de la ville de San Miguel/Coatlinchàn, Mexique. En 1964, un exploit technique est réalisé pour pouvoir la déplacer du lieu de sa découverte jusqu'à la capitale Mexico, où elle demeure désormais dans un parc. Il semble que le dieu n'ait pas apprécié son déplacement car un record de pluies torrentielles s'est produit au Mexique le jour de son transport...



Olmecfigurines 1

Mexique3000 04

Nous retrouvons ensuite des images des découvertes des fameuses têtes géantes des Olmèques. Les Olmèques sont considérés comme avoir créé la toute première civilisation évoluée des Amériques, mais leur apparition subite sur les côtes du Mexique, du côté Atlantique, demeure toujours mystérieuse, ainsi que leurs constructions à la fois sophistiquées et primitives par certains côtés. En fait, l'apogée des Olmèques se situe à priori à l'époque des Phéniciens en méditerranée... et ils construisent des pyramides 2000 ans (datations officielles) avant les égyptiens. Les têtes géantes sont toujours controversées de part leur apparence, qualifiée de "Négroïde" ou de "Mongolienne" selon les chercheurs...



Figurine culture olmeque medium



On note aussi que les Olmèques avaient une partie de leur population avec un crâne fortement allongé, et que de nombreuses statuettes et gravures les représentent également. ..



Machu 1911

En 1911, Hiram Bingham revendique la découverte de la cité perdue de Machu-Picchu au Pérou. Sa "découverte" est toujours enregistrée comme telle dans les livres d'Histoire et scolaires... mais la réalité est pourtant différente. " Nous nous frayions un chemin à travers la forêt vierge (...). Quand soudain, je me suis retrouvé face aux murs de maisons en ruines construites grâce à un travail de pierres très minutieux qu'avaient fait les Incas ", raconte-t-il dans son livre consacré, en 1948, à sa "découverte" (La Fabuleuse Découverte de la cité perdue des Incas, Pygmalion, réed. 1998). " Alors que j'examinais les grands blocs de la ligne inférieure et calculais qu'ils devaient peser entre 10 et 15 tonnes chacun, je ne pouvais pas en croire mes yeux. Quelqu'un allait-il croire ce que je venais de découvrir ? Heureusement (...), j'avais un bon appareil photo et le soleil brillait ", détaille encore Hiram Bingham. Ses clichés font l'objet, en 1913, d'un numéro entier du National Geographic. Son récit inédit et les photos des ruines impressionnent. Un mythe est né, celui du sanctuaire inca du Machu Picchu ("vieille montagne" en quechua).



Machu 1911h

Hiram Bingham devant un rocher couvert de pétroglyphes en 1911



A travers ses écrits, Hiram Bingham a, lui, consolidé son image d'explorateur - au point d'avoir inspiré le personnage d'Indiana Jones. Cependant, la figure et les écrits de ce professeur d'histoire sont de plus en plus contestés. On sait désormais par exemple que le Machu Picchu n'a jamais vraiment été une "cité perdue". "En 1911, le site était pleinement intégré au territoire national", affirme l'historienne péruvienne Mariana Mould de Pease.

Dans ses premiers carnets de voyage, M. Bingham avoue avoir suivi la piste que lui avaient donnée des habitants des environs. En 1913, il reconnaît aussi avoir dû "effacer des murs magnifiques la signature de visiteurs péruviens" qu'il avait trouvée dans 23 endroits du site. On sait aujourd'hui qu'il s'agissait du nom d'Agustin Lizarraga, un propriétaire terrien de Cuzco, qui avait visité le sanctuaire en 1902.

" Entre le XVIe et le XIXe siècle, les noms de Huayna Picchu et de Machu Picchu apparaissent clairement dans les registres notariaux ", indique encore l'historien Donato Amado Gonzales, du programme Qhapac Nan de l'Institut national culturel de Cuzco. Au XIXe siècle, plusieurs voyageurs, dont le Français Charles Wiener, mentionnent aussi le Machu Picchu.

A l'époque, plusieurs cartes localisent déjà le site inca. L'Américain Paolo Greer a retrouvé un document élaboré par un ingénieur allemand, indiquant dès 1874 le nom de Machu Picchu. M. Greer a aussi découvert un autre plan datant de la même période, faisant référence à la "Huaca del Inca", une compagnie d'extraction de bois mise en place par un ingénieur allemand, August Berns, à quelques pas du sanctuaire. Pour Paolo Greer, il n'y a aucun doute : M. Berns a eu accès au Machu Picchu et en aurait profité pour piller l'endroit.

Une chose est sûre pour Donato Amado Gonzales, qui se fonde sur les registres d'impôts que touchaient les Espagnols : " En 1595, seules quatre familles vivaient dans le village de Machu Picchu." Pourquoi sont-elles restées ? Les hypothèses se bousculent. Il y a encore beaucoup à étudier, à apprendre et à découvrir. Seuls 20 % du site inca ont jusqu'ici été fouillés...











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ne pas hésiter à commenter, donner votre avis, faire part de votre propre expérience...