Des nouvelles de la Mer Baltique - De Débuts à juillet 2014

Des nouvelles de la Mer Baltique - MAJ au 08-05-2016 dans articles


Lire sur Calaméo :







STOCKHOLM - le 13-6-2012 : A un autre endroit de la Mer Baltique, un groupe d'archéologues suédois spécialistes de la mer disent qu'ils ont trouvé ce qu'ils croient être les plus anciens pièges de pêche fixes au monde (à ce jour !) trouvé sur le fond de la mer Baltique, avec le plus ancien remontant au moins à 9000 ans.

Arne Sjostrom, un archéologue à l'Université Södertörn à côté de Stockholm, affirme que les restes de sept nasses, faites de tiges de noisetier attachées ensemble, ont été trouvés dans une rivière ancienne d'une vallée submergée au large de la côte sud de la Suède, à une profondeur de 5-12 mètres (16.5-40 pieds).
Seul l'un des paniers de carbone a été daté, et est estimé à environ 9.000 ans. Sjostrom a déclaré mardi que son équipe est "assez confiante et que c'est le plus ancien casier fixe de pêche qui a été trouvé à ce jour dans le monde."
__________________________________________________________________________________

En ce qui concerne les recherches sur les trois "objets" repérés au fond de la mer Baltique en 2011 et sur lesquels l'équipe de plongeurs de Peter Lindberg (Ocean X-Team) est actuellement en train de travailler, les nouvelles ont été étonnantes le 7 juin 2012 mais depuis, les choses semblent s'être compliquées : un rappel rapide de l'histoire :

le 16-03-2012 : L'équipe réussit une récolte de fonds en signant un partenariat avec une producteur de documentaires télévisés pour une audience internationale, avec une production qui démarre dès avril 2012.

"Ocean X Team has now signed a partnership agreement with Titan TV production. Titan TV will produce a TV documentary series and documantary film for an international audience. The production starts in April, see more at: www.balticcowboys.com"

le 02-04-2012 : " incroyable, nous avons mesuré la valeur radioactive des ancres que nous avons utilisées. Le niveau normal de radiation est de 0.1 milli Sieverts eet nous mesurons 0.63 sur les ancres. C'est loin des niveaux dangereux mais tout de même 6 fois plus haut que le niveau normal de radiation. Les ancres ont été au fond vers 2 à 3 kilomètres du cercle, donc on peut se demander si nous aurons des valeurs plus élevées de rayonnement plus nous nous rapprocherons du cercle ? " - " incredible, we have measured the radiative value of the anchors we used. It’s quite intriguing, the normal level of radiation is 0,1 milli Sieverts and we get 0,63 when measuring on the anchors. It’s far from dangorus levels but still; it’s 6 times higher than a normal level of radiation. The anchors have been on the bottom like 2-3 kilometers from the circle, so one can wonder if we will get higher values of radiation the closer we get of the circle ? " 

le 20-05-2012 : " Maintenant, nous avons acheté le navire Ancylus. Nous sommes en train de le préparer pour la grande aventure qui va commencer dans un proche avenir ... Je serai de retour avec une date exacte.
Pour plus d'informations, nous serons dans le port de Norrtalje bientôt. "


L'expédition commence à partir de Norrtälje le 1er juin et le planing est prévu pour continuer les prochaines semaines.

Pour plus d'informations, contactez Joséphine Görander, attachée de presse.
Josephine.gorander @ titan.se
+46 8 588 012 79, mobile 46 70-665 95 90

Le 04-06-2012
: " L'expédition a débuté le vendredi 1er du port de Norrtälje, quand Océan X-Team a réunit son équipage pour cette aventure passionnante à essayer de trouver ce qu'est le mystérieux objet en forme de disque. Malheureusement, les conditions météorologiques ont été vraiment mauvaises ces derniers jours, mais maintenant ils sont sur la route. " --  " News; The expedition started Friday 1st from Norrtälje harbor when Ocean X-Team took their crew out for this exciting adventure trying to find out what the mysterious disc-shaped object is. Unfortunately the weather conditions have been really bad the last days, but now they are on a roll. "


Le 06-06-2012 : " A 13h00, Océan Team X est sur le site. Le navire Ancylus, transportant l'équipe Océan X, est désormais ancré au-dessus de l'objet en forme de cercle. Ils ont commencé à numériser les fonds marins et ils prélèvent des échantillons pour des analyses. En raison de conditions météorologiques très mauvaises, l'opération a eu un peu plus de retard que prévu. Mais ils travaillent dur et se préparent à plonger là-bas pour d'autres investigations aujourd'hui. " -- " 1.00 pm, Ocean X Team on site. The ship Ancylus, carrying the Ocean X Team, is now anchored above the circle-shaped object. They started to scan the seabed and they are taking samples for analyses. Due to really bad weather conditions the operation took a little bit longer than scheduled. But they are working hard and prepare to dive down there for further investigations today."

Le 07-06-2012 : " 14:00, les plongeurs sont maintenant en bas et enquêtent sur le cercle et les rapports du navire disent qu'ils sont vraiment étonnés. Il y a définitivement quelque chose d'inhabituel de caché sur le fond marin - un mystère enseveli. Plus d'informations et des photos seront publiées la semaine prochaine. "

balticanomaly1.jpg 

Ce scan serait celui de la 3ème anomalie, qui ressemble à un cratère de volcan ou de météorite : après enquête, il s'agit d'un objet scanné au fond d'un lac Canadien, rien à voir avec la Baltique... *



* : Cette photo serait en réalité celle d'un ovni ou supposé tel au fond d'un lac Canadien, sans aucun rapport avec la Baltique bien sûr mais servant juste "d'exemple" pour un article sur la baltique... : 


C'est la dernière communication officielle du site de l'équipe à ce jour (11/6), mais si j'ai dis que les choses sembles s'être gatées depuis, c'est que le 10 juin 2012, un site d'ufologues soucieux de la vérité dénonce ce qui semble être pour eux un coup publicitaire et commercial sans grand rapport avec des intérêts archéologiques ou autres. Des documents internes à l'équipe en question montrent clairement un montage financier et le fait que l'objet avait dès le début un intérêt commercial. Bon, il faut relativiser car le coût d'un bâteau et d'une expédition sérieuse coûte quand même très cher, surtout s'il n'y a rien du tout au bout... mais le fait est qu'il ne s'agit pas seulement de financer l'expédition, mais bien aussi de se faire un gros pactole avec l'aventure, à l'avance et avec ou sans bonne surprise en final... :
http://www.educatinghumanity.com/2012/06/baltic-sea-ufo-search-accusation-of.html

Le 12 juin enfin, nous apprenons que le bateau a levé l'ancre et est reparti vers son port d'attache, il y aura peut-être une conférence de presse à son arrivée ou peu après. La production du film a bien réservé un site internet pour le projet à monter... ce site est partagé entre le doute le plus complet, les possibles excuses invoquées par l'équipe (des manoeuvres militaires navales proches du lieu de recherches qui durent depuis deux semaines pourraient être une excuse invoquée par exemple pour le départ), d'autres pensent qu'ils ont tout simplement trouvé un ancien "point chaud" volcanique voir un ancien cratère de volcan... nous en saurons sûrement un peu plus bientôt si la production veut vendre son film et s'il y a vraiment matière...

ufo-cover-up-baltic-sea.jpg

MAJ 1 : Enfin un peu plus de nouvelles le 15-06-2012 ! : L'express suédois (expressen.se) a obtenu une rapide interview de Stefan Hogeborn, membre de l'équipe, et obtenu quelques photos :
" Une plongée qui était censée apporter des réponses au mystère - mais qui a plutôt apporté encore plus de questions.

rocks-ufo-balti-sea.jpg

Stefan Hogeborn a 20 ans d'expérience de la plongée et à travailler comme photographe sous-marin et moniteur de plongée. Ici, il décrit la première plongée dans le cercle en question dans la mer Baltique :
- La première chose que nous avons vu, c'est une sorte de formation rocheuse qui semblait être coulée dans le ciment, a-t-il dit.

Quand ils ont nagé plus loin, ils ont vu plusieurs formations rocheuses.

baltic-sea-ufo-rocks.jpg

- Cela ressemble presque à un collier de perles ou que quelqu'un a essayé de faire une cheminée avec des roches de la taille d'un pouce (1 inch = 2.54 centimètres !) sur le plancher océanique.

L'espèce de four formé de roches au-dessus de ce qui constitue le grand cercle est ce qui a été découvert avec un instrument de scanner l'an dernier. Diverses images des plongeurs montrent que le cercle à son pourtour constitué de plusieurs blocs formés par des "rouleaux" (rolls) ou "champignons" (mushrooms) qui sont fixés aux autres, formant un cercle. Dans l'ensemble, l'objet a 60 mètres de long et à peu près autant de large.

- Quand nous avons nagé à travers l'objet, nous sommes arrivés sur la chose bizarre. C'était comme si quelqu'un avait pincé le bord de la montagne, comme si vous aviez reuni ensemble deux moules, et les avez collé au-dessus entre des formations lithiques, a déclaré Stefan Hogeborn.

"Probablement du grès".

A la plongée suivante, ils ont pris un marteau pour déloger un morceau de matériau. Stefan Hogeborn décrit la visualisation de la matière carbonisée. Au cours des plongée dernières, les plongeurs ont découvert un trou oblong d'une fois et demi sur six pouces qui entre dans l'une des roches qui forment le cercle.

" - Je n'ai jamais, jamais, jamais, rien vu de pareil, dit Stefan Hogeborn. "

L' Expressen a demandé à Martin Jakobsson, un professeur de géologie marine et de géophysique à l'Université de Stockholm, de voir une image de la plongée.

rocks-baltic-sea.jpg

" - C'est sans doute une sorte de grès. Quand vous regardez la structure, il semble que ça en soi ", dit-il.
Les échantillons provenant de la découverte de la mer Baltique ont été envoyés pour analyse.
" - Puisque nous n'avons pas eu de réponses aux questions que nous nous posions, nous avons porté cette question vers des experts qui peuvent faire des recherches au niveau des pièces que nous avons apportées jusque là," dit Stefan Hogeborn. "


MAJ 2 : Interview du chef de l'équipe : " l'équipe de Ocean X a plongé vers l'objet en forme de cercle dans la mer Baltique et a rencontré quelque chose qu'ils n'ont jamais vu auparavant. D'abord ils ont pensé que c'était juste de la pierre ou une falaise rocheuse, mais après de nouvelles observations,  l'objet est apparu plus comme un champignon énorme, haut de 3 à 4 mètres / 10-13 pieds du fond marin, avec des côtés arrondis et des bords robustes. L'objet a un trou en forme d'oeuf débouchant par le haut, comme une ouverture. En plus de l'objet, ils ont également trouvé d'étranges formations en cercles de pierres, qui ressemblent presque à de petites cheminées. Les pierres étaient couvertes par quelque chose ressemblant à de la suie

baltic-anomaly-11.jpg
Le dôme pris de près : il semble bien y avoir quelque chose d'artificiel à la base. La ligne blanche visible est le câble d'un plongeur.

« Lors de ma carrière de 20 ans de plongée, comprenant 6000 plongées, je n'ai jamais rien vu de tel. Normalement les pierres ne brûlent pas. Je ne peux pas expliquer ce que nous avons vu, je suis allé là-bas pour répondre à des questions, mais je suis revenu avec encore plus de questions ", explique Stefan Hogeborn, l'un des plongeurs à l'océan X Team.

L'environnement de l'objet lui-même peut être décrit comme une piste ou un sentier en descente qui est aplati sur le fond marin avec l'objet à la fin de celui-ci.

" Nous avons d'abord pensé que c'était seulement de la pierre, mais c'est autre chose. Et puisque aucune activité volcanique n'a jamais été signalée dans la mer Baltique, cela devient encore plus étrange. En tant que laïcs, nous ne pouvons que spéculer de savoir comment cela pourrait être fait par la nature, mais c'est la chose la plus étrange que j'ai jamais vu comme plongeur professionnel ", poursuit Peter Lindberg, chef fondateur de l'équipe  Océan X.

À l'heure actuelle, les scientifiques se penchent sur des échantillons de l'objet en forme de cercle, et des experts en imagerie sonar sont sur le traitement des données à partir du navire dans l'espoir de jeter plus de lumière sur le mystérieux objet. - oceanexplorer 

MAJ 21-06-2012 : le Co-fondateur de l'équipe, Peter Lindberg a reçu une question impromptue et a répondu sur la page du groupe Facebook il y a seulement quelques heures.

Voici reproduit ci-dessous un communiqué de Peter Lindberg sur ses propres pensées par rapport à l'objet.

L'anomalie est essentiellement en forme de champignon, avec le «pied» ou un pilier d'une hauteur de quelque 8 mètres sur le fond marin. Le dôme qui se trouve sur le dessus est seulement 1 à 4 mètres plus large que le pilier. Des illustrations à suivre dans un prochain article.

" Bonjour les amis, je n'ai rien écrit ici depuis un moment, cela peut peut-être s'expliquer par le fait que j'ai vraiment été là-bas ... Je vais vous faire part de mes estimations : " 
1. Je ne crois pas que le cercle soit une épave d'un engin volant de la Seconde Guerre mondiale ou même récent (ou de quelques milliers d'années en arrière d'ailleurs).
2. Je ne crois pas que le cercle soit une épave de tout type de bâtiments flottants connus du passé ou de l'époque moderne.
3. Je ne crois pas que le cercle soit une construction faite par quelqu'un après l'âge de glace (sous-marin, etc bases incluses).
4. Je crois que la surface du cercle est constitué de minéraux.
5. Je crois que la surface ressemble à du béton ou du ciment à travers la caméra ROV mais je ne pense pas qu'elle est fait de béton.
6. Je crois que les lignes très droites et les formations angulaires que nous pouvons voir sur l'image sonar à balayage latéral de l'année dernière existent vraiment. La chose qui est étrange est que je pensais, avant cette expédition, que lorsque nous pourrions observer ces formes, peut-être qu'elles ne sembleraient pas être si droites que sur l'image sonar à balayage latéral, en réalité, elles sont encore plus droites ! Cela ressemble vraiment à des parties construites sur le cercle.
7. Je crois qu'il aurait pu y avoir de l'activité volcanique dans la région et même sur (ou dans) le dôme après l'âge de glace, ou avant, mais alors ça ne cadre pas avec ce que nous savons sur l'âge de glace.
8. Je crois que le cercle "repose" sur le dessus de ce qui ressemble à un pilier de roche, qui s'élève à près de 8 mètres au-dessus du fond environnant. Le dôme semble avoir environ 4 mètres d'épaisseur. En d'autres termes, la partie supérieure du dôme se trouve à 12 mètres au-dessus du fond environnant.
9. Je crois que nous devons savoir lors de  la prochaine expédition si le dôme et le pilier sont fixés en un seul morceau ou si ils sont séparés d'une certaine façon.
10. Je crois que le chemin, ou la piste, est une crête qui s'éleve lentement à partir du bas à une hauteur d'environ 8 mètres au-dessus du fond environnant. Je pense également que l'arête est faite de matériau plus souple que le pilier et le cercle.

Ce que je ne crois pas parce que je le sais, c'est le fait que nous avons trouvé un trou rond d'environ 25 cm de diametre qui va directement à l'intérieur, dans la surface du cercle, comment c'est étrange n'est ce pas ? Quelle est sa profondeur ? Aucune idée, nous venions de le voir pendant quelques secondes avant que nous décidions de faire marche arrière, favorisant la préservation de la visibilité pour les plongeurs qui arriveraient en bas plus tard. Ils n'ont pas retrouvé le trou. Il pourrait y avoir une peu plus de trous, pour le moment nous ne savons pas. "

mapbaltic.jpg

MAJ 23-06-2012 : Quelques photos sont apparues ainsi que des dessins faits d'après les descriptions des plongeurs. Les voici en attendant de nouveaux commentaires officiels et images :

sonar-baltic-anomaly-2012c.jpg sonar-baltic-anomaly-2011-2012.jpg sonar-baltic-anomaly-2012.jpg ocean-explorer-balticanomaly2012d.jpg ocean-explorer-balticanomaly2012h.jpg ocean-explorer-balticanomaly2012i.jpg ocean-explorer-balticanomaly2012g.jpg ocean-explorer-balticanomaly2012.jpg ocean-explorer-balticanomaly2012c.jpg ocean-explorer-balticanomaly2012cc.jpg ocean-explorer-balticanomaly2012f.jpg ocean-explorer-balticanomaly2012a.jpg ocean-explorer-balticanomaly2012e.jpg 


Dans cette nouvelle vidéo récente extraite d'un reportage d'une chaîne de télévision, l'équipe est interviewée par radio et nous apprend que lors de leur arrivée sur les lieux, tout le matériel électronique s'est mystérieusement arrêté de fonctionner : plus de caméras, plus d'images satellites ni de l'équipement sous-marin : " Mysteriously, at 1min53s, they explained when they approached the object, they were not able to receive any video footage as the underwater camera and satellite electronics quit working. ".

Nouvel article suédois le 24-06-2012 : " (...) Deux plongées ont été réalisées à ce jour en Juin, une troisième aura lieu après la mi-été. Il y a de plus en plus de questions, dit Dennis Åsberg. Ca ressemble à de la science-fiction, mais ça ressemble à une soucoupe renversée, avec des bords biseautés. C'est fou. "
Quand il a rejoint l'expédition de renommée mondiale, c'est un fait que Asberg pensait que c'était une météorite qui était là-bas sur le fond. Maintenant, il est «terriblement incertain»:

- C'est peut-être une cité oubliée. Ou une base sous-marine. Mais d'où cela vient-il? J'ai été sceptique, mais les réponses sont faibles.
Des échantillons ont été prélevés tout au fond. Selon eux, quelque chose au sujet de la formation a été dans le passé " très, très chaud."
- Comme un météore ou un volcan, a déclaré Dennis Åsberg et dit que l'objectif de la troisième plongée est de prélever des échantillons, sur le sujet même.
Mais c'est difficile, la dernière fois qu'ils ont essayé, ils n'ont pas réussi à séparer n'importe quel matériau.
- Nous travaillons pour obtenir le bon outil spécial. Ce qu'il y a là-bas est vraiment dur et semble être en pierre ou en béton.

Martin Jakobsson est un professeur de géologie marine et de géophysique à l'Université de Stockholm. Il croit que des constructions de l'homme ne peuvent être exclues. Plus probablement, cependant, qu'il s'agisse d'une formation géologique :

- Il est difficile de dire que le savant est sérieux quand il n'a vu que des fragments. Vous devez voir où il se trouve, toutes les données de base et un bon regard sur lui. Il existe de nombreuses formations géologiques qui s'annoncent passionnantes qui se trouvent sur le fond marin. Il est possible que cela en est un.
Asberg Dennis insiste sur le fait que son équipe devra bientôt apporter une expertise pour résoudre le mystère. Mais expertise de quelle spécialité ?


Autre interview suédoise de Dennis Åsberg le 25-6-2012, en sachant qu'une émission spéciale avec de nouvelles photos serait en train d'être montée en Suède pour une diffusion aux News le 26-6, nous en saurons peut-être un tout petit peu plus : « Nous sommes allés là deux fois, et le point d'interrogation est devenu tellement plus grand maintenant, " dit Dennis Åsberg. " Le secteur est un plat complètement circulaire avec 180 mètres de circonférence, et donc nous avons cru que c'étaient les premières traces d'un météore. Mais il y a une voie de 1.500 mètres sur le fond jusqu'à l'espèce d'objet - et ils ont également découvert des angles droits, des murs avec des surfaces absolument douces et des couloirs comme des cavités à l'intérieur de l'objet.Ce que nous avons trouvé sur cet objet et qui fait un point d'interrogation de plus, est qu'il y a un trou (25 cm de diamètre) qui va à l'intérieur. Surtout ces angles à 90 degrés et des "couloirs" (fractures ?) dans l'objet. – Quand nous sommes sortis et avons vu les murs qui étaient droits et lisses, ils étaient effrayants, comme dans un film de science-fiction, « dit Dennis Åsberg de l'équipe d'océan-x en tant qu'explorateur de l'objet inconnu bientôt à nouveau. L'objet du fond de la Mer Baltique et découvert en 2011 par la l'équipe de océan-x est toujours entouré par beaucoup de mystères. A l'origine les plongeurs pensaient que l'objet au fond de la mer était constitué par un météore, mais lui n'est maintenant plus aussi sûr, dit Dennis Åsberg, ce pourrait être une chose d'un vaisseau spatial qui a tout en commun sauf si l'expertise fait qu'il n'est pas de notre monde, mais ce qui fait ce merveilleux est qu'il doit être également responsable des perturbations dans leurs téléphones et ordinateurs. Aussi si c'est un UFO, nous pourrons probablement le savoir. Nous avons laissé de côté une autre chose. Nous pourrions discuter peut-être d'avantage de la sécurité pour les îles de Åland qui sont proches de l'objet. Ce pourrait être un risque sanitaire pour ceux qui vivent à proximité de l'objet. "

Les faits recensés à ce jour sur les deux principaux objets étudiés et le site (en vo) :

Current Facts - June 25, 2012  The following facts have been collected from the following sources: Members' comments from Facebook Groups Ocean X & Ocean X Moderated Discussion Board, Quotes from Peter Lindberg and Dennis Asberg, and the following internet website - http://newsfeedresearcher.com/
data/articles_t25/object-team-baltic.html (It is possible that some portions have also been taken from various other reputable websites. If there are any discrepancies, they should be listed in the comments section.)

1. THE CIRCULAR ROCK FORMATION :
  • - lies approximately 80 meters deep
  • - 60 meters (197 feet) in width and 4 meters thick
  • - The Circle actually consists of smaller stone boulders, measuring 8 feet wide and 26 feet long, in a circular rock formation. The stones are separated by channels and resembled sandstone, “the kind divers see in keys and harbours".
  • - is sitting on a 8 meter high pillar which is 56 meters in width - total height of formation is raised 12 meters off the seabed. Peter said the top part of the pillar sticks out only a couple of meters at the wider part
  • - visible straight lines and angular formations (on sonar scan) "in reality they are even straighter ! It really looks like constructed parts on the circle." - Peter Lindberg "formations which are set at a 90 degree angle and look like passages or walls."
2. THE MUSHROOM DOME-LIKE OBJECT (latest picture shows portion of this object)
  • - round and dome-shaped in form - referred to as a "meringue"
  • - formation which sits directly on top of the 60 meter rock formation
  • - NOTE : Not clear on the width of this object!
  • - appears to be covered in some type of hard cement-like substance
  • - after being chipped, the interior of object is black, like volcanic rock, almost petrified inside. Material is very hard, not simple stone, described as "preserved rock". Hogeborn describes the sense of carbonized material
  • - in the center, it has an oblong hole (about 5.9 to 9.8 inches wide), six inches that go into it. It's not known yet where it leads.
  • - rounded sides with rugged edges (not smooth) of the divers had said: " When we had swum across the object, we get to the next weird thing. Then it's like someone has pinched the mountain at the edge, as if you have moulded together two molds, and it sticks out stones between the molds, said Stefan Hogeborn." (taken from article on Expressen.se)
  • - there are straight edges
  • - lying on top of the object are strange circular rock formations, like "fireplaces" (comme des feux de camp), of hard black "almost petrified" burnt looking stone each a few inches in diameter, like 4 or 5 pearls in a necklace. These stones are covered in something resembling soot.(suie)
  • - appears to have construction lines and boxes drawn on it (quote, Lindberg)
  • - “ the surface has cracks on it,” said Lindberg. “There is some black material in the cracks, but we don’t know what it is.”
  • - the rock isn’t covered at all in silt, which should have typically occurred on the bottom of the sea, Lindberg said.
  • - There are other, loose stones lying around as well
  • - object is rare and something the crew has never seen before
  • - no radiation has been detected
  • - electromagnetic disturbances (video and cell phone blackout) have been detected when approaching within 200 meters in the location of the object
THE "TRAIL / PATH":
  • - The 1500 meter path to the object itself can be described as a "runway or a downhill path" that is flattened at the seabed with the object at the end of it. Peter Lindberg believes that the path, or the track, is a ridge raising slowly up from the bottom to a height of approx 8 meters above the surrounding bottom. I also believe that the ridge is made of softer material than the pillar and the circle. (la colline sur laquelle est la "piste" et l'objet au bout est d'un matériel plus tendre et ordinaire que le "pillier" et le cercle).
baltic-hole.jpg
Toute dernière photo montrée le 27-06-2012, celle du fameux trou qui s'enfonce dans l'objet, parfaitement arrondi
baltic-corridors.jpg
Photo 3D-intérieur et corridors-27-6-2012

MAJ 29-6-2012 : Interview de Lindberg: " L’objet n’est pas recouvert de sédiments. A moins de courants forts balayant cet endroit, cela est difficilement explicable pour une formation rocheuse posée là depuis des milliers ou millions d’années. Ou alors la formation est en fait très récente, peut être les prémisses d’un nouveau volcan surgissant du fond marin. Ou une météorite. (YH : là je rajoute personnellement une hypothèse : les dits-courants forts balayant ne se produisent peut-être que lors de tempêtes passant sur ces régions : il y en a régulièrement et encore récemment. Le sédiment et dépôt existe bien et est balayé régulièrement des sommets ou arêtes pour se déposer plus bas. Question datation, trop tôt pour juger.)

Lindberg ajoute un détail surprenant : la surface de l’objet est constituée de lignes et de rectangles, avec également des arêtes rectilignes. Encore plus surprenant, l’objet semble reposer sur un pilier d’environ huit mètres de haut. Pourrait-il s’agir d’une forme d’éruption “gelée” en plein essor, par exemple par une calotte glaciaire ? Mais cela n’expliquerait pas les éléments géométriques entrevus par les chercheurs. Les conditions d’exploration semblent par ailleurs très difficiles, avec une visibilité de seulement un mètre au fond et la nécessite de se mouvoir très lentement afin de ne pas créer de nuages de sédiments (YH : bon, il y a tout de même du sédiment quelque part... leur simple arrivée a peut-être fait voler le sédiment qui était perché en haut... et mon hypothèse d'en haut n'est pas contredite... ils devraient en retrouver dans les fissures à priori...) qui réduiraient encore le champ de vision, des plongeurs comme des caméras.

Toujours selon Lindberg, des échantillons de roche ont été remontés. La surface de l’objet est craquelée et les interstices remplis d’une matière noire qui reste à identifier.

Evidemment les spéculations vont bon train. Est-il envisageable, par exemple, qu’un vaisseau E.T. soit fait de pierre plutôt que de métal ? (YH : Amusant, cette hypothèse n'est pas mienne (et n'est pas écartée par moi), mais cette idée rejoint exactement le thème de ma nouvelle de 2011 ! : blog/fictions/la-pierre-dans-la-montagne.html . Un ancien site de type Stonehenge recouvert par la mer ? Possible qu'une telle structure plus "compacte" ait lentement glissé le long de cette pente il y a longtemps... L’attente est grande des résultats de cette exploration, qui ne devraient pas tarder à être publiés. Sauf si l’information s’avère trop explosive… par Vincent Verschoore

http://rhubarbe.net/blog/2012/06/29/anomalie-baltique-stonehenge-sousmarin/

Une vidéo vous faisant assister à une séance de dessin de l'objet dictée par Lindberg :


Nouvelle intervention de Peter Lindberg le 28-6-2012 : " Ce que je peux dire, c'est que nous n'avons pas eu le sonar batymetric micro 3 D sur le ROV. BlueView n'a pas voulu nous commanditer avec ce type de sonar, mais il aurait certainement été intéressant d'en employer un. Cependant, nous obtiendrons les images 3D avec l'aide du sonar multi de faisceau que nous avons eu sur le bateau. Vous verrez les images 3D et les films plus tard mais pour l'instant ils sont aux mains d'une société qui fait le traitement de toutes les données enregistrées. Ensuite que les images et les ordres concernant le film appartient à la société de production. Nous verrons comment elles voudraient les éditer. " " nous devons retourner le ROV avant le 20 juillet, c'est ce que nous avons prévu. ". " C'est plus probablement une formation naturelle, mais si c'est construit de quelque façon que ce soit, je crois que ça doit être d'âge pré-glaciaire.". " Nous n'utiliserons pas un forêt sur cette expédition, c'est très compliqué. Les plongeurs doivent essayer de marteler un peu au-delà de la surface où c'est possible. Je m'assurerai qu'ils apportent à une vraie masse cette fois. " Une autre étrangeté aurait été constatée d'après Dennis Asberg : la température de - 1° C était anormale à cet endroit, alors que la norme est de + 4 à 5° C...Voici mise en ligne le 1er juillet 2012 l'interview de Peter Lindberg par The Unexplained :


"You may have read in the world's newspapers about the discovery of a "possible UFO" on the floor of the Baltic Sea in Northern Europe. A diving team first discovered a large, strange disc last year -- and have now returned to the scene. One of the Expedition's Leaders -- Peter Lindberg -- talks with us about what they have found in this exclusive interview." Howard Hughes

Sources : http://theunexplained.tv - http://www.oceanexplorer.se

balticmontages.jpg
(c) Dennis Åsberg

MAJ 01-07-2012 : Nouvelles interventions de Dennis Åsberg sur Facebook : " We found the stones that are burned,,, strange but true - Nous avons trouvé que les pierres étaient brûlées... étrange mais vrai ". " Meteorites can not be, it's too perfect for it. volcano, no I do not think. - Ce ne peut pas être des météorites, c'est trop parfait pour ça. Volcan, non je ne pense pas ". "  We have found some parts--- indicates that it is constructed. - Nous avons trouvé quelques parties - qui indiquent que cela a été construit ". " as I've stated before, 90-degree angles and walls. of an object perfeckt round. with one or more holes in. for me it's not normal. - Je l'ai déjà énoncé avant, des angles à 90 degrés et des murs, aussi un objet parfaitement rond, avec un ou plusieurs trous dedans. Pour moi c'est pas normal ". " Returning about 1 to 2 weeks, we have some things to fix before - Nous y retournons dans 1 à 2 semaines, nous avons quelques trucs à arranger avant ". " Yes there are walls up on the object - Oui il y a des murs sur l'objet ". "  I have so much that I want to say. but I will do a web cam movie tomorrow where I will answer some questions. - Je voudrais dire plus que ça, mais je ferai une webcam demain où je répondrai à quelques questions ".

MAJ 02-07-2012 : ajout de l'interview de Peter Lindberg par le vétéran de la radio Clyde Lewis pour Ground Zero :
http://www.groundzeromedia.org/gzpod/index.php?p=episode&name=2012-07-02_gzlive_062912.mp3 

MAJ 04-07-2012 : Nouvelles photos tirées du teaser d'Ocean-X au-dessus :

baltic-anomaly.jpg baltic-anomaly2.jpg baltic-anomaly3.jpg

ajout de la video webcam de Denis Åsberg où il répond à certaines questions de facebook, en suédois puis en anglais à la 36.14 mn de la vidéo : 


MAJ du 06-07-2012 : Ajout de l'interview de Denis Åsberg (en anglais) ainsi que de nouvelles images de la 1ère anomalie : 



Nouvelles images avec la 2eme anomalie en 1er, qui sera visitée lors de la prochaine expédition vers le 20 juillet à priori : 

baltic-anomaly5.jpg baltic-anomaly6.jpg baltic-pierrebrulee-tracecendres.jpg baltic-anomaly7.jpg goblekitepeetbalticanomaly.jpg mapeurope-130000ans.jpg
Comparaison avec les structures de Gobleki Tepe (-15000 ans)

MAJ du 10-07-2012

: Comme annoncé ce week-end par l'équipe, le bateau est reparti le 9 juillet vers les anomalies avec comme objectifs la visite de la deuxième anomalie repérée ainsi que des prélèvements des roches dures trouvées sur l'objet principal. Voici trois premières petites vidéos montrant l'équipe et le bateau en préparation avec leurs premières impressions (en VO), puis le départ et la route vers l'objectif :





MAJ au 13/07/2012 : Après une première plongée, Denis Åsberg (en anglais) nous fait un rapide compte-rendu des derniers évènements. Je résume rapidement mais il y aussi des échanges dans des groupes en ligne à laquelle participe l'équipe d'explorateurs, je ferais des mises à jour régulières. L'équipe a eu des problèmes avec le robot, un câble bloqué et quelques dégâts qui ont pu être réparés mais ont occasionné du retard.  Nous pouvons noter que l'explorateur a l'air quelque peu fatigué par ces intenses journées et nous parle rapidement de la principale anomalie en répétant : il y a bien quelque chose, et c'est vraiment, vraiment étrange. Ils ont pu étudier et prendre des échantillons divers, mais ne savent toujours pas vraiment de quoi il s'agit au juste. D'autres plongées sont prévues après un ravitaillement en fuel... :


Ajout du 16-7-2012 : cette vidéo a été ajoutée, résumant l'affaire mais nettement du côté de l'hypothèse "ovni" et de nouveaux scans des anomalies ont été ajoutés à la fin... j'ai personnellement de grands doutes sur la véracité de ces derniers scans, l'équipe officielle ne les ayant jamais montré ni approuvé... un trucage est possible donc... - Cette vidéo a été supprimée de YouTube (un faux manifeste) et montrait de fausses structures autour de l'anomalie - notons aussi que cette vidéo émanait à priori de sites pro-OVNI-Nazis... :


Les visions du médium Michel Genovese sur l'anomalie

Le 13/11/2011 : " Mer Baltique : « je plonge »  pour rejoindre l’étrange forme qui repose par 300 pieds de profondeur.

Ma première impression est que j’ai à faire à un artéfact artificiel et gigantesque. Cela m’est confirmé dès mon premier abord. Sous le sable qui le recouvre, je peux distinguer une forme métallique, il y a même des rangées  « de hublots » de forme rectangulaire  donnant sur  l’intérieur où des étranges lumières clignotent  par intermittence.

Je poursuis mes recherches en « pénétrant » à l’intérieur de ce qui semble bien être un énorme vaisseau. Un couloir gigantesque a peine éclairé me porte vers d’autres pièces : tout semble irréel. Cette apparence est trompeuse car il y a de la vie ! Je rentre dans une chambre où des caissons contiennent des êtres qui semblent « endormis » depuis des millénaires. Une série d’appareillage inconnu semble maintenir leurs conditions vitales.

La technologie de cet « engin » est bien au-delà de nos conceptions. J’emprunte une sorte de monte charge qui me transporte à ce qui semble le  poste de commandement : il est  totalement déserté mais semble fonctionnel. Je continue mon inspection des lieux  ce qui me porte à noter un « message automatique » qui défile sur un « écran » ;  il peut  être visionner dans tous les idiomes de notre langage terrestre, j’en prends connaissance  et je vous le retranscris ci-dessous tel quel

AU PEUPLE DE  LA PLANETE TERRE NOUS VENONS EN PAIX ET AVEC DE BONNE  INTENTIONS A VOS EGARDS. JE SUIS LE COMMANDANT DE CETTE EXPEDICTION D’EXPLORATION. NOUS SOUHATIONS FRATERNISER AVEC VOUS ET ECHANGER NOS CONNAISSANCES. NOUS PROVENONS D’ UNE LONTAINE PLANETE A LA LISIERE DE VOTRE GALAXIE …………………Reste du message est indescriptible. Mais un compteur temporel de bord  reste figer sur une date terrestre l’année 1011 après JC !

ovnibaltiquegenevese.jpg

Si je reprends les éléments en ma possession,  je peux en  déduire qu’il y a mille ans, un engin provenant d’une autre galaxie, et pour des raisons inexplicables, amerri au fond de notre océan  sans avoir pu délivrer son message. Et qu’une partie de son équipage est encore en vie ! Sous état d’hibernation !

Quelle occasion unique se présente à nous et aux scientifiques de prouver, preuve sous la main, d’une existence, d’une vie extraterrestre! Il serait très intéressant d’envoyer une équipe d’exploration et d e récupération de cette fantastique épave.

Je quitte les lieux et transmettrais ces infos auprès de l’équipe d’ EXPLORER de Peter LINDBERG. Car au fond des mers, dort le message millénaire d’être venu d’un autre monde."


Le 03-7-2012 : Il y a une année, je dédiais une enquête sur ce sujet en identifiant un possible artefact d’origine extraterrestre.

Aujourd’hui, le mystère s’épaissit autour de l’étrange découverte d’il y a une année dans la  mer Baltique par l’équipe d’OCEAN TEAM dirigée par le capitaine Peter LINDBERG.

Aux dernières nouvelles, le matériel d’analyse est tombé en panne  à l’approche de l’objet et  ont à  annoté une chute vertigineuse des températures à son abord et une «coupole» désignant une entrée à l’intérieur de celui-ci.

De plus, un deuxième objet faisant probablement partie du premier a été repéré à proximité de ce dernier. Je prends  donc  « le relais » en absence de l’équipe d’OCEAN EXPLORER et « plonge » pour vous ramener les éléments suivants :

ovni-disc-baltiquegenovese.jpg8

Je rejoins l’artefact : première constatation : il y a une présence de chaleur absente lors de ma première enquête ; quelque chose commence à se «bouger» à l’intérieur de ce dernier. Je passe par la coupole située au-dessus de « l’engin », l’ouverture ovale repérée par l’équipe  d’OCEAN EXPLORER. La situation à l’intérieur de «l’engin» est plus intense,  tout laisse penser que l’intervention de l’équipe d’exploration à activer un système d’auto-défense. Je retrouve les sarcophages contenant  les humanoïdes en état d’hibernation  incroyable, ces êtres commencent à sortir  de leur long sommeil millénaire !

Un regard sur les instruments dans le poste de pilotage m’informe que cet «engin» commence à renaître à la vie, tous les cadrans sont lumineux, il commence à émettre des messages automatiques en direction de leur planète d’origine.

Des images de notre propre planète commencent à s’afficher sur les moniteurs de bord. Tous ces éléments me font déduire que nous sommes tous proches d’une fabuleuse rencontre. Mais je ne suis pas seul dans l’engin, je ressens la présence d’autre personnes dotées comme moi de capacités extrasensorielles : une seul déduction possible les services secrets américains, russes et chinois ont mis leurs propres « Espions Psychiques sur le coup ».

Je note également des petits submersibles espions appartenant certainement aux services secrets des grandes puissances en approche de l’engin qui les neutralises très facilement  un champ  de force vient de l’englober  ainsi que sa deuxième partie  qui s’est détachée lors de l’impact. Et maintenant,  les choses commencent à se corser très dangereusement car si ces équipes tentent de forcer l’entrée de l’engin ou essaie de le capturer, ce dernier va réagir d’une manière terrible ! Car il ressent le danger pour son équipage et pour la fabuleuse technologie qu’il possède.

Je vais quitter les lieux mais mes craintes se confirment : les grandes puissances vont toutes tenter pour « capturer » cet engin et ses occupants. Je souhaite  vivement le retour de l’ équipe d’ OCEAN EXPLORER  avant qu’il ne soit trop tard ! "

http://michelgenovese.unblog.fr/2012/07/03/disque-de-la-mer-baltique-le-reveil-des-millenaires-l-equipe-d-ocean-explorer-a-reveiller-des-humanoides-endormis-depuis-mille-ans-r/

Yves Herbo : Il y a bien sûr d'autres médiums qui ont annoncé diverses choses mais un avis de ce côté "spirituel" plus engagé me semble intéressant, dans la mesure où Michel Genovese a déjà effectivement participé avec ses dons à des recherches en collaboration avec les polices, avec un certain succès, et que c'est aussi l'un de ceux qui s'est le plus "mouillé" sur cette affaire à présent, la prise de risque mérite que l'on connaisse ses données... tout en n'oubliant pas que des visions de cette nature sont obligatoirement interprétées inconsciemment par le médium lui-même et qu'il y a une marge d'erreur plus ou moins importante... nous saurons en principe dans l'avenir la teneur de cette marge d'erreur par rapport aux résultats.


Nouvelle vidéo de la mer Baltique et interviews de l'équipe d'océan X sur l'expédition - Hoax ou preuve. (Yves Herbo : il s'agit de la vidéo du 11-7-12 déjà visible plus haut, avec de probables faux scans à la fin - à moins que ce ne soient ceux confisqués et réapparus !) Le Gouvernement suédois n'a aucun commentaire, et l'équipement électronique tombe en panne. Le (1er) retour de l'expédition sur l'objet immergé non identifié a été assombri par la Garde côtière suédoise, mais l'équipe a été autorisée à poursuivre l'exploration.

Depuis la première découverte en Juillet 2011, la controverse entourant le navire d'expédition de Ocean Explorer et sa mystérieuse découverte d'un objet immergé a tous les ingrédients d'un film hollywoodien ; gouvernement cover-up et complots, bases extraterrestres, phénomènes paranormaux, et maintenant une expédition de retour ajoute plus de mystères.

La Garde Côtière suédoise ennuie l'Expédition Ocean X

Après la controverse sur la confiscation par le gouvernement suédois des données des explorateurs lors de la découverte initiale et des images, la deuxième expédition à la découverte du site a été accueillie par un silence de la part du gouvernement.

Une demande d'entrevue avec Anna-Karin Hatt, le ministre suédois des technologies de l'information et de l'énergie, a reçu la réponse, (à partir de porte-parole du ministre, Lenna Borgetstrom), que le ministère n'avait " Aucun commentaire" sur la question de la mer Baltique, ou sur les explorations de l'équipe Océan X.
Bien que le gouvernement semblait ne pas exprimer d'intérêt pour le chasseur de trésors (Peter Lindberg), au voyage de retour, plusieurs membres de l'équipage les ont vu encore, et des images vidéo du navire de la Garde Côte suédoise montrent qu'ils sont suivis tout au long de l'opération.

baltic-anomaly-2012-by-vaghauk-d56w2e8.jpg

Voici un dessin fait par un professionnel d'après les descriptions et données qu'il a recueilli mais attention, pas de l'équipe officielle donc sans confirmations quant à la précision... 

La deuxième expédition sur l'UFO submergé échoue :
Les grandes nouvelles du deuxième voyage de l'équipe sur l'objet immergé de la mer Baltique ont été : pas de nouvelles.

L'équipe est retournée sur le site avec son équipement d'imageries sous-marine robotisée, une unité plus forte de sonar à balayage latéral, et deux de ses plus expérimentés plongeurs en eaux profondes ; Dennis Åsberg et Peter Lindberg, le chef d'équipe.

Mystérieusement, aucun de leurs équipements électroniques, y compris le sonar à balayage latéral, l'imageur robotique, ni même leurs téléphones satellites, ne veulaient fonctionner quand ils étaient dans un rayon de 500 ou 600 pieds (150 à 180 mètres) de l'objet. Par conséquent l'équipe a été incapable d'obtenir d'autres données physiques en images ou par sonars, mais ils ont fait d'autres découvertes.

L'équipe a fait deux plongées sur l'objet et revint avec des échantillons géologiques et des carottages, qui ont été envoyés à des laboratoires de leur quartier général à des fins d'examens, (les résultats doivent encore être publiés), et ils sont également revenus avec plusieurs observations physiques.

Les plongeurs étaient en mesure de confirmer que la présence physique de l'objet correspond bien à l'image sonar d'origine, ce n'était pas un défaut de l'imagerie - mais un objet physique réel. Selon Dennis Åsberg, chef plongeur de l'équipe, " Il s'agit d'un objet circulaire, et ce n'est pas un sous-marin." Il a également noté qu'ils ont trouvé un trou circulaire qui semblait conduire au centre de l'objet. Bien qu'il ne pouvait pas confirmer ce que le trou était, ou conduit à, il était sûr que ce n'était pas un silo de missiles comme certains l'ont supposé.

La seconde découverte des plongées a été qu'il semblait y avoir eu une activité sur l'objet qui ne pouvait pas être expliquée par des phénomènes naturels sur le fond marin. Plus précisément, une partie avant de l'objet, ce qui semble être un dôme, a été entièrement recouvert de sable, dépourvu de végétation, (le reste de l'objet n'est que rayé par le sable et la végétation), et entouré par un cercle de ce qui ne pouvait être décrit comme des rochers placés à dessein. (Un journaliste de la station de télévision suédoise NDTV a décrit, "comme un collier de perles de pierres.")

Les pannes d'équipement épaississent le mystère
Selon un entretien téléphonique avec le chef d'équipe Peter Lindberg, ils prévoyaient une troisième exploration du site, avec des équipements plus sophistiqués d'imageries. Mais contrairement à beaucoup "d'autres", Lindberg ne pense pas que les pannes d'équipement de cette expédition aient quelque chose à voir avec les forces paranormales ou des émanations exotiques de l'objet. Il croit avoir une idée très claire de pourquoi la plupart de ses objets électroniques n'ont pas à fonctionné lorsqu'on est à proximité de l'objet, mais ont bien fonctionné lorsque ont est loin de là :

" Je n'ai pas toute la preuve, bien sûr, mais je dirai que je pense que nos défaillances d'équipement ont quelque chose à voir avec le bateau de la Garde Côte qui était autour de nous pendant toute l'expédition. Même si ils ne nous ont pas entravé ou harcelé, leur navire était plus grand et plus sophistiqué que la plupart des bateaux de la Garde Côte que nous observons habituellement, et il n'a jamais été à plus de 400 mètres à partir du site de plongée. "

" Il est connu que les dispositifs de brouillage électronique existent, et que la plupart des puissances militaires du monde en ont, alors pourquoi devrais-je pense que la Suède n'en a pas ? N'était-ce pas une explication plus plausible pour nos défaillances d'équipement que de dire que c'était des forces extraterrestres ? Surtout depuis que le gouvernement c'est introduit si rapidement et fortement dans notre première découverte de l'objet, y compris la confiscation de mes données, mais n'a fait aucune effort de contact ou d'interférence avec ce voyage sur le site. "

garde-cotes.jpg

* Note de l'éditeur : Une enquête visant Karin Enström, ministre suédois de la Défense, concernant les spéculations de M. Lindberg est restée sans réponse, mais une source au bureau du ministre a confirmé que le navire de la Garde Côte a reçu l'ordre d'observer le travail de Lindberg sur le site de plongée...
A suivre donc pour la 3ème expédition et sûrement plus de détails de la part des plongeurs sous peu...

Cet article traduit ici pour la Mise à Jour du 19-7-2012 (voir plus haut), écrit par un journaliste à priori réputé (Mr Anderson), s'est révélée être récemment une fausse interview téléphonique, puisque niée par Peter Lindberg ce week-end : Toute cette interview téléphonique a été déniée par Peter Lidberg et le journaliste du site http://gaanderson.hubpages.com/hub/Baltic-Sea-UFO-Unidentified-Submerged-Object-Update aurait donc fait un faux ! Pas de problèmes avec les gardes-côtes à part des observations de loin donc et Peter Lindberg n'a accusé personne de brouiller l'endroit d'une façon quelconque.

MAJ 21-07-2012 : Le navire est revenu à quai et l'équipage, bien fatigué, est parti se reposer. Voici les premières phrases et réponses de Dennis Åsberg, chef plongeur de l'équipe sur Facebook : " Is now at home, oh what an adventure, so tired now. and we still do not know what it is. but we have taken new samples will be analyzed. " - " one thing is sure, that this will take time to understand and analyze what it is. " - " and it seems to be very very old " - " all equipment is working well this time. " - " but it was very poor visibility down there ... but we are going there again soon " - " do not know today what the material is ... it must be analyzed " - " but it looks like something has been very hot down there so that the stone has melted. " - " it is not impossible that it is a volcano ... but why is it 90 degree angles and perfect form ? " - " According to researchers, it has never been a volcano there. and that a volcano does not look like what we've found. " - " Yes - because of the perfect form of it " - " world war -- NO! (réponse à la question : objet nazi ?) " - " I wish you could all be with us on this adventure " - " there will be more movies and pictures soon ".
traduction : " On est maintenant à la maison, oh quelle aventure, si fatigué maintenant. Et nous ne savons toujours pas ce que c'est. Mais nous avons prélevé de nouveaux échantillons qui serons analysés.- Une chose est sûre, ceci prendra du temps à comprendre et à analyser ce que c'est. Et ça semble être très très vieux - tout l'équipement fonctionne bien cette fois.- Mais il y avait une visibilité très pauvre vers le bas à cet endroit… mais nous allons y aller encore bientôt - Nous ne connaissons pas aujourd'hui ce qu'est ce matériau… il doit être analysé - Mais ça ressemble à quelque chose qui a été cuit à très chaude température à cet endroit de sorte que la pierre ait fondu. - Il n'est pas impossible que ce soit un volcan… mais pourquoi a-t-il les angles à 90 degrés et une forme parfaite ? - Selon des chercheurs, il n'y a jamais eu de volcan là. Et qu'un volcan ne ressemble pas à ce que nous avons trouvé. - oui (je ne pense pas que ce soit un volcan) en raison de la forme parfaite de ça - (objet de la guerre mondiale -- NON ! (question sur un objet nazi éventuel) - Je souhaite que vous puissiez tous être avec nous sur cette aventure -  Il y aura plus de films et d'images bientôt ".

L'équipe a trouvé une bouteille dans un coin de l'objet. Ce n'est pas trop surprenant en soit étant donné que cette étrange structure se trouve sous l'une des routes maritimes assez fréquentées depuis très longtemps... voilà quelques nouvelles photos de l'endroit où à été trouvé la bouteille, on y voit assez nettement ce qui ressemble a des blocs de grès ou de marbre assemblés à angles droits. On ne sait pas si l'endroit correspond aux "marches" trouvées sur l'un des côtés de l'objet ou ailleurs, des précisions seront données. :

baltic-22-7-12.jpg baltic-22-7-12f.jpg baltic-22-7-12e.jpg baltic-22-7-12c.jpg baltic-22-7-12d.jpg baltic-theoriemagma.jpg
L'une des théories les plus en vogues (évidemment) du côté scientifique et géologues, bien qu'il n'y ait jamais eu d'activité volcanique décelée en Mer Baltique, des épanchements de magma via des fissures auraient peut-être pu se produire dans le passé. De plus, cette théorie affinée s'applique dans le temps aussi bien avec le glacier qu'après sa disparition. Voici en images la théorie, assez facile à comprendre (au-dessus, agrandir).

25-07-2012 : nouvelle intervention vidéo de Dennis Asberg, aux 3/4 en suédois et le reste en anglais. Pas grand chose de révélé hormis qu'ils considérent les anomalies comme quelque chose de plus "grand" et d'important qu'ils ne le pensaient, ce n'était pas une petite chose et il leur fallait plus de moyens pour avoir du meilleur matériel... un appel est donc lancé pour que le public achète les tee-shirts à l'effigie de la team dont toutes les ventes iront directement pour l'expédition... voici le lien de la vidéo en VO, mais j'attends une transcription du suédois en anglais pour retraduire en français le plus intéressant... à suivre donc ! : https://www.youtube.com/watch?v=vV9Vux21fKk&feature=player_embedded

Voilà la traduction du suédois en français (via l'anglais) donc, par mes soins : traduction fr du 25-7-2012.doc (à ouvrir ou télécharger)

YH : Déclarations très honnêtes et réalistes à mon avis, vu l'état du Monde...

MAJ 28-07-2012 : Dennis Åsberg et Peter Lindberg ont répondu à quelques questions concernant le principal objet en forme de disque en lui-même : est-il de la même matière, détaché ou faisant partie du pilier qui le soutien ? Peter a expliqué " "Pendant la dernière expédition, on a confirmé qu'il y a un espace formé par une brèche entre la partie supérieure (le disque) et la partie plus inférieure (base/pilier). Cependant, savoir si les deux pièces sont séparées complètement ou si la partie supérieure et la partie plus inférieure sont le même objet n'a pas été clarifié" . Peter a même transmis un dessin expliquant le ROV n'avait pu voir ce qu'il y avait au fond de la brèche (là où le disque et le pilier se rejoignent) : (cliquer pour agrandir)
image-object.jpg
Plus compliqué encore que ce qu'on pense : Dennis Åsberg en direct : " when we were at the object ... We have a strong radio signal of 40-60 megahertz ... under analysis now. There will be more news soon in detail about it .... when we have more facts. " - " Normally radio communication from submarine vessels is using the frequency band below 200 kHz, so the signal in the band 50-60 MHz is probably (?) not coming from a submarine unit. The frequency band is used by Russia for vessel tracing and localization. Notes found in WARC documents. (WARC is the global organization for frequency coordination. " - "  it stopped when we approached the Swedish waters " - " Did you know that we had 5 large military ships out there the second time we were there ... now you know it, we are not alone. " -  "why we watch it ... easy to check if there is military activity where we are and more." - " I am 100% sure that the military in different countries have an eye on us ... that I can certainly say. " - " Believe me there are no beginners, we are in contact with .... they analyze the data now " - believe me no matter what it is you can not move it so easy ... and they know we have much info about it now. " Trad fr : quand nous étions sur l'objet... Nous avons eu un puissant signal radio à 40-60 megahertz... sous analyses en ce moment. Il y aura plus de nouvelles bientôt à ce sujet... quand nous aurons plus de faits. La communication radio normale d'un sous-marin utilise une bande de fréquence d'environ 200 khz, aussi le signal de la bande à 50-60 Mhz n'est probablement pas le mieux pour un sous-marin. La bande de fréquence est utilisée par la Russie pour localiser et traquer les navires. Des notes ont été trouvées dans les documents du WARC (organisation mondiale pour la coordination des fréquences) - ça a stoppé quand nous avons approché des eaux suédoises. Est-ce que vous savez que nous avions 5 gros navires militaires autour la seconde fois où nous y sommes retournés... maintenant vous le savez, nous ne sommes pas seuls. Pourquoi nous voyons ça... c'est facile de voir si il y a des activités militaires où nous sommes et plus. Je suis sûr à 100% que des militaires de différentes nations ont un oeil sur nous. C'est ce que je peux certainement dire. Croyez-moi il n'y a pas d'amateurs, nous sommes en contact avec eux... ils analysent les données en ce moment. Croyez-moi il n'y a pas moyen car vous ne pouvez pas enlever ça facilement... et ils savent que nous avons plus d'info à son sujet maintenant. "

MAJ 31-7-2012 : Les analyses des fréquences détectées autour de l'objet et les recherches de l'équipe (un jeune physicien a même fait des calculs !) ont prouvées qu'elles ne provenaient pas de l'objet mais probablement d'un ou de plusieurs des navires à proximité à l'époque. Pour info, les 5 gros navires signalés étaient de nationalités américaine, britannique, suédoise et de l'OTAN. Je pense personnellement que les armées essaient différentes fréquences pour voir s'il n'y a pas une balise militaire ou civile automatique quelconque à cet endroit, ou tenter de voir ce qui aurait pu provoquer les précédentes perturbations magnétiques et pannes précédentes, voir l'objet lui-même (télédétection)... 

MAJ 05-08-2012 : Une photo est apparue dans un groupe facebook en relation avec la team Ocean X, mais sans explications, la photo a fini par être effacée comme "troll" ou "fake" avant de réapparaître avec une mention disant qu'elle avait été transmise par Roberto Mura (1), décrit pour travailler à JAXA Japan Aerospace Exploration Agency... cette photo montre un objet assez similaire à l'anomalie de la Baltique, sauf qu'il est beaucoup plus petit. Un artefact découvert du côté de Yanaguni peut-être ? Tout le monde attend le retour de Mr Mura dans le groupe pour donner des informations sur cette photo... (vous voyez l'ébauche d'une interprétation graphique en dessous) :

anomalie-baltic.jpg


Cette vidéo est apparue aussi, et il s'agit d'une des premières adaptations imaginaires issues de cette aventure, juste donc un scénario-théorie mis en images, bravo en tout cas pour le travail :

<

Le 3 août 2012Linda Moulton Howe donne une émission radio sur Red Ice Radio dans laquelle elle est censé faire un petit update des dernières nouvelles, mais rien de nouveau en fait. Pour rappel, Linda Moulton Howe est une journaliste d'investigation américaine, auteure de quatre livres, productrice de documentaires et tenant le site Earthfiles.com, et elle discute également dans cette vidéo des mystérieux temples (les plus anciens à ce jour à priori) de Göbekli Tepe entre autres (en VO), toujours intéressant :

  MAJ 06-08-2012 : Peter Lingberg est resté plusieurs heures cette nuit sur facebook pour répondre à quelques questions des membres du groupe de fans, en voici un résumé, avec surtout les nouveautés et confirmations de la part du leader de l'équipe Océan X : Tout d'abord, Peter Lindberg a dit que maintenant, ils attendaient la fin des vacances et le retour des gens (aussi de l'équipe) pour avancer sur des plans dans les semaines suivantes. A priori la fenêtre de temps et de disponibilité du chef de l'équipe va jusqu'à fin septembre, après il ne sera plus disponible qu'à 50% pour ce sujet. Un documentaire est en cours de montage mais il n'y a pas encore de date d'annonce, le film sera probablement en suédois et en anglais et sera diffusé dans différents pays. En ce qui concerne les échantillons, il n'y a pas encore de retour à cause des vacances, mais des roches en basalte ont été identifiées et étonnent déjà les géologues : ce basalte n'a rien à faire dans cette région de la Mer Baltique (YH : je rappelle ici que plusieurs outils préhistoriques en basalte ont été remontés de Mer du Nord). Les premiers ont été examinés mais assez rapidement et aucune étude sérieuse n'a encore été faite, comme tenter de trouver une datation. Le leader a confirmé aussi qu'ils n'avaient pas retrouvé le trou filmé lors de la deuxième descente, mais que sur un objet d'environ 5 X 10 mètres à 75 mètres de profondeur (il est à 15 mètres du fond) et avec peu de visibilité, ce n'est pas surprenant. En ce qui concerne l'arête qui mène comme une piste jusqu'au pilier, elle doit faire 8 à 10 mètres de haut (sur 1500 mètres à priori), et l'objet est plus à l'horizontal que certains des dessins montrés (YH : le plus proche de la réalité est mis ci-dessous). Le chef de l'équipe a aussi mentionné que si une autre équipe de scientifiques était interéssée d'aller sur l'objet, qu'elle le contacte et il ferait le nécessaire pour qu'ils trouvent leur chemin. Peter Lindberg nous apprend également que la ride rocheuse, le pilier et l'objet ne sont pas "soudés" ensembles apparemment, mais probablement constitués de trois matières rocheuses différentes. Ainsi, il pense que la grande ride qui s'élève à 8-10 mètres de hauteur et mène à l'objet comme une "rampe" qui l'entoure pourrait être un résidu de volcan, si c'est un volcan, ou un reste de ce qui aurait été enlevé par la glace, ou encore faite par les courants. Il a été confirmé aussi que l'objet étant dans les eaux internationales, ils ne pouvaient demander une protection ou une sécurité sur l'objet à aucun pays. Il est certain qu'il n'y a aucun métal de visible sur ou autour de l'objet ou dans le secteur. Ce qui est curieux, c'est que l'objet est essentiellement recouvert de sédiments sur une mince couche, mais qu'il y a des endroits où la couche de vase est plus épaisse, comme de l'argile. Je devine que des courants ont pu mélanger tout ça. Et le tout a la même couleur... A la question : si quelqu'un aurait fait une maquette de vaisseau spatial en pierre, cela y ressemblerait-il ?, Peter a répondu que si quelqu'un lui disait que des aliens construisent des vaisseaux en pierres (artificielles ou non ?) ou se servent d'astéroïdes usinés, il répondrait qu'ils pourraient en avoir trouvé un...
(YH : je dis en effet que c'est l'une de mes théories plausibles, tant sur l'objet que sur d'autres cas d'OVNIs, que j'ai d'ailleurs exposée dans ma nouvelle "La Pierre dans la Montagne" - il me faudrait une traduction anglaise je pense ! ). D'ailleurs, plusieurs scientifiques pensent effectivement que l'utilisation d'un polymère de carbone, plus léger et solide que le métal, serait préférable dans l'espace. L'idée d'un gros organisme fossilisé n'est pas exclue non plus, suite à une question d'une internaute. Le leader de l'équipe ne peut pas non plus affirmer que l'objet est recouvert de roches de lave comme du magma pour l'instant, tout ce qu'ils ont trouvé sont quelques roches de type basaltique qui n'ont rien à faire là : les géologues ont dit qu'elles n'appartenaient pas à la Mer Baltique. En ce qui concerne les courants marins, l'équipe a passé trop peu de temps sur place pour décider et détecter les éventuels courants en profondeur, leur direction par rapport à la ride menant à l'objet. Il n'a pas semblé très perturbateur pour le ROV en tout cas. En ce qui concerne la 2ème anomalie signalée, le chef de l'équipe a dit que le ROV ayant eu des problèmes électriques, puis devant être rendu vers le 20 juillet, ils n'avaient pas voulu envoyer les plongeurs dessus dans savoir ce que c'était. Tout ce qu'ils pensent, c'est que cette deuxième anomalie pourrait peut-être compléter le puzzle et expliquer l'ensemble. En tout cas, le 1er objet examiné est composé d'une matière très très dure et qu'il n'y a pas n'importe quel sédiment du fond marin ordinaire dessus. A priori, d'après la comparaison avec le scan, les endroits sombres seraient des endroits moins couverts de sédiments et plus durs donc, mais il y a aussi du sédiment mou qui a également la même couleur. Autre chose de révélée : le fameux trou et une autre chose sont gardées secrètes jusqu'à diffusion du documentaire : une preuve importante donc probablement découverte. Le site ne ressemble pas à un site de crash. Le petit dôme trouvé ne ressemble pas vraiment à un dôme car assez applati (comme l'ensemble de l'objet) au sommet, mais bien rond, et c'est difficile de voir avec les images du ROV où il commence et où il finit : c'est curieux car il apparaît bien net sur les images mais quand nous sommes vraiment dessus en plongée on le voit moins bien. Il est certain pour Peter qu'il ne s'agit pas du tout de quelque chose construit par l'homme moderne en tout cas (style arme de guerre ou piège à soumarins). Les espèces de murs dans les "couloirs" de l'objet font de 0.50 à 1.50 mètres de haut. Question âge, l'explorateur pense que si c'est quelque chose de construit par l'homme, ça daterait au moins de 40.000 ans ou à peu près. Il y a eu une longue période pendant l'âge de glace où il y a eu un réchauffement, et il est possible que cet endroit ait été sans glace et au sec car l'eau était encore prise dans la glace plus haut. L'autre possibilité plus raisonnable serait que ça date de l'âge pré-glaciaire, c'est à dire d'au moins 75.000 à 100.000 ans, voir plus. (YH : notons qu'aussi bien Homo Erectus que Homo Neandertalis, voir plus ancien, ont possiblement hanté les lieux...). Nous avons aussi appris que Titan, productrice du documentaire, suivait aussi les autres travaux de recherches de trésors classiques de Ocean X (l'entreprise a déjà fait plusieurs découvertes intéressantes dans le passé).

baltic-bondessin.jpg
Voici le dessin le plus approchant de la 1ère anomalie repérée au fond du Golfe de Bothnie, Mer Baltique.

A l'annonce de la possibilité d'un passage de relais à une autre équipe scientifique, il semble que facebook se soit mis en ébullition (dans ce groupe) et qu'une équipe se soit rapidement montée pour monter elle-même un projet d'exploration de l'objet ! Dennis Asberg a réagit diversement, mais il y a eu aussi une interview du chef plongeur et de Peter Lindberg de diffusée sur la même radio cette nuit, avec quelques théories (en VO) : 
  MAJ 07-08-2012 : Le dessinateur Peter Lof a réalisé un nouveau dessin d'après le shéma de Peter Lindberg sur la séparation entre l'objet et le pilier :
  MAJ 09-08-2012 : Nouvelles images des dessinateurs et aussi des modèles 3D tirés dun balayage de l'image du scan, et aussi une comparaison avec un artefact maya révélé récemment :
baltic-separationobjet-pilier.jpg baltic-newdessin.jpg baltic-scanzoom.jpg 3dmodeling-tracingsonar.jpg 3dmodeling-tracingsonar2.jpg ufo-pyramide-maya.jpg

MAJ 11-08-2012 : (1) : Il s'agit peut-être en fait de l'un de cette équipe (ou l'équipe) : José Claudio Mura , Muriel Pinheiro , Rafael Rosa et João Roberto Moreira, spécialistes de la télédétection : La télédétection est l'acquisition d'informations sur un objet ou un phénomène, sans contact physique avec l'objet. Dans l'usage moderne, le terme fait généralement référence à l'utilisation des technologies de capteurs aériens pour détecter et classifier des objets sur la Terre (à la fois sur la surface, et dans l'atmosphère et les océans) au moyen de signaux propagés (rayonnement électromagnétique émis par exemple des avions ou des satellites) . Le message a été effacé par les administrateurs parce que la photo avait été mise comme ça sans explications... les chasseurs de trésors ne perent pas de temps avec les éventuels trolls ^^... plusieurs 10aine de personnes ont été sorties du groupe pour cette cause... peut-être une erreur en ce qui concerne cette photo !! http://www.mdpi.com/2072-4292/4/3/745/htm Article: Un décalage de phase méthode d'estimation pour InSAR DEM génération basée sur décalage de phase Fonctions À distance Sens 2012, 4 (3), 745-761 doi: 10.3390/rs4030745 Reçu: 9 Janvier 2012; sous une forme révisée: 5 Mars 2012 / Accepté: 6 Mars 2012 / Publié: 20 Mars 2012 - Non, finalement, un certain Roberto Mura, de l'université d'Oxford et ancien effectivement de la JAXA a été identifié. J'ai même pu récupérer ceci grâce à lui : de la 3D appliquée sur le scan de l'anomalie principale (se munir de lunettes classiques 3D rouge_bleu) avec un bel effet de relief, et une vidéo montrant les applications de la 3D projetable... :
 
  Voici un fichier texte dans lequel vous trouverez tous les faits enregistrés d'après les déclarations et photos de Ocean X. Ce document est évolutif bien sûr :  facts-anomaly-baltic.doc facts-anomaly-baltic.doc

Dernières infos en cours de vérifications : Peter Lindberg aurait dit qu'une colline en forme de rampe, semblable à celle du premier objet, entourait la deuxième anomalie également... et ceci sur les déclarations du plongeur Hogeborn : " Has a circular dome shaped "Meringue" formation which sits directly on top of the 60 meter rock formation, located on edge on the right side of sonar scan. 27 feet in diameter and 5 feet at the highest point. Surface not entirely smooth, some places the "cement" is cracking.the rock isn’t covered at all in silt, which should have typically occurred on the bottom of the sea. It appears to be covered in some type of hard cement-like substance, mineral deposit. After being chipped, the interior of object is black, like volcanic rock, almost petrified inside. Material is very hard, not simple stone, described as "preserved rock". Hogeborn describes the sense of carbonized material. The Meringue appears to have construction lines and boxes drawn on it. In the center, it has an oblong hole (about 5.9 to 9.8 inches (25 cm) wide), going into it. It's not known yet where it leads.It looks like there is a stair-like structure off of the circular object, however this hasn't been confirmed. (Peter confirmed the "staircase" reference was only an example to describe what he saw and that it is comprised of 8 steps with each step a 1 meter drop starting from the missing section on the left.) I have been looking all over for that one quote. construction lines and boxes drawn on meringue."  
   
    Dennis Asberg devant un schéma appuyant la théorie d'un crash (d'un volant ou d'un flottant) prenant en considération les collines et "pistes" et la position des deux anomalies relevées. Ce serait curieux que l'éventuelle 3ème anomalie en forme de cratère se trouve justement sur le point rouge d'un impact éventuel (et apparemment il est bien là !). Autant Peter Lindberg est très sceptique et espère juste un artéfact antique (l'archéologie sous-marine est en pleine expension dans la Mer Baltique en ce moment, avec de nouvelles techniques utilisées), autant Dennis Asberg est plus ouvert et ne repousse pas l'ovni ou l'oani par principe comme la plupart.
Une pétition/dons a été mise en place par les fans pour aider financièrement l'équipe : http://www.ipetitions.com/petition/signature-of-approval-show-your-support-for/  
Vous vous souvenez qu'une photo d'un objet sous-marin ressemnlant à l'anomalie de la Baltique avait été postée par Roberto Mura, identifié comme un ingénieur italien ayant travaillé pour le JAXA (voir sur la page 1 - lien en haut). Mes recherches diverses m'ont permi de trouver cette photo montrant l'un des tumulus-tombes découvert à Jaettestue au Danemark (environ 5000 ans d'âge), et je pense que la première photo est un trucage provenant de ce tumulus. Je pense que Mr Mura a voulu comparer les deux objets mais le préciser aurait été mieux ! - j'ai pu contacter Mr Mura et il m'a affirmé ne pas avoir monté ces photos... :
anomalie-baltic.jpg jaettestue-350.jpg
    MAJ 16-08-2012 : Quelques informations et questions actuelles (y compris sur ce blog, voir les commentaires) :
Il existe au nord des iles Aland une anomalie magnétique qualifiée de "forte" . Est-ce en rapport avec cet objet ? Eux seuls le savent car ils connaissent la position de l'objet. Concernant la texture de l'objet il existe diverses situations où un objet peut être pétrifié ( ou couvert de cendres volcaniques mais il n'y a pas de volcan dans cette région du moins pour la période concernée). Cet objet serait-il assez vieux pour avoir été pétrifié ? Il n'est pas recouvert de vase et cela a étonné les plongeurs car un objet au fond est habituellement couvert de vase. Mais il ressemble à un objet pétrifié. Ce qui est troublant au sujet de la vase est que Asberg a dit que c'était comme si il y avait de l'activité sur l'objet (empêchant le sédiment de s'y coller ?)... un flux, courant ou vibration d'une certaine fréquence ? Faits ajoutés ou confirmés :
- le "sillage" est asymétrique et comporte une "ride" de 8m de haut sur un bord - le sillage mesure 1500m - à 2 km environ ( et dans l'axe de ce sillage d'après le schéma de Dennis Asberg que vous reproduisez ici il y a une sorte de "volcan" de 50 m de haut - le second objet en forme de double vitrail gothique gisant à 200m de l'objet principal est lui aussi suivi ou précédé d'un sillage , les deux sillages convergent sur le "cratère/volcan" (pas de volcanisme dans la région) Des analyses sont en cours sur les divers matériaux prélevés et lors de leur 3e campagne de plongée ils comptent : - envoyer une caméra dans l'évent s'ils le retrouvent - prélever un fragment de la "coque" source : http://truthfall.com/tag/baltic-sea-anomaly/
La position de l'image du scan d'un des "corridors" a été définie (?) :
baltic-corridor1.jpg
Par Simon Josefsson pour Ocean-X
  MAJ 21-8-2012 : Un article traduit ici pour la Mise à Jour du 19-7-2012 (voir plus haut), écrit par un journaliste à priori réputé (Mr Anderson), s'est révélée être récemment une fausse interview téléphonique, puisque niée par Peter Lindberg ce week-end : Toute cette interview téléphonique a été déniée par Peter Lidberg et le journaliste du site http://gaanderson.hubpages.com/hub/Baltic-Sea-UFO-Unidentified-Submerged-Object-Update aurait donc fait un faux ! Pas de problèmes avec les gardes-côtes à part des observations de loin donc et Peter Lindberg n'a accusé personne de brouiller l'endroit d'une façon quelconque. http://thebalticanomaly.se/the-puzzle/ - nouveau lien à surveiller. Quelques nouvelles de la troisième anomalie : il y aurait une petite colline sous-marine à environ 400 mètres de la 1ère anomalie au sud, peut-être d'origine volcanique. Cette petite élévation est au point de convergence apparent des deux sillons menant aux 2 autres anomalies. Elle fait environ 28 mètres de hauteur et 275 mètres de diamètre avec une grande crevasse qui semble être cassée ou dédoublée en ce milieu, d'environ 37 à 55 mètres de large et 18 mètres de profondeur. La direction de la crevasse est identique à celles des "sillons". Il est suggéré par ceux qui croient à la théorie OVNI/OANI que ce pourrait être le point d'impact ou de la séparation des deux autres anomalies, si elles étaient jointes. Il a été aussi rapporté (plus une rumeur) qu'il y aurait aussi une ligne inscrite se reflétant sur le côté de l'objet qui pourrait être une marque de gouge (la gouge est un outil comme le burin) qui a frappé ou taillé la colline. (cette information n'a pas encore été confirmée officiellement). A environ deux kilomètres de la 1ère anomalie, il y aurait une petite montagne de type volcan, sortant du fond à une hauteur de 50 mètres et ressemblant à un volcan classique : il y aurait même un nuage de matières indéfinissables flottant à son sommet : il pourrait s'agir d'un "black smoker", ce qui contredirait les affirmations des volcanologues qui affirment qu'il n'y a aucune activité volcanique dans le Mar Baltique...
22-8-2012 : Un très beau petit film de fiction, entièrement tiré des scans pris par l'équipe Océan X et retravaillés par le dessinateur  "Tod Twentytod" :
Quelques nouvelles photos trouvées et dessins-théories attention : aucun des dessins présentés ici ne sont des "fakes", ce sont des propositions, suppositions et remarques demandées par la team à ceux qui veulent bien se gratter la tête comme eux... : 
baltic-ano-pierres.jpg baltic-ano-pierres2.jpg baltic-ano-model1peterlof.jpg altar-in-the-ice-by-vaghauk.jpg baltic-3dmodel-antejohansson.jpg theory-bauman-robert.jpg
Dans ces derniers dessins, vous pouvez voir les tentatives pour "voir" le sillon et la disposition de l'objet par rapport, ainsi qu'une théorie assez imaginaire faisant intervenir un gros astéroïde en parti composé de matières organiques qui se serait retrouvé à cet éndroit il y a des millions d'années, et qui aurait petit à petit réémergé de la profondeur où il était tombé... Nous avons droit aussi a une intéressante théorie faisant intervenir la géothermie, une nape de magma donc pas trop profonde, et une cheminée d'eaux et de gaz chauds qui sortirait (par intermitence ?) à cet (ces ?) endroit(s)... le flux d'eaux et de gaz bouillants brûlant sur la longueur les roches, et modelant celles-ci par un vortex classique engendré par les courants ou la forme de l'objet... :
baltic-geothermie.jpg
La théorie est difficile à défendre car elle contredit la réalité de la température locale : -1 °C par rapport à la norme de + 4°C. Une résurgence d'eau douce froide gèlerait instantanément à -1°C et se verrait... Un rafraichissement local, en l'absence de glace, nécessite beaucoup d'énergie, comme une centrale pour les échanges thermiques... Dans la mesure où il fait - 0°C au fond des fosses du Pacifique, il y a une forte anomalie thermique ici dans la Baltique à - 90 mètres... mon esprit a aussitôt imaginé une petite théorie (visible dans les commentaires ci-dessous) mais qui n'est que supposition parmis tant d'autres possibles.
baltic-ano-geometric-consistency.jpg
Une analyse géométrique a été aussi faite, semblant confirmer certaines lignes symétriques non naturelles. Une autre nouvelle importante serait (en attente de confirmation) que les pierres en basaltes trouvées sur place seraient issues de l'Atlantique-Sud, rien à voir ici donc !
Une source a indiqué une compilation des articles et évènements sur les fameuses "roquettes fantômes" de la Mer Baltique, qui donne plein d'information, y compris des documents sur des soucoupes volantes soupçonnées d'êtres soviétiques à l'époque, et aussi, entre autres, la destruction d'un avion avec 10 militaires américains au-dessus de la mer baltique par les soviétiques en 1950... toujours un lien éventuel avec ces objets donc et à ne pas éliminer d'office  : http://www.project1947.com/gr/grchron4.htm . MAJ 26-8-2012 : Une expédition est toujours prévue sous peu, naturellement cette date dépend des conditions atmosphériques et d'autres préparations nécessaires. Peter Lindberg a énoncé qu'à cette date, aucun scientifique ne les accompagne sur cette prochaine expédition. Dans un courrier récent, Peter a déclaré que Titan TV a bien plus de 100 heures de matériel filmé qu'ils pourront employer pour le documentaire. Il pense qu'ils feront deux épisodes de 40 minute s qui seront vendus pour être annoncés avant la nouvelle année. Peter a dit que son équipe n'en a pas fini encore avec l'anomalie en disque et ils ne sont même pas allés voir la deuxième anomalie, tellement ici il y a énormément plus de travail à faire. Sa conjecture est que cette histoire ne finira pas cette année. Il y a une perspective possible et très positive pour un accord de recherches en association entre l'équipe de l'océan X et celle de Genesis Quest, un groupe international d'investigateurs, de scientifiques et d'ingénieurs consacrés à résoudre des mystères antiques négligés par la science qui suit le courant principal. Ils regardent pour créer une équipe crédible et capable d'océanographes pour évaluer un grand choix de sujets liés aux énigmes antiques. (partout dans le monde) (https://www.facebook.com/GenesisQuest).
Dans un courrier adressé à Ryan Cramer (mathématicien) sur Facebook, il a posé la question « quelle vitesse initiale aurait besoin un objet, si cet objet avait une densité de béton avec un volume de 11300 mètres cubes et une section transversale de 240 mètres carrés, volait dans l'eau et ralentissait à une vitesse de zéro après 1500 mètres ? » (à 85 m de profondeur).  Peter Lindberg a offert une explication alternative au terme « arête », en vous énonçant « peut également se regarder comme une arête qui n'est pas une marque de glissement, mais pourrait être des restes de résidus d'impact… C'est juste une autre manière de regarder le mystère. »
MAJ 30-08-2012 : Un nouvel article dans l'Expressen le 28-8-2012 fait une update pour les lecteurs suédois, et reprend l'essentiel des nouvelles déjà visibles ici. Une déclaration intéressante néanmoins : Volker Brüchert, professeur agrégé de géologie, Université de Stockholm : " Mon hypothèse est que cette structure a été formée il y a plusieurs milliers d'années. ". Le professeur a en effet analysé les premières roches ramenées : " J'ai été surpris quand j'ai recherché le matériel et j'ai trouvé une grande pierre noire qui pourrait être une roche volcanique. Mon hypothèse est que cet objet, cette structure, a été formé au cours de la période glaciaire il y a plusieurs milliers d'années. " http://www.earthfiles.com/news.php?ID=2007
Il semblerait, aux dernières nouvelles, que le navire explorateur partirait vers le 7 ou 8 septembre pour une petite campagne de recherche d'épaves intéressantes pour l'équipe : puisque personne ne veut aider directement pour les anomalies de la Baltique, ils vont continuer leur métier de base : chercher des épaves avec des bouteilles de vins ou champagne (ou mieux) dans la Baltique (comme d'autres chasseurs de trésors en ce moment), pour tâcher de se renflouer financièrement et pouvoir continuer par la suite l'exploration des anomalies, surtout de la deuxième : Dennis Asberg : " we go out from Norrtälje 7 or 8 september, and it is not we were hoping for … we are missing some equipment unfortunately. And now we also look at objects 2 with ROV. We will also look at a wreck which we hope has load of interesting things so we can get money into the project … for that we need now.”
MAJ 31-08-2012 : Une théorie sur un dépôt naturel datant de l'âge de glace a été émise à nouveau par Natalie Wolchover, mais cette nuit, Dennis Asberg nous a fait cadeau de nouveaux scans de l'anomalie principale... qui révèlent de plus en plus un aspect fabriqué ou tout au moins taillé dans la roche. Un nouveau puzzle a essayer d'assembler... (cliquez sur les images pour les agrandir) :
baltic-newscan-upper-object.jpg baltic-newscan-upper-object2.jpg baltic-newscan-upper-object4.jpg baltic-newscan-upper-object5.jpg baltic-newscan-upper-object6.jpg baltic-newscan-upper-object8.jpg baltic-newscan-upper-object9.jpg baltic-newscan-upper-object10.jpg   baltic-newscan-upper-object16.jpg
Inutile de dire que ces nouvelles images renforcent le mystère sur cet objet : il semble bien y avoir une impression d'escaliers descendant à l'intérieur de l'objet. Ces images ont prise sur le dessus de l'anomalie, et vous pouvez y voir le métrage concerné grâce à la grille du scaner. L'épaisseur scannée serait estimée à 3 mètres en profondeur.
01-09-2012 : les tentatives pour reconstituer le puzzle donnent ça pour l'instant, mais il y a encore des scans qui n'ont pas trouvé leur place :
baltic-newscan-upper-object.jpg baltic-newscan-upper-object2.jpg baltic-newscan-upper-object4.jpg baltic-newscan-upper-object5.jpg baltic-newscan-upper-object6.jpg baltic-newscan-upper-object8.jpgbaltic-newscan-upper-object9.jpg baltic-newscan-upper-object10.jpg baltic-newscan-upper-object16.jpg
inutile de dire que ces nouvelles images renforcent le mystère sur cet objet : il semble bien y avoir une impression d'escaliers descendant à l'intérieur de l'objet. Ces images ont prise sur le dessus de l'anomalie, et vous pouvez y voir le métrage concerné grâce à la grille du scanner. L'épaisseur scannée serait estimée à 3 mètres en profondeur.
baltic-scans-collages.jpgbaltic-scans-collages2.jpg baltic-scans-collages3.jpg
baltic-scans-collages4.jpg baltic-scans-adaptation.jpg baltic-enhancement.jpg
La dernière image est une perspective déformée du 1er scan, qui n'a qu'un titre indicatif mais qui éclaire certains reliefs.
MAJ 06-09-2012 : Une journaliste a lancé un buzz disant qu'il s'agissait d'un dépôt laissé par l'âge de glace en se basant simplement sur les 1ères analyses d'un professeur d'université suédois de deux roches ramassées à proximité de l'objet... rien de très sérieux mais c'est ce qui semble ravir les grands médias... Citation de Dennis Asberg : " So much false rumors ... but I'm getting used to it now. We have not been able to take samples from the object. --- So no one can know what it is. We have only taken samples from the rocks near the object. --- Which is examined. We have a lot of movie time where showing something new and unique. answers from researchers --- have never seen anything like it. What I think ... in my eyes it looks like it may be constructed but if it is I do not know ". Il rappelle ici qu'ils n'ont pu détacher de roches directement de l'objet, mais seulement à proximité. D'ailleurs, les 1ères analyses montrent qu'une roche vient bien de la région, mais en principe d'un endroit dans la croûte terrestre, et que l'autre est du basalte de l'Atlantique Sud!  
L'équipage serait prêt pour le 8 septembre, avec un départ prévu sur une épave repérée ayant une potentielle cargaison intéressante financièrement. La deuxième anomalie serait donc visitée au retour de la première expédition "classique". Aux dernières nouvelles, les caméramens de Titan TV ne seront pas du voyage (avec plus de 100 heures filmées, ils auraient déjà de quoi faire largement !), à moins qu'ils ne les rejoignent à leur retour sur les anomalies. Les deux expéditions sont censées être effectuées en une dizaine de jours.
baltic-scans-adaptation2.jpgbaltic-scans-collages5.jpg baltic-scan0.jpg
baltic-scanzoom4.jpgbaltic-scanzoom3.jpgbaltic-scanzoom-1.jpgbaltic-scanzoom2.jpgbaltic-scan-montage.jpgbaltic-temperatures.jpg baltic-metallicornot.jpg 
MAJ le 07-09-2012 : Cette dernière image provient d'une analyse de l'internaute Jerry Harthcock : " These are of the same frame captured in the YouTube video entitled “The Mystery Beneath” @ time 1:44. After considerable study and contemplation, as well as numerous hours reviewing the actual CRV sessions and transcripts, both in the forward and reverse direction, I have come to the conclusion that, with about 99% certainty, there exists a “leaf” covering at least this aspect of the object.
At least one viewer actually objectified “leaf” (in the forward direction) in her session, and almost all of the remaining viewers uttered the word numerous times in the reverse direction. Moreover, virtually all of the viewers described at least some aspect of the target being “metallic”. When I say “leaf”, in this instance, it means a conformal covering or foil, made from a malleable material, such as zinc, silver, lead, nickle, copper, gold and/or some alloy thereof; or alternatively, some kind of (hydrophobic) resin-impregnated material such as animal hide or woven fabric. It's use goes back at least 5000 years. Think of aluminum foil or a tin plate that you can use to cover the outside of, or conceal, something with. I just hope that the ROV has a “tin-snipper” attachment/tool to cut off a piece and bring it up. " : cet internaute pense qu'il y a une couche d'origine métallique autour de l'objet, qui se serait totalement minéralisée avec les siècles (comme des pièces de monnaie laissées sous l'eau qui deviennent méconnaissables et "pierreuses" à la vue-toucher).
MAJ 08-09-2012 : ils vont lever l'ancre cette nuit prochaine a annoncé un membre de l'équipage. Comme prévu, voici une maquette envoyée par Maxitsmax pour expliquer ce qu'il pense avoir trouvé autour de l'objet et pourrait correspondre à des débris de l'anomalie laissés par l'impact et le glissement. " J'ai pu travailler sur l'image sonar qui à mon sens révèle des informations importantes. Evidemment lors de la découverte de cette anomalie, l'attention des explorateurs s'est concentré sur l'artéfact lui-même ce qui compréhensible. Cependant je pense que des éléments dans l'environnement proche de l'objet, de tailles plus réduites, peuvent apporter des informations quand à la nature de l'objet. Je suis plus intéressé par l'archéologie que par la preuve de l'existence d'une vie extraterrestre, hors d'après mes connaissances et l'analyse que j'ai réalisé, il n'y a pas de doute quant au fait que l'objet qui nous intéresse présente les stigmates précises d'un objet en déplacement qui aurait subi une collision avec la surface terrestre. En effet, un objet de forte masse en déplacement dans l'air rentrant en collision avec une surface solide présente des traces qui sont caractéristiques. Je retrouve avec précision ces traces sur le sonar et cela, en écartant à 100% les informations concernant le phénomène de piste précédent l'objet. Ce qui est étrange, c'est que cette collision n'a pu intervenir sur l'eau ( ou bien à une profondeur dans ce cas inférieur à 20-30 mètres) ni sur de la glace. j'ai réalisé un maquette photoshop en surbrillance du sonar, présentant les différents débris que l'on retrouve autour de l'objet, (il y en a bien plus qu'on pense et il s'agit bien d'artéfact). Tous coïncident avec les lignes de perspective d'un point de collision. En toute modestie, je pense qu'il y a une erreur quant à la composition de l’artéfact on parle de bloc minéral. Par comparaison, lorsque que l'on voit l'aspect minéral qu'on prit des pièces métalliques ne serait-ce que de la seconde guerre mondiale qui ont séjourné dans l'eau de mer 65 à 70 ans, on peut se poser la question sur l'aspect un objet métallique ayant séjourné plusieurs milliers d'années au fond de l'eau et ayant vécu des écarts importants de températures. J’ai souhaité écarter le calcul de la vitesse initiale car l’équation est complexe et les facteurs de celle-ci sont trop incertains. Particulièrement en ce qui concerne la masse de l’objet et l’angle de collision. Concernant l’angle de collision. D’un premier abord, on pourrait penser que l’objet se met à cabrer afin de finir sa course à plat sans trop de dégât. (comme le ferait un aéronef lors de la phase finale de l’atterrissage) et que c’est la partie arrière qui à absorbé le plus de choc (aspect « déchiqueté » à arrière de l’artéfact ). Mais aucun indice nous prouve que la partie arrière ne soit pas au final la partie avant, l’objet ayant capoté, suite à un choc frontal, aurait fini sa course sur le dos. La partie actuellement visible serait peut-être le dessous de l’objet. Les artéfacts n° 5 et n°6 sont de formes identiques. Le groupe d’artéfacts n° 9 présente également un fort intérêt.". Maxitsmax :
anobaltic1-maxitsmax.jpg
MAJ 11-09-2012 : Le bateau est bien parti comme prévu, nous n'avons plus qu'à souhaiter bonne réussite à l'équipe. Voici quelques nouveaux dessins d'artistes apparus, ainsi que les plus gros formats de scans trouvés. J'ai un peu modifié les paramètres de contrastes et de luminosité sur le scan de la 2ème anomalie qui laisse songeur. :
baltic-scan.jpgbaltic-scan2.jpgbaltic-scan0-2.jpgbaltic-dessin4-peterlof.jpgbaltic-dessin3-stefanmalm.jpgbaltic-dessin2.jpgbaltic2emeanomaly-enhanced1.jpg
MAJ 12-9-12 : Le scan original fournit par Peter Lindberg et Dennis Asberg pour faire des recherches a été évidemment plusieurs fois étudié, zoomé et "enhanced" (amélioré-contrastes/luminosité/élimination de parasites...) et a donné plusieurs adaptations artistiques ou de recherche. La recherche de MaxitsMax, basée sur certains éléments fournis et visibles sur les sites officiels et groupes facebook créés via ou par des fans des explorateurs, ou sur ce blog sur lequel je suis avec attention les progrès de l'équipe depuis plusieurs mois, a reçu un très bon accueil sur les groupes facebook où elle a été soumise, comme d'autres. Cette simple image de recherche a déjà été adaptée dans un petit film sur Youtube ci-dessus... Plusieurs posts ont été repris la concernant et cela est encore commenté par des dizaines de personnes sur facebook... Le public ne doit pas oublier toutefois qu'il ne s'agit que d'hypothèses et de tests demandés par l'équipe Océan X en attendant d'autres confirmations ou infirmations, et que nous les faisons, d'après nos idées propres et héritées des propos des explorateurs,  juste afin d'aider, sans a priori  En voici un autre ci-dessous, tiré du même scan. Je pense aussi que la vérité est peut-être encore ailleurs, là où on ne l'a pas encore vue ni imaginée !
MAJ 15-09-2012 : Suite aux recommandations de la météo suédoise, le bateau de Océan X a dû rentrer au port pour se mettre à l'abri : la houle était trop importante de tout façon et il leur a été impossible de jeter l'ancre, bien qu'ils étaient au-dessus de leur cible. : " At home now, unfortunately it was not good ... weather gods do not want us there. I make a film about it now ... so you understand. - Dennis Asberg - " Dennis Asberg a fait un petit film des conditions météorologiques pour montrer à quoi ils ont dû faire face. Il est vrai que la dépression était très rapide (les restes du cyclone Leslie) et très creuse. ‎"The wind was too much. The waves were too high. Trying to keep Ancylys when we scanning the seabed on the course in 1.5 - 2.5 knots was very difficult, and very ineffective. Anchoring, diving, ROV driving and launching the tender was impossible and very risky. Believe me, we did everything we could to get some results." - Cai Magnusson, Ship Captain, The Ocean Explorer Team, September 14, 2012. Vents trop forts, mer trop haute : ils ont tenté de scanner le fond  avec beaucoup de difficulté et assez inefficacement  impossible de s'ancrer, de plonger, de lancer le robot ou une plateforme sans risques. Ils ont fait ce qu'ils ont pu pour obtenir quelques résultats. Les premiers symptômes de l'automne polaire sont apparus plus au nord, et il semble évident qu'il n'y aura plus d'expéditions (sauf miracle) avant la fin du printemps 2013... Dennis Asberg semble d'ailleurs l'avoir déjà confirmé et il y aurait une grande conférence à organiser pour octobre 2012. Nous ne savons pas où en est le ou les documentaires de Titan TV ni sur quelles chaînes il sera diffusé. Des calculs différents sur la masse et le poids estimés de l'anomalie 1 ont été faits et il en ressort que l'objet aurait une masse approximative de 14.400 mètres cubes maximum à 8.000 minimum et que si l'objet est entièrement composé de pierre artificielle style béton ou ciment ou équivalant (concrete), il pèserait environ 20.000 tonnes à 36.000 tonnes (" Here we have found it. Specific weght of concrete per cubic meter is 2400-2500 kilograms(2,4-2,5 tons). Let us take 8000 cubic meters x 2,5 I bet object mass is...nicely around 20 000 tons" Robert Bauman - qui a établi une moyenne de 11.314 mètres cubes et un poids de 27.000 tonnes). D'autres dessins ou recherches sur les scans sont apparus, ainsi qu'une théorie parue en Finlande non traduite, mais les images parlent un peu d'elles-mêmes : la théorie d'une nappe de magma sous-jacent dans la Baltique y refait surface. Une autre théorie assez élaborée mentionne les migrations du Peuple mystérieux de Dana, qui serait passé par la Baltique précisément (une carte a été ajoutée en bas avec celle de la théorie atlantéenne très connue) :
baltic-calculpoids.jpg baltic-dessin4-twentytod.jpgbaltic-scan-colorimetryenhanced-j-f-delory.jpgbaltique-finlandais.jpgbaltique-finlandais2.jpgbaltic-anomaly2-lastenhanced.jpgbaltic-anomaly1-lastenhanced1.jpgbaltic-anomaly2-dessin1johnweeks.jpgbaltique-crash-robertbuck.jpgbaltique-2scans-overlay-robertbuck.jpg
Un document officiel de présentation et d'appel aux sponsors a été émis dans beaucoup de langues, ma version a été retenue et la voici en PDF, merci de la relayer, de la diffuser dans votre entourage et en particulier au niveau de vos médias préférés : ox-letter-french1.pdf ox-letter-french1.pdf Un message crypté de la part de Dennis Asberg ? (lors du retour du navire) :      
   MAJ 19-9-2012 : Dennis Asberg, après plusieurs interventions en suédois, a sorti une petite vidéo dans laquelle il donne quelques nouvelles en anglais (voir le lien ici). Voici un petit résumé rapide : Il montre les différents genres de roches qui ont été trouvées sur l'objet ou autour de lui. Celui qui est noir est le plus intéressant, une roche volcanique… et cela n'est pas censé pouvoir être trouvé là. Il se demande : comment est-ce possible ? Il n'est pas possible qu'il y ait eu un volcan juste ici. Il pense que c'est d'avant l'age de glace, il y a 140 000 ans. Également, les roches ont dû tomber sur le dessus de l'objet à cause de la fonte des glaces. Mais les roches doivent avoir été chauffées jusqu'à un certain point… également que d'autres pierres ont une mince couche de noir sur leur surface. Ils vont vendre également un certain pourcentage de casquettes noires Océan X avec sur le haut l'une des pierres noire de l'anomalie... et un certain pourcentage de vestes noires Océan X avec quelques plus petits morceaux de cette roche volcanique cachés à l'intérieur. Ainsi venez et achetez et peut-être que VOUS serez le chanceux ! ! :) Ceci financera leur prochaine expédition.  Détails : 1ère roche : Roche volcanique - molle/possible de la casser en morceaux. C'est totalement noir à l'intérieur. Oxydation apparente au-dessus. Non magnétique. Mais à très haute densité (LOURD). Rappelle de l'acier (avec perte de rouille). Cela a été exposé à une chaleur extrême. Les scientifiques disent qu'il est très improbable qu'il y ait n'importe quel volcan dans ce secteur.   2ème Roche (granit rouge) : Trouvée au centre supérieur de l'objet. Elle est étrange… en l'éraflant, elle semble être couverte par une certaine sorte de suie (le feu vif encore ?). C'est « une pierre normale » mais beaucoup ont été trouvées sur l'objet. Pourrait avoir fini sur le haut de l'objet durant l'automne de la fonte des glaces le " vers le bas". Pourrait indiquer que l'objet est plus ancien que 140,000 années. S'il est plus ancien que ça… avec des angles /lignes droits, des coins arrondis… tout comme un « plat de dîner » et séparé de la base en-dessous.  Ils ont également remonté quelques échantillons d'argiles pris autour de l'objet. Mais les analyses n'ont trouvé aucun composant étrange, juste de l'argile ordinaire. Les pierres n'étaient pas magnétisées non plus ni radioactives. " C'est pourquoi nous (l'équipe) voulons VRAIMENT retourner là encore. Mais maintenant la saison arrête cet effort. L'utilisation de la masse à une profondeur de 90 mètres ne fonctionne pas. Durant l'automne et hiver, des tentatives seront faites pour obtenir l'accès aux outils appropriés mais les ressources sont trop limitées jusqu'à présent. " on a recueilli beaucoup d'échantillons (de l'argile ordinaire - non radioactive), un type de "roche blanc-jaune" à l'air étrange (aucun autre détail sur ce dernier). Pourquoi y a-t-il ce beaucoup de ces roches étranges autour de cet objet… et seulement là ? Étrange ! « Ce qui je ferai maintenant : Essayer d'obtenir des ressources de la ligne de vêtements. Quand on recherche des épaves, il y a une évaluation de la réelle valeur de ce qui est là ». « L'objet n'a pas de « valeur » en tant que telle » (seulement des dépenses). Il y a besoin d'obtenir de l'argent d'autres façons. La possibilité de trouver un échantillon dans l'un des vêtements en en achetant sera disponible sur la boutique en ligne. ".  Il aurait été aussi question d'une conférence organisée sur un paquebot de croisière en octobre ou début novembre, peu de précisions pour l'instant. Que penser de ces analyses ? Pas de magnétisme : la théorie de la météorite se trouverait renforcée pour certains, d'autres ajoutent : une météorite trouvée et façonnée, creusée et utilisée ensuite par l'homme. D'autres rebondissent sur certaines roches très dures utilisées et façonnées mystérieusement par les anciens, telles la lydite ou basanite, l'obsidienne. Des matières comme les anciens ciments égyptiens ou romains sont citées aussi. A noter que les températures nocturnes baissent déjà considérablement et que le peu de salinité de la Baltique (et plus encore du côté du golfe de Bothnie) fait que cette dernière gèle en surface (banquise) chaque hiver, et que nous ne sommes déjà pas loin de ces températures basses... (on prévoit des premières gelées blanches en plaine en France la semaine prochaine...).
baltique-etudefissure-endroit.jpg   
Comparaison d'une des vidéos de l'équipe et d'une image du ROV pour y trouver l'endroit .     baltic-robert-buck1.jpgbaltic-draw-j-f-delory.jpg
MAJ 26-09-2012 : C'est une très bonne nouvelle qu'avait un peu caché les plongeurs jusqu'à présent : lors de leur deuxième voyage sur l'anomalie (et donc non loin de lui), leur sonar a repéré ce qui ressemblait à une épave... Là, l'équipe a découvert une épave intacte avec une figure de proue. Dennis Asberg : " Nous avons envoyé des plongeurs nager à l'intérieur de la soute et ils ont trouvé ça... il y avait beaucoup de ces bouteilles. Nous avons ramené beaucoup d'entre elles, nous en avons rapporté environ 21 bouteilles à bord - 11 étaient intactes et 7 étaient potables. "      
Il s'agit probablement du navire de luxe Astrid, de pavillon Suédois et ayant son port d'attache à Stockholm, chargé de vin de Porto, de vin de Madère et d’assortiments  entre autres choses. Les vins ont probablement été mis en bouteille à Stocholm et peut-être envoyés à Saint-Petersbourg. Le navire est soupçonné avoir été coulé par un sous-marin allemand vers 1916-1917. Dennis Åsberg, Ocean Team : " J'ai goûté un peu et le goût dans ma bouche est resté toute la journée, en fait. Fantastique ! Je n'ai jamais bu quelque chose comme ça. C'est bon. " Selon Åsberg, trouver des acheteurs ne sera pas un problème car de nombreux collectionneurs seraient intéressés par un tel rare vin d'excellente qualité avec une histoire de 100 ans. Il dit que le vin découvert atteindra un prix proche du Champagne aux enchères pour plus de $ 29 000 dollars US par bouteilleNews NTD, Stockholm.  
YH : Voici la vidéo expliquant les choses, et je vous rappelle au passage la bouteille soi-disant trouvée sur l'anomalie (et d'ailleurs filmée) lors de ce voyage... à mon avis un hommage à l'anomalie qui leur à permis de trouver cette cargaison, qui va leur permettre de retourner peut-être plus rapidement que prévu sur les anomalies... le temps de vendre les bouteilles, de faire le point et d'attendre que le mauvais temps tempétueux (et celui à venir) se calme dans la région. Les glaces étant encore très loin grâce aux fontes records de cette année (triste à dire) et un temps plus clément prévu sur octobre pourraient permettre une dernière expédition annuelle... quoiqu'il en soit, le moral n'était pas si atteint qu'on le pensait et l'équipe nous réserve probablement d'autres surprises sur l'anomalie elle-même. D'autres études et dessins sont apparus depuis la dernière mise à jour, vous les trouverez au-dessus à la suite des dernières photos. En cherchant attentivement, j'ai trouvé des traces officielles de l'Astrid : coulé en 1916 par un U-Boat22 alors qu'il se rendait en Finlande, je ne dirai pas où précisément pour ne pas faciliter d'éventuels concurrents de Océan X et je conserve donc cette source...
      MAJ 30-09-2012 : Dennis Asberg a révélé que l'anomalie 1 avait été testée question magnétisme et qu'elle ne l'était pas.
baltique-scan3d1-official.jpg
      Marc-Philippe Evrard a continué de tenter d'améliorer le scan de la deuxième anomalie, voici son dernier résultat, il n'ira pas plus loin à priori sans autre scan plus net :
baltique-anomaly2-scan.jpgbaltic-ano2-evrard-mp.gifbaltique-anomaly2-zoom.jpg
    Robert Bucks lui s'acharne (avec raison) sur les images du ROV de l'anomalie et penche de plus en plus sur une construction ou les débris d'un bateau relativement moderne, y inclus du métal, mais il regarde aussi l'hypothèse d'un crash (mais le glissement d'une ou plusieurs épaves navales sur une pente pourrait-elle peut-être aussi provoquer ce genre de sillon ?). " This 90 degree Piece is sticking Straight up from the Anomaly, and is at an astounding Precision 90 Degree angle. This is NOT Stone. I'd Stake my Life on it.- The more I look at this 9th Image, The more I'm taken away from the thought of the Anomaly being an Asteroid or Simple Man Worked Stone Structure. Dennis Said "Do you see now we have found something Unique?" This must be Unique indeed. But I see Metal in this Sonar Image ! Has to be ! ". 3 objets différents sont visibles sur ce scan, et il pense que celui du milieu pourrait être proche d'une vanne ou d'un coude de pipeline (voir photos - toutes les photos peuvent être agrandies en cliquant dessus), ce qui nous amènerait une hypothèse reliée au pétrole (plate-forme coulée ou ancien puits rebouché ?) :
baltique-3dscans3-rbuck.jpgbaltique-3dscans-rbuck.jpgbaltic-robert-buck2.jpgductile-iron-pipe-fittings-90-degree-elbow.jpgwear-resistant-pipe-elbows-for-pneumatic-conveying-16064-2378451.jpgbaltique-crash-robertbuck-1.jpg
    Robert Bauman attire l'attention sur certains détails et pense voir des structures construites également, et même du "câblage"... :
baltic-robert-bomanbv.jpgmeringue-rbauman.jpg
D'autres beaux dessins et images artistiques sont apparues, les voici à titre indicatif (Hauke Vagt sur l'Anomalie2 - une théorie dessinée de Reima Suvisuo - art-by Twenty-Tod  :
baltic-2anomart-haukevagt.jpgthese-art-reimasuvisuo.jpgbaltique-art-bytwenty-tod.jpg
  MaxitsMax m'a envoyé un autre document concernant une recherche de comparaison de traces avec plusieurs sites de crashs d'avions connus. Devant la taille de la documentation que nous commençons de notre côté à avoir sur nos différentes hypothèses, et en particulier celle du crash, j'ai ouvert une page spéciale " Recherches et Théories SFH sur les Anomalies de la Mer Baltique " dans laquelle je mettrais nos propres travaux. J'ai moi-même commencé à travaillé sur un découpage-remontage des scans originaux mis à l'époque par Dennis Asberg dans un petit groupe à part (il y en a plusieurs sur Facebook) car d'autres détails y apparaissent... et personne ne s' en sert...
ancient-artifact-by-vaghauk-d5h6kui.jpg
Le tout nouveau dessin artistique de Hauke Vagt sur l'anomalie N°1
Voici une toute nouvelle page de blog pour suivre les évènements récents concernant les anomalies de la Mer Baltique. Toutes les précédentes pages ont été regroupées dans la rubrique spéciale ici : http://www.sciences-fictions-histoires.com/pages/ecrits/les-anomalies-de-la-mer-baltique.html  
  MAJ 08-10-2012 : Une nouvelle interview est parue sur le site de l'Expressen suédois, en voici un extrait traduit en français (http://www.expressen.se/nyheter/dokument/pa-havsbotten-blev-fragorna-bara-fler/?partner=m)
(...) " bien que les plongeurs ont été là bas et ont documenté l '« objet circulaire inconnu » et qu'il a également été dit y avoir des « traces » (pour indiquer que l'objet s'est posé sur le fond marin et a glissé en morceaux).
- Nous ne savons toujours pas ce que c'est, disent-ils en chœur uni quand nous demandons.
Il est un fait en particulier, c'est que l'une des parties du mystère est dans les mains de la société de production Titan. - C'est nous qui avons été droit sur eux, dit que le directeur de la programmation et du développement Lolo Westerman. Elle a regardé l'interview de Peter Lindberg à TV4 où il a parlé de l'objet qui ressemblait beaucoup au vaisseau de Han Solo de "Star Wars", le Faucon Millenium. Ils l'avaient découvert par accident alors qu'ils recherchaient quelque chose d'autre (toujours secret). L'image sonar du fond était quelque chose qui ne pouvait pas s'expliquer, en fait. Personne ne pouvait arriver à une réponse sensée. En outre, il pourrait bien être un OVNI. - J'ai aimé l'idée. Lorsque nous nous sommes rapprochés d'eux, ils avaient déjà commencé une collaboration sur un film avec une entreprise aux États-Unis. Mais il semblait y avoir beaucoup de problèmes et nous avons pris le relais, dit Lolo Westerman. Ocean Team X, comme Peter Lindberg appelle son entreprise, a son site Internet et son message, mais n'a pas la vraie connaissance de la façon de commercialiser l'aventure pour un maximum de profits. - On est venu et on a travaillé sur le site, entre autres choses. C'était comme si ils avaient besoin de beaucoup d'aide avec cela. Nous ne travaillons pas avec PR alors nous avons dû lier certains de ces contacts au projet, dit-elle. Le résultat de ce voyage - la première phase a été achevée ce week-end - sera un documentaire unique sur le marché international. " Dans le genre de Discovery Channel ", selon Lolo Westerman. - Nous espérons faire jouer certains canaux les uns contre les autres. Bien sûr, nous espérons qu'il sera diffusé en Suède aussi.
La question est, bien sûr, après avoir été filmé pendant plusieurs jours sur le site, est-ce que le résultat a été obtenu ? - Nous n'avons eu aucunes attentes, dit-elle, et continue : - Le pire scénario, cela aurait été qu'il n'y avait rien du tout ... de l'argile ou quelque chose comme ça. Là, nous pouvons être calmes dans tous les cas. Les plongeurs qui ont été là-bas disent qu'ils n'ont jamais vécu quelque chose comme ça avant. Etant donné qu'un suédois n'est pas aussi sujet aux OVNI, il y a certainement quelque chose de différent. Le mythe OVNI entier en Suède fait l'objet d'un niveau de gravité modéré dans la couverture médiatique classique, mais globalement précisément, cela rend la surveillance sous-marine utile. - Aux États-Unis et dans certaines parties de l'Asie, il y a un traitement complètement différent de telles théories. Il y a des "croyants" avec de bonnes théories et d'autres drôles. Et il y a eu un très gros "buzz" sur ceci. Peut-être un peu moins en Suède, dit Lolo Westerman.
Il y a ceux qui pensent que cette histoire est allée un peu trop loin. Parmi eux, le président de UFO Suède Clas Svahn. Il a été contacté par l'équipe océan x il y a un an, juste après que la découverte de l'image sonar ait été faite. La question était: « Qu'en pensez-vous? " - J'ai dit à l'époque que je ne pouvais pas voir un lien entre la découverte et le phénomène OVNI, dit-il aujourd'hui. Son opinion n'a pas changé au cours de la dernière année, ou de l'information qui est sortie. Mais il a su personnellement comment le mystère Baltique s'est propagé et a pris des proportions sans précédents. - Je reçois des courriels de personnes dans le monde qui se demandent. Je ne sais pas plus que ceux qui écrivent, mais ils doivent penser que quelqu'un qui est encore en Suède peut en dire plus. Il peut, toutefois, donner aux amateurs assoiffés la même réponse ennuyeuse. C'est probablement l'équipe océan X que le marketing manipule. - C'est un peu triste en fait. Ils écrivent de manière très vague tout le temps. Il est regrettable qu'ils alimentent la mystique, dit-il, et il poursuit : - J'ai été sur et enquêté sur le phénomène OVNI depuis 1974. C'est souvent un fait que les cas authentiques disparaissent dans le bruit des autres... On pensait alors que les caméras mobiles étaient venues pour que nous puissions en voir plus. Mais au lieu de cela, ça a seulement augmenté le bruit. Les bonnes observations sont très peu nombreuses, nous le savons.
scanano1-tv4.jpg
Il résume: - Le degré de mystère n'a aucun rapport avec l'intérêt du peuple. Les choses deviennent virales sur Internet très rapidement. Stefan Hogeborn qui était sur le terrain sur l'objet inconnu reconnaît qu'il est quelque chose de nouveau qu'il rencontrait. Et les circonstances, au-delà de la question de ce que la forme géométrique en fait, le déconcertent. - Quand nous nous tenions avec le bateau directement au-dessus, les téléphones satellites s'arrêtent de fonctionner, dit-il, et se taisent un instant. - C'est comme s'il n'y avait pas de champ magnétique qui interfère avec elle. Quand on va un peu plus loin, ils n'hésitent pas à appeler de nouveau. Quand il a fait sa première plongée sur le site à environ 80 mètres de profondeur, ça a été sa première ampoule cassée. Commence alors la caméra qui refuse de marcher obstinément et nécessite un nettoyage. - L'appareil photo ne fonctionne pas. Il s'agit d'une caméra DV, vous devez donc disposer de cartouches. Quand nous étions à 50 mètres de profondeur, sur le chemin vers le bas, le système s'est arrêté dans l'appareil photo tourné vers le bas. Je suis arrivé à plonger pour le redémarrer. Quand j'ai enfin réussi, ça va et ça a commencé à filmer, tout semblait fonctionner, mais quand nous sommes remontés, il n'y avait rien sur la cassette, dit-il. Tout ce qu'il avait avec lui étaient les ampoules de son appareil photo. - Il y a des choses étranges, explique Stefan Hogeborn.
Peter Lindberg est plus intrigué par un trou de 25 cm dans la formation de ce qui en soi constitue également un pilier. - Il semble être assez proche de roches communes. Mais on dirait que quelque chose a été renversé. Comme du magma, mais qui aurait été arraché par l'ère glaciaire, dit Lindberg. Aucun des deux ne pensent utile de penser que c'est un OVNI, prennent-ils soin de souligner. Mais cela ne signifie pas qu'il n'y a pas quelque chose d'intéressant. - Au pied de l'objet lui-même il y a comme une trace, elle ressemble à un rift continental. Ce n'est pas sans rappeler l'activité volcanique. Peut-être que c'est quelque chose comme ça ? Il est bien entendu que c'est ma propre spéculation sauvage.
" C'est hautement improbable, dit le marin géologue Anders Elhammer de la Commission géologique de Suède, Uppsala. - Vous pouvez aller plusieurs millions d'années en arrière pour en trouver dans la mer Baltique. Le socle en Suède est très fissuré - il y a des fissures courtes et transversales partout. Il dit que les fonds marins de la mer Baltique sont en grande partie couverts par de l'argile glaciaire et que dans certaines dépressions surviennent de plus jeunes argiles. Mais ce qui a été vu à l'image sonar de l'équipe océan X, il n'en a aucune idée. - Mais c'est difficile à dire parce qu'ils ont été très secrets quelque part avec ça. Sinon, nous pourrions avoir d'autres données sur le terrain, dit Elhammer. Est-ce un rift continental de la mer Baltique ? - Non, cela ne semble pas probable. "
Ce qu'ils cherchaient le 19 Juin 2011, l'année dernière lorsque l'objet inconnu est apparu n'est pas encore officiel. D'après ce qu'ils nous ont dit, cependant, il y a un navire suédois (l'Astrid) qui a été coulé par un sous-marin allemand en Novembre 1916 à l'ouest de Rauma en Finlande qui les intéresse. La raison : La cargaison était de 1.680 bouteilles de champagne, peut-être du Louis Roederer. (YH= célèbre Maison de champagne française fondée en 1776.
Lorsque Peter Lindberg a trouvé le navire Jönköping avec du Champagne Heidsieck moins connu, il a été vendu aux enchères à Londres pour plusieurs millions. L'équipe Océan X est également à la recherche de trois œufs de Fabergé qui devraient avoir disparu de la famille du Tzar pendant la révolution russe - comme l'indique l'histoire d'un navire qui a coulé pour des raisons inconnues, après avoir tiré l'ancre de ce qui est aujourd'hui Saint-Pétersbourg.
- Ce qui nous fait trouver tant de ruines en ce moment, c'est deux choses, explique Stefan Hogeborn. - Une technologie sonar : Vous envoyez vers le bas ce qui ressemble à un mètre de long thermos en acier avec ailettes. Il ressemble à une fusée. Il émet des ondes sur tous les objets sur le fond marin et permet de numériser de grandes surfaces relativement rapidement. - La deuxième raison est la carte d'aujourd'hui, liée à l'équipement GPS qui permet d'avoir une partie déjà numérisées de la mer, où il n'y a pas d'incertitudes ou d'erreurs à scanner à nouveau. - Dans le passé, quand nous n'avions que le sonar, on ne trouvait que ce qu'on appelle "l'épave Cold Duck" qui, fondamentalement, était la position verticale. La position couchée était difficile à voir, dit Hogeborn. Peter Lindberg sait une chose. Qu'il a fait une découverte qu'il est susceptible de se rappeler, quel que soit le résultat des tests: - Nous avons trouvé une montagne sous-marine. Nous avons pensé à la nommer Mont Estelle." (YH en réference à la Princesse Estelle qui vient de naître).
Lolo Westerman est un développeur de logiciels chez Titan qui a réussi à décrocher un contrat avec Ocean Team X afin de faire un documentaire sur la plongée sur l'objet inconnu. Stefan Hogeborn est l'un des quelques plongeurs suédois qui peuvent plonger et rester en profondeur, à savoir plus de 80 mètres, et qui a été nécessaire. Clas Svahn, président de UFO Suède, est vite venu demander ce qu'ils pensaient trouver. Sa condamnation initiale est maintenue. Anders Elhammer est un géologue marin et est un de ceux qui n'avaient pas osé deviner de quoi il s'agissait, mais peut émettre quelques théories.
Traductions fr et commentaires Yves Herbo SFH MAJ 09-10-2012    
Dennis Asberg a un peu parlé de lui sur le site de l'équipe, ici : http://oceanxteam.blogspot.fr/2012/10/what-you-do-not-know-about-me.html - article supprimé par la suite à cause de menaces stupides... Ces déclarations devancent et complètent cet article spécial sur ce sujet plus spécifique : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/ovni-ufo/ovnis-le-chef-des-plongeurs-d-ocean-x.html  
  YH : C'est assez étonnant pour moi car ses paroles confirment d'une certaine façon mes propres expériences de la vie et je pense comprendre son sentiment, renouveau et ses nouvelles appréciations de ce qu'est la vie après cette épreuve... voici une traduction de Philippe Guégan (un compagnon de groupe francophone sur le sujet), légèrement corrigée par mes soins :
dennis-asberg-oceanx.jpg
Ce que vous ne savez pas sur moi !
Maintenant, je veux écrire à ce sujet, cela a été la meilleure et la pire année de ma vie. L'an dernier, le 19 Juin 2011, tout a changé pour moi et ce que je crois possible.
Nous avons trouvé quelque chose qui est incroyable comme je l'ai mentionné à plusieurs reprises maintenant. Mais ce que je ne vous ai pas dit, c'est que ma vie était sur le point de s'épuiser en novembre 2011 . J'étais tellement heureux de trouver et de travailler dur... jusqu'au jour où une veine dans ma tête s'est cassée ... J'ai obtenu de l'aide à temps et je suis encore en vie aujourd'hui... les médecins m'ont dit que j'avais une chance incroyable d'être vivant. Ils n'ont jamais trouvé la cause du saignement dans la tête !
Alors croyez-moi, je tiens également à trouver des réponses à beaucoup de choses avant qu'il ne soit trop tard.
Ce que j'ai éprouvé avant de trouver l'objet reçoit maintenant une réponse ... Les morceaux du puzzle ont fini au bon endroit maintenant. .. Il n'est pas si facile d'écrire sur mes secrets, et ce n'est pas facile à expliquer non plus. Mais je vous promets que je ferai tout ça bientôt. "
  11-10-2012 : Une des toutes premières images scanners a été retrouvée et va être étudiée à son tour, mais la distance mesurée ne permet pas d'y voir la "montagne" ou 3ème anomalie plus au sud à priori et un autre montage démonstratif a été fait :
baltique-ano1-ano2-montagesscans.jpgano2-scanmosaic-peterlindberg.jpg
    MAJ 14-10-2012 : De nouveaux travaux artistiques sont apparus dans les groupes de recherches, entre autres ceux de Peter Löf directement inspirés par les déclarations de Peter Lindberg et des plongeurs (pas des photos donc mais surtout de l'interprétation à priori), avec de gauche à droite une perspective de l'anomalie 1 avec un jeu de lumière permettant de voir la séparation entre l'objet et le "pilier", une perspective des "arches" reliées à l'anomalie 2 et une perspective de 1200 mètres en direction de la "montagne coupée en deux" appelée anomalie 3  :
ano1-westsection-peterlof.jpgano2-giantarches-peterlof.jpgsplit-mountain-1200mskidmark-peterlof.jpg
Un nouveau petit reportage à la télévision a été diffusé par , en réponse aux premières analyses des pierres trouvées sur et autour de l'objet principal (ce dernier n'étant pas encore analysé lui-même). L'équipe insiste sur ce qu'ils ont vu, des angles à 90 degrès et le fait que ce ne peut être de simples "dépôts" de roches glaciaires mais quelque chose de plus complexe :
      MAJ 17-10-12 : Cette très belle animation 3D vient d'être ajoutée aux travaux en cours par Ante Johansson, on se demande si ce n'est pas en rapport avec le documentaire prévu :
      MAJ 20-10-2012 : Ce weekend, quelques chanceux proches des lieux ont pu assister à une conférence organisée à bord d'un bateau croisière. Le genre de bateau croisière que tout touriste peut empreinter pour faire le tour de la Baltique dans de bonnes conditions. J'attends la fin du weekend pour savoir si des nouvelles importantes sont apparues, mais nous avons déjà eu un schéma fait par Peter Lindberg précisant mieux certaines choses, notamment sur le relief général du fond à cet endroit, qui pourrait ressembler à un ancien lit de rivière avec ses rives suivant le dessin tout en bas, l'anomalie 1 se situant donc le long d'une ancienne rive et semblant donc avoir été projeté violemment, soit du lit de la rivière vers la rive, soit juste le long de la rive (en position presque verticale ou penchée dans le sens de la pente de la rive) pour échouer là où il est et en ayant repoussé ses propres matières devant lui, créant sa pente et son pilier. La position de la pente ascendante en direction du Nord contredit la possibilité d'un dépôt glaciaire : la glace n'est jamais arrivée par le sud mais par le nord, et quand celle-ci reflue, elle ne fait pas de "dégâts" comme à son arrivée : elle fond sur place et crée des ruisseaux et rivières d'eaux douces... Probablement pas un objet poussé par la glace donc dans cette direction, mais il y a possibilité d'un lien avec cette éventuelle ancienne rivière antique : j'ai (entre autres) imaginé qu'il pourrait bien s'agir d'un navire néandertalien, étant donné la période estimée (140.000 ans) pour l'instant, ou mieux encore, d'un espèce de bateau-traîneau, capable de supporter des passages dans des régions semi-gelées, marécageuses et semi-inondées. Les preuves concernant les capacités des néandertaliens à la pèche se sont accumulées ces dernières années, y compris les découvertes de glyphes de navires, de pièges, de nasses et d'outils trop vieux pour être de l'homme moderne sur des îles inatteignables par la nage... on suppose qu'ils possédaient probablement des canoës et empreintaient les rivières et longeaient les continents, s'aventuraient probablement parfois plus loin. Mais rien n'empêche d'admettre qu'ils n'aient pas pu évoluer jusqu'à créer quelques vrais navires capables de résister aux conditions climatiques : ces navires seraient en toute logiques composés de bois mais aussi d'un ciment ou plutôt de l'hydrocarbure du type asphalte, trouvable naturellement... peut-être même de flotteurs amovibles pour la plus haute mer...
hydrocarbure.jpg
schemapeterlindberg.jpg
Une autre hypothèse, en considérant qu'il y a plusieurs anomalies, serait un antique village neandertalien (ou autre Atlantes ?) construit sur les rives d'une rivière ou du lac et qui aurait été détruit, à 90% enterré par les dépôts glaciaires et alluvions, seuls quelques sommets de constructions seraient visibles. :  
Philippe Guégan a émis une hypothèse intéressante concernant un objet qui aurait été pris dans de l'ambre, ce qui lui aurait permis de rester intact très longtemps (des millions d'années) avant de remonter. Cet objet pourrait être un fossile ou les traces d'un être vivant il y a très longtemps dans ce cas (j'ai lu la mention d'un mollusque géant entre autres...). Voilà le schéma accompagnant l'hypothèse de Philippe, il va probablement le modifier pour être plus en correspondance avec les positions et pentes mentionnées dans le schéma de Peter Lindberg :
philippeguegan-theseambre.jpg
Un groupe de recherche francophone s'est créé sur Facebook avec l'agrément et la participation de l'équipe Océan X, qui nous suit grâce à des relais suédois qui traduisent (comme ils peuvent) notre français. Si (et seulement si) vous êtes réellement motivé pour partager vos idées et participer positivement aux recherches, sans aucun à-priori ni d'idées préconçues ou héritées, vous pouvez demander à rejoindre ce groupe Facebook, qui est comme un forum spécial pour ces Anomalies de la Baltique, et plus facile d'utilisation : http://www.facebook.com/groups/FrancOceanXteam/ Le groupe, qui a atteint rapidement les 100 membres est en train de contacter via e-mails une liste de scientifiques susceptibles de pouvoir consacrer un peu de temps à l'anomalie, quelques-uns, mais trop rares, ont déjà pris contact.
Des nouvelles intéressantes provenant de cette conférence-croisière de ce week-end dans la Mer Baltique : le plongeur de profondeur Stefan Hogborn a parlé de ses plongées et a confirmé qu'il n'avait jamais vu ça de sa vie pour sa part, mieux, il a dit qu'en enlevant les quelques centimètres de sédiments recouvrant l'objet, ils ont été surpris de découvrir sa vraie couleur noir, gris foncé, lisse et tout l'endroit aurait subi une forte chaleur. De plus, l'objet n'est pas un rocher a affirmé le plongeur.
croisiere-alands.jpg
Une partie des iles Alands, lors de la croisière. La péninsule s'élève lentement, les sommets du fond réapparaissent...
L'un des visiteurs participant à la conférence-croisière rentrait dans son pays, Israël, après la croisière : il a emmené avec lui plusieurs échantillons de matières trouvées sur place pour des analyses dans un labo dans son pays. C'est un jeune scientifique qui donnera des nouvelles rapidement.
Dennis Asberg a mis en ligne une vidéo animation-3D sous une musique de Peter Löf, grand participant à l'équipe Océan X dès les débuts : Edited with iMovie. Song is named "Shadows of an ancient people" by Peter Löf. :
Pour finir, plusieurs échantillons de roches trouvées autour et au-dessus de l'anomalie 1 ont été montrées et photographiées. La pierre noire, très dure et très lourde en fait partie, la voici sous trois angles (et appareils photos, luminosité) différents :
basaltpresdel-objet.jpgrocheposee-sur-objet.jpgbasaltenoirtrouvesur-l-objet.jpg
      MAJ 26-10-2012 : Voici la vidéo de la conférence donnée à bord du bateau de croisière mentionné plus haut. Il s'agit du détail des différents scans et on nous y explique entre autre que les négatifs sont inversés pour mieux voir mais que curieusement, il y a des effets de profondeurs qui apparaissent. On nous montre la ligne de visée du scanner, orienté nord-sud, en partant du sud et en remontant. Les premières visées intéressantes concernent, d'après ce qu'on entend, un probable ancien canal et aussi l'épave d'un bateau. On découvre ensuite la "montagne", grosse colline avec quelques détails qui m'ont paru intéressants vers le bas. Puis on remonde les 2 km de "rides" ou petites élévations jusqu'à ce qui ressemble à une colline "fendue" et deux rides ou traces qui rejoignent l'anomalie 1 (qui dénote vraiment dans l'environnement) et l'anomalie 2 au bout à droite et en haut. Pas toujours facile de suivre les paroles des intervenants et les questions mais un point va être fait sur les mises au point de l'équipe, avec la mension des endroits de la "meringue" ou "dôme", du trou et des "escaliers" :
scan-montagne2kmsudano1d.jpgscan-montagne2kmsudano1c.jpgscan-montagne2kmsudano1f.jpgscan-ridesudano1g.jpgscan-montagne2kmsudano1h.jpgscan-ano1i.jpgscan-montagne2kmsudano1m.jpgscan-montagne2kmsudano2.jpgscan-ano2.jpgscan-montagne2kmsudano1lmeringue.jpg
    MAJ 05-11-2012 : Dennis Asberg nous a fait une petite vidéo dans laquelle il explique des images scanner du ROV, prises au-dessus de l'anomalie 1 pour pénétrer les couches supérieures. Le son n'est pas très net, heureusement que Vincent Jones nous a fait une traduction en français d'après celle de Mikael Granqvist en anglais (merci) :  
" Il s'agit d'une photo de l'objet, la partie supérieure de l'objet. Et ici vous pouvez voir ces lignes longues, c'est les « couloirs ». Et tout est dans le même angle, ici et ici, et ils sont parfaitement droits, elles aussi continuent suite à gauche et à droite. Ce qui est plutôt cool ici, ces saillies, ils sont légèrement arrondis ces protubérances, nous pouvons voir une forme de boîte... comme un carré, avec un trou dedans. Voilà comment nous l'interprétons en tout cas, qu'il n'y a là un trou. Juste comme ça autre trou qui est à 20-25 cm (8-10 ") de diamètre, celui j'ai montré avant. Mais ce trou est beaucoup plus grand, l'un au-dessus de l'objet. C'est cela (pointe vers elle avec un stylo), et ce sont les parois droites (pointe vers les lignes). Ce que nous pouvons faire maintenant, nous pouvons jeter un oeil à quelques autres...* RÉDUCTIONS @ 01:37 *
C'est également sur le dessus de l'objet, c'est l'un des couloirs (ligne traces avec le stylet) il continue à aller ici... et ici vous pouvez voir des lignes très distinctes, parfaitement droits. Nous allons continuer, c'est - sous un autre angle - un des couloirs, droites et ensuite un angle de 90 degrés et il continue ici (ligne traces avec le stylet), et c'est une saillie légèrement arrondie, ici. Ce sont donc des murs lisses qui s'étendent d'environ 2, 7-9 (2 m). C'est une autre partie de la partie supérieure de l'objet, euh et cela aussi arrondi, et Voici le tour... Désolé, le mur ici, il continue tout le chemin ici (stylo points quelque part hors de l'écran). Ici nous pouvons également voir... il est un peu trompeur cette photo, mais ici vous pouvez également voir sur le dessus de... hein... Eh bien c'est pas exactement en haut de l'objet, mais plus à l'arrière de l'objet. Ici, nous avons ces lignes comme tellement (spectacles avec un stylo), maintenant cette photo est un peu plus floue, mais elle montre encore clairement qu'il existe un droit lignes, lignes droites et puis il va comme ça (tourne stylo 90 degrés à démontrer). * voix hors caméra « et c'est les couloirs alors? »-Ouais, il y a beaucoup d'entre eux, Voici un autre (montre avec un stylo). Mon souhait est que nous pourrions obtenir des visuels beaucoup mieux que ces derniers, mais avec la fonction BlueView nous voyons très profond et avec ces marques ici, vous pouvez également voir les distances, c'est 7 mètres (23 pieds) (points de marques à l'écran), 14 m (46 pi), 21 m (69 pi). Si ce ne sont pas des petites choses que vous savez... C'est une image assez drôle, ce que vous devez savoir qui est ici, ici, sur le bord, c'est rond, rond, rond (trace un cercle le long de l'extérieur de l'écran) et il continue juste. Et il devrait en fait être dans cet angle (gestes), donc c'est la fin de celui-ci. Et tout s'aligne ! Donc c'est juste que nous avons dessiné et montré avant, ce cercle rond a, comme, des lignes parallèle les uns aux autres (dessine des lignes dans l'air). C'est votre tour de...* RÉDUCTIONS @ 04:40 *
Nous avons décidé de mettre l'accent sur le cercle parce que c'est ce qui est plus intéressant en ce moment, et depuis lors, nous ne pouvons pas nos têtes autour de ce que nous avons là-bas. Évidemment, c'est quelque chose qui n'est pas naturelle, à mes yeux du moins. Et la marque de glisser, bien sûr nous allons étudier qu'à l'avenir. Mais cela va prendre beaucoup de temps, parce que nous voulons faire une vraiment bonne enquête de celui-ci. Même chose pour l'objet 200 mètres (A2), notre plan sur notre voyage le plus récent a été plongée sur cet objet, mais les conditions météorologiques, en ce qu'elle était, s'est arrêté nous provient de l'ancrage, donc nous n'avons pas pu garder le bateau encore, et c'est quelque chose je suis vraiment impatient de, plongée sur le...* AUDIO FADES ET COUPES @ 05:27 * "
This is a picture of the object, the top of the object. And here you can see these long lines, that's the "corridors". And everything is in the same angle, here and here, and they are completely straight, they also continue further to the left and right. What's pretty cool here, these protrusions, they're slighly rounded these protrusions, we can see a box-like.. like a square, with a hole in it. That's how we interpret it anyway, that there's a hole there. Just like that other hole that's 20-25 cm (8-10") in diameter, the one I've shown before. But this hole is much larger, the one on top of the object. That's it (points to it with pen), and these are the straight walls (points to lines). What we can do now, we can take a look at a few other...
*CUTS @ 1:37*  This is also on top of the object, this is one of the corridors (traces line with pen) it keeps going here.. and here you can see very distinct lines, completely straight. Let's continue, this is - from another angle - one of the corridors, straight and then a 90 degree angle, and it continues here (traces line with pen), and this is a slightly rounded protrusion, here. So these are smooth walls that extend about 2, 2½ meters (7-9 ft). This is another part of the top of the object, um, and this also rounded, and here's the round.. sorry, the wall here, it continues all the way here (points pen somewhere off screen). Here we can also see... it's a bit misleading this picture, but here you can also see on top of... eh... well it's not exactly at the top of the object, but further to the back of the object. Here we have these lines like so (shows with pen), now this picture is a bit more fuzzy, but it still clearly shows that there are straight lines, straight lines, and then it goes like this (turns pen 90 degrees to demonstrate). *voice from off camera "and that's the corridors then?"* - Yeah, there are loads of them, here's another one (shows with pen). My wish is that we could get much better visuals than these, but with the BlueView-function we can see very far... and with these markings here, you can also see distances, this is 7 meters (23 ft) (points to markings on screen), 14 meters (46 ft), 21 meters (69 ft). So these aren't tiny things you know... This is a pretty funny picture, what you need to know here is that here, on the edge, this is round, round, round (traces a circle along the outside of the screen) and it just continues. And it should actually be in this angle (gestures), so this is the back-end of it. And everything lines up! So it is just as we have drawn and shown before, this round circle has, like, lines that are parallell to each other (draws lines in the air). It's your turn to... *CUTS @ 4:40*  We've decided to focus on the circle because that's what is most interesting right now, and since we can't get our heads around what we have down there. Obviously it's something that's not natural, to my eyes at least. And the drag-mark, of course we're going to investigate that in the future. But this will take a lot of time, because we want to make a really good investigation of it. Same thing goes for the object 200 meters away (A2), our plan on our most recent trip was diving on that object, but the weather, being what it was, stopped us from anchoring, so we couldn't keep the boat still, and that's something I'm really looking forward to, diving on the...  *AUDIO FADES AND CUTS @ 5:27* "  
Une page Wikipedia.en est apparue : http://en.wikipedia.org/wiki/Baltic_Sea_anomaly
Stefan Malm a fait plusieurs sculptures de l'anomalie 1 d'après les propos des plongeurs pour replacer la "meringue" et autres structures décrites sur l'objet :
sculpturestefanmalm.jpgsculpturestefanmalm2.jpgsculpturestefanmalm-arriere.jpg
MAJ 12-11-2012 : Les choses se sont un peu accélérées lorsque nous avons appris par Peter Lindberg et Dennis Asberg que, suite à un contact pris avec un entrepreneur Panaméen, une proposition financière très intéressante pourrait leur être faite en janvier 2013, lors d'un voyage prévu au Panama. D'après les premières infos, il s'agirait de détecter et de fouiller les nombreuses épaves navales se trouvant dans certaines rivières et les côtes de certaines régions détenues par des tribus indiennes : des eaux sacrées souvent et interdites jusqu'à présent... il s'agirait de convaincre les indiens tout d'abord à priori... et de retrouver ces bateaux remplis d'or, de joyaux et peut-être d'artéfacts anciens pillés par les conquistadores. Un assez grand nombre de navires ont coulé ou ont été coulés dans ces parages. L'équipe Océan X compte sur cet apport financier éventuel pour l'aider également dans ses recherches sur les anomalies de la Baltique, mais des résultats financiers des images qui seront diffusées sont aussi attendus. Plusieurs gros réseaux de distribution seraient intéressés mais tout dépend bien sûr de l'accueil réservé au trailer par le pubic et la diffusion en Suède du reportage.
Autre nouvelle concernant le documentaire devant être diffusé à la fin de l'année par Titan : une deuxième bande annonce est en cours de montage pour diffusion aux médias. Certaines controverses sont arrivées aux oreilles des internautes selon lesquelles les fans, ceux qui en connaissaient le plus sur le sujet, seront certainement déçus par ce premier reportage. Néanmoins Peter Lindberg est revenu sur ces doutes en précisant que tout le monde sera satisfait du reportage, avec sa promesse.
Tout le monde est en attente également des résultats d'analyses d'autres échantillons qui sont en cours en Israël.
MAJ 16-11-2012 : Un extrait de la conférence dans lequel est précisé certaines choses sur la "crête" qui surplombe un peu l'anomalie et la "piste" qui mène à l'anomalie, avec quelques sous-titres en anglais, traduits du suédois. Certains faits ont été confirmés récemment : En ce qui concerne les températures relevées : les mesures ont été effectuées sur chaque plongée (été 2012) : températures jusqu'à environ 6 mètres de profondeur : + 15 °C. A une profondeur de -40 mètres - 1 °C (moins un degré) et au niveau de l'anomalie à - 90 mètres environ : + 2 ° C. En ce qui concerne la crête  qui part d'un endroit situé à 1500 mètres où se trouve une grosse colline "déchirée" en deux, il semble qu'elle surplombe de quelques mètres l'anomalie principale, comme une falaise, et qu'une partie de celle-ci s'est effondrée sur l'objet (à son arrivée ou plus tardivement ?), des rochers formant donc par endroit des couches plus épaisses au-dessus de l'objet, enterré donc en partie et le tout est recouvert d'une petite couche de sédiment (alors que c'est plus épais ailleurs et au fond). Le sédiment précédemment aussi profond sur l'objet aurait aussi pu être "balayé" par la chute de cette falaise, ce qui expliquerait sa fine  couche sur l'objet par rapport à ailleurs.  
MAJ 26-11-2012 : Voici un montage (très rapide par manque de temps, mais il laisse apparaître une assez bonne idée du paysage, de l'environnement qui suit cette ligne de sonar jusqu'aux anomalies) fait par mes soins, qui donne juste un aperçu et qui permet de se poser quelques questions "automatiques" ou "intuitives" éventuellement selon les personnes (l'intuition étant plus développée chez certaines personnes, cela ne coûte rien d'essayer ! = n'hésitez pas à donner vos premières impressions si on vous montre cette image quelques mintutes !) :
scanlignetotale.jpgscanlignetotalehorizontal.jpg
scanlignetotalehorizontal2.jpg
(ce simple montage est composé de 9 captures de la vidéo-conférence montrant l'intégralité de la ligne de sonar, non retravaillées et modifiées mais juste ré-assemblées sommairement (il a fallut choisir les meilleures car la vidéo bouge par moment ou n'est pas droite, ou il a trop de bugs sur l'image...), l'intérêt ici n'est pas la précision du détail (non réaliste vu la qualité de la vidéo) mais bien l'ensemble et l'impression générale dégagée...
Autre nouvelle importante donnée par Peter Lindberg hier : " Peter Lindberg : " Titan is editing the documentary right now. They still have some interviews to do with some experts but still, they working with it! When they're ready it will be up to the broadcasters in each country to buy the "Mystery Beneath" from Titan Production. There is an interrest, of course, from broadcasters and I think that the documentary will be "self sold", me my self get goos bumps when I have the chance of looking at some of the recorded material. The producer is very experienced and has many successes behind him, so from now, not much can go wrong. " - Traduction : " Titan édite et produit le reportage en ce moment. Ils ont encore quelques interviews à faire avec certains experts, mais ils y travaillent ! Quand ils seront prêts ce sera à la disposition des diffuseurs dans chaque pays pour acheter le "Mystery Beneath" de Titan Production. Il y a un intérêt certain de la part des diffuseurs et je pense que le documentaire sera "en vente libre", j'ai moi-même eu la "chair de poule" quand j'ai eu la chance de voir certaines parties enregistrées. Le producteur est très expérimenté et a beaucoup de succès derrière lui, à partir de maintenant, on ne peut guère se tromper. "
Un film animé regroupant seulement les images révélées à ce jour, mais très instructif. N'hésitez pas à faire des arrêt sur images et à mettre le plein écran : beaucoup trop de structures symétriques, rondes, parfaitement carrées, l'impression de tubes ou tuyères ou encore de tôle ondulée y transparaît aussi... cet objet semble de plus en plus en parti artificiel ou naturel/usiné...
MAJ 14-12-2012 : Quelques nouvelles depuis la dernière mise à jour, notamment un retour des analyses sur la pierre prélevée au sommet de l'objet 1 :
Dennis Åsberg : " Now we have an answer from the sampling of the stone ... stone has been exposed to very high heat ... 1200 degrees hot. This may mean that the whole object has had the temperature at some point. Note geologists say that there is no volcanoes there. "
En Français : " Maintenant nous avons une réponse sur l'échantillon de la pierre... la pierre a été exposée à une très forte chaleur... 1200 degrés de température. Cela peut signifier que l'objet entier a eu cette température à un certain point. Notez que les géologues disent qu'il n'y a pas de volcans ici. "
D.Å. : there are no volcanoes there .... We have asked many geologists sama answer " - " but if an object is extremely high heat it will affect the environment as stones " - " my theory ... I want to believe as many others do here ... that we have found a craft that has crashed with extremely high speed ... and has burned at extremely high heat..... but we do not know yet. "
En FR : " Il n'y a pas de volcans ici... Nous avons demandé à beaucoup de géologues pour avoir la même réponse " - " Mais si un objet est extrêmement chaud, il pourrait affecter l'environnement comme les pierres " - " Ma théorie... je veux croire que beaucoup d'autres l'ont ici... est que nous avons trouvé un engin qui s'est crashé avec une extrêmement haut vitesse... et a brûlé a une très haute température... mais nous ne savons pas encore ".
D.A. : " volcanic plate on 3000 sq m which is round ... no not possible" - " It looks like melted cheese around the object. " - A une question sur la datation : " there will be more about age later ... they are working on it and it will be very interesting "
FR : " Un plateau volcanique sur 3000 mètres carrés apparaîtrait rond... aucun n'est possible ". " Cela ressemble a du fromage fondu autour de l'objet " - " Il y aura plus au sujet de l'âge plus tard... ils ont travaillé sur ça et ce sera très intéressant ".
Les travaux de l'équipe française (Marc-Philippe Evrard, Christophe et Philippe Guégan et Yves Herbo) ont continué et nous avons maintenant une assez bonne idée de ce que à quoi ressemble le paysage dans son ensemble :
philippe-ligne2-1.jpgtotalligne-yves-marco.jpg
lignesud.jpglignenord.jpgmaquettemarco-1.jpglignenordchristophe.jpg
   MAJ 18-12-2012 : Rebondissement important : un article de europe1.fr et du matinweb, deux affiliés au réseau Netnews, relayé lui-même par AFP, annonce que l'armée sudédoise vient de confirmer la découverte d'un des sous-marins russes disparus en 1941 alors qu'ils patrouillaient dans la Mer Baltique. L'armée suédoise a indiqué dans un communiqué que l'un de ces S6a maintenant été retrouvé, éclaté en grands morceaux, au sud-est d'Öland ". L'épave est vraisemblablement celle du S-6, dont on avait perdu la trace en septembre 1941. Il aurait été coulé par une mine allemande, bien qu'il soit impossible " d'affirmer avec certitude ce qui s'est exactement passé ", a précisé l'armée.
sous-marin-trouve-dans-la-baltique.jpg
Handout photo released by Swedish Defence Forces on December 17, 2012 shows the open …
Le sous-marin a été retrouvé dans les eaux internationales mais dans la zone économique suédoise, dans un secteur connu pour sa forte densité de mines et appelé le "champ de mine de Wartburg". Sa découverte, réalisée par une équipe civile de plongeurs suédois, a été confirmée par un navire de l'armée spécialisé dans le sauvetage des sous-marins, le Belos.
Bon, la profondeur n'est pas la même du tout que celle indiquée par notre équipe Océan X... et il n'y a peut-être pas de rapport, mais la coïncidence, peu de temps avant la diffusion du reportage de Océan X sur ses découvertes n'est peut-être pas non plus un hasard... s'agirait-il des mêmes débris d'un sous-marin, ou d'un autre ? Cela nous ramènerait à une ancienne théorie de toute cette histoire, que j'avais rappelé le 4 septembre dans un commentaire : " Les trois anomalies semblent en effet reliées entre elles par deux sillons partant d'un des trois objets... les deux objets ont-ils été détachés du 1er par une explosion ou un gros choc ? Par un glacier qui a trainé les deux objets jusqu'où ils sont restés depuis l'âge de glace ? Cet objet initial volait-il avant de chuter dans l'eau/glace/marécage ? Cet objet voguait-il ou se déplaçait-il sous l'eau avant de couler (des objets aquatiques non identifiés ont été aperçus déjà) ? ". Nous allons attendre la réaction de l'équipe Océan X sur cette communication de l'armée suédoise (et photo jointe - http://uk.news.yahoo.com/wreck-soviet-sub-found-baltic-sweden-military-164122753.html), mais pour l'instant, les fans suivent Océan X dans leurs affirmations sur le Golde de Bothnie et la situation des anomalies qui nous intéressent ici beaucoup plus au nord que ce sous-marin soviétique trouvé par des plongeurs civils (Océan X est loin d'être la seule équipe de chercheurs d'épaves dans la Baltique) et explorée curieusement par l'armée suédoise en décembre !
      25-12-12 : Joyeux Noël de la part de SFH et d'Eric Chapuzot qui a transformé l'objet en jouet de noël en raytracing ! :
anomaliebaltiquejouetnoelbyericchapuzot.jpg
      MAJ 26-12-2012 : Le documentaire est disponible sur les sites pros de distribution, il n'y a plus qu'à souhaiter qu'il soit acheté par de nombreux distributeurs ! : http://www.drg.tv/ProgramDetails.aspx?ProgramDetail=12324  
  MAJ 10-01-2013 : D'après Dennis Asberg, le documentaire serait en train d'être coupé et monté pour correspondre au format désiré et il y aurait 25 pays différents intéressés. Mais la priorité du chef des plongeurs et de Peter Lindberg, chef de l'équipe est d'un autre ordre pour l'instant : ils ont rendez-vous à Panama vers la fin du mois de janvier pour le projet dont nous avons parlé en novembre 2012 (au-dessus) : " Last week, we were in Prague. The reason we were in Prague is that we had a meeting with a representative who has a wide network of contacts with the Panamainan decision-making organ. A real entrepeneur and visionary, a colorful character that were amazing to talk to, the experiences he had just left me... well, it was terrific fun! What we have in store, possibly, and I hope it will happen, is that we are going to Panama to dive on wrecks there. And the prerequisites to be able to dive there, is that we need authorization from the Panamanian Indian tribes. The waters belong to them, umm... and so far no one has ever gotten permission to do this, to dive there. The last person who were diving there, I think.. was.. kicked out, rumor says.. that was Brad Pitt and his crew. What he was doing there? I have no idea, but that's what I've heard.
These waters are sacred to them, um... and the treasures lying there belongs to them. They haven't recovered them, and there are lots of reasons for that, which I don't need to account for now, but.. The treasures are still there. And this is cargos of gold, and diamonds, and silver. But, we're talking HUGE quantities of it. During the 16:th, 17:th and 18:th centuries much of the gold came from South America and was shipped across the waters to Spain, and Europe.
Lots and lots of ships have been shipwrecked outside the Panamanian coastline. And for us to receive this offer, to meet with these people, and present what we can accomplish, that's just.. fantastic! It's unreal that we're given this chance...If we're given this chance, which it seems we will get. "
S'agit-il déjà d'une prise de contact avec les tribus indiennes locales ou juste les négociations et possibilités étudiées avec l'entrepreneur panaméen en question ? La seconde est plus probable car seuls les deux dirigeants sont invités à prori. Un survol ou une visite de la région et rivières à explorer n'est pas exclu bien sûr.
Quelques nouvelles productions plus ou moins artistiques ou de recherches (par Ante Johnson, Ivar Erdal, Evrard Marc-Philippe) - cliquer pour agrandir les photos :
3dmodel-ano1antejohnson.jpgivarerdal-baltic.jpgmarcorelieffond1.jpg
Cette vidéo résumant les scans principaux et l'anomalie 1 a été mise en ligne par Dennis Asberg :
     MAJ 15-01-2013 : Des mises à jour et commentaires intéressants : http://thebalticanomaly.se/the-mystery-beneath-documentary-listed-on-drg/    
MAJ 27-01-2013 : Voici la vidéo montrant les trois anomalies ou considérées comme telles (photos en haut vers mi-octobre). Cette animation et images ont été faites d'après les descriptions des plongeurs mais ne reflètent évidemment pas l'absolue vérité, ce n'est pas une photo mais c'est intéressant d'avoir une visualisation artistique des paroles des témoins :    
    Dennis Asberg et Peter Lindberg sont arrivés à Panama le 23 janvier pour rencontrer un riche entrepreneur local :  
panama-reunion.jpg
 MAJ 09-02-2013 : Tout d'abord, équipez-vous de vos lunettes 3D (bleu-rouge) pour admirer le travail de Marc-Philippe Evrard (version non définitive, cliquer pour agrandir) sur la ligne complète de scan :
marco-3dligne.jpg
Ensuite, nous avons eu des nouvelles du reportage peu de temps après le retour de Peter Lindberg et Dennis Asberg de Panama : http://thebalticanomaly.se/more-information-on-the-upcoming-documentary/
Bon, comme vous pouvez le lire dans l'article ci-dessus, le montage final du documentaire a eu un léger retard à cause de l'intérêt manifesté par plusieurs médias : il y a donc de la part du producteur intérêt à rendre un produit amélioré. Le documentaire sera donc dispo en mars 2013 et il n'est bien sûr pas exclu qu'une production de DVD s'en suive suivant le succès.
Déclarations de Dennis Asberg le 04 février " Hi, is now back home from the wonderful country of Panama and all the new friends we have there now ... will come back with more facts in the near future about it. With regard to the finding of the the Baltic Sea, we work with preparations for spring ... I can not reveal anything now today. more than important units now understand that it is unique and important. And for us it is important to get the right help if you know what I mean. ". FR : " Salut, sommes maintenant de retour du pays merveilleux de Panama et (avec) tous les nouveaux amis que nous avons ici maintenant ... nous reviendrons avec plus de faits dans un proche avenir à ce sujet. En ce qui concerne la conclusion sur la mer Baltique, nous travaillons sur des préparations pour le printemps ... Je ne peux pas révéler quoi que ce soit maintenant, aujourd'hui. De plus importantes personnes comprennent maintenant que c'est unique et important. Et pour nous, il est important d'obtenir l'aide appropriée si vous voyez ce que je veux dire. "
Plus tard dans la semaine, Dennis Asberg est revenu sur les déclarations de la journaliste et de cet article paru l'été dernier : http://www.foxnews.com/scitech/2012/08/31/deep-sea-baltic-ufo-hunt-turns-up-glacial-deposit/ en précisant qu'il avait joint le professeur suédois Volker Brüchert dont il est question dans cet article et voilà la vérité : " researcher from the University've never seen such a thing...and how should he know he has never seen any more of a one stone " , " We talk with him before and he was upset that they have written that. " , " &lt;&gt; is no truth in it " , " I have to do the update video soon ". Dennis Asberg affirme que le scientifique en question n'aurait eu qu'une pierre non issue de l'objet lui-même pour faire sa déclaration à la journaliste qui a amplifié le tout. Ils ont parlé avec le scientifique concernant le fait qu'un article mentionnait son nom et prétende que celui ci aurait dit qu'il s'agissait rien d'autre que d'une pierre. Le scientifique est désolé de cette réaction de la presse, car celle-ci repose sur de fausses argumentationsIl a aussi dit qu'il allait faire un update vidéo des dernières news sous peu (les vidéos de Dennis Asberg sont souvent en suédois uniquement mais certaines sont traduites, à suivre donc)...
Le retour de Panama a donné aussi l'occasion d'un article intéressant sur leur visite : http://truthfall.com/baltic-anomaly-update-oceanx-seek-panama-treasures/
Une toute nouvelle image de l'artiste Peter Lof avec un très beau rendu proche de ce qu'ont vu les plongeurs :
peterloff-artdesign.jpg
MAJ 15-02-2013 : Dennis Asberg a mis en ligne une nouvelle vidéo prise du ROV au-dessus de l'anomalie :
Voici juste un rééquilibrage de la luminosité-contraste sur la vidéo :
photorovbalticanomalie.jpgphotorovbalticanomaliea.jpg
MAJ 17-02-2013 : suite à la diffusion d'une autre vidéo provenant du ROV montrant ce qui ressemble a un petit cratère avec un petit dôme au centre (Peter Lindberg a confirmé qu'il ferait la taille d'un ballon de football), les spéculations et questionnements, un peu assourdis en l'attente du documentaire, ont un moment repris sur la page du groupe principal sur Facebook, avec bien sûr un rapport à la fois sur le trou circulaire qui n'avait pas été retrouvé pendant le changement d'équipe de plongeurs. On ne semble ne remarquer qu'un gros caillou au centre d'une petite dépression de sédiments, mais un internaute a pensé y reconnaître un crâne humain, et peut-être même un crâne humain déformé ou allongé (dolichocéphale). Ci-dessous les photos en question, qui améliorent juste la partie intéressante. Mais en poursuivant la vidéo, on remarque bien qu'il s'agit d'un rocher sombre recouvert en partie par le même type de sédiment qui recouvre le tout. La seule question serait de se demander pourquoi il n'est pas complètement recouvert comme le reste mais cela ne justifie pas vraiment une vidéo. De plus, si vous suivez bien le tracé du ROV avec la boussole intégrée, il fait le tour de la roche en allant vers le nord au début (photos au-dessus) puis en tournant vers l'est et le sud-est (photos ci-dessous) : on pense avoir à faire à une dépression circulaire avec au centre un petit dôme, mais on s'aperçoit vite que la roche est en contrebas d'une roche ou excroissance du sédiment plus haute, et on voit bien le rocher ensuite. Il y a éventuellement un ou deux petits trous mal définis au centre du rocher mais sans plus. Ce rocher n'a pas l'air très gros (à moins qu'il ne fait que dépasser et soit plus important en dessous) et il doit faire partie des échantillons ramenés (éventuellement, on en saura peut-être plus dans le documentaire)... mais pour ma part je ne crois pas trop au fossile éventuel mais à de la roche recouverte de sédiments.
Une autre question sans rapport : on sait que des lacs et des rivières liquides d'eaux douces existent sous les kilomètres de glace de l'Antarctique : cet endroit aurait-il pu être proche de la surface d'un lac d'eau douce liquide ou semi-liquide prit lui-même sous la glace, avec une poche de gaz entre les deux (donc une surface sèche) due à la tectonique locale... ?
baltic-roche-crane.jpgbaltic-roche-crane2.jpgbaltic-roche-crane3malm.jpg
photorov2.jpgphotorov3.jpgphotorov4.jpg
MAJ 10-03-2013 : Message de Peter Lindberg sur leur page facebook : " dernières interviews effectuées, le reportage est fini et devrait être disponible la semaine prochaine ". Nous avons eu droit à des images scans de meilleures qualités que toutes celles proposées jusqu'à présent et de nouvelles études de ces images sont en cours.
Voici tout de suite une petite vidéo expliquant comment les scans ont été pris, ça évite les questions ordinaires :
Des images améliorées des scans de Ocean X ont été postées sur le site de l'équipe et les voici, ainsi qu'un montage de celles-ci pour montrer la ligne avec un peu plus de détails. Améliorations des scans par Ivar Erdal, reconstitution de la ligne des anomalies sur une idée et montages de Yves Herbo, montage de Marco Evrard, vidéo de Christophe Guégan  :
      MAJ 15-03-2013 : Et voici pour faire patienter un peu en attendant une diffusion du documentaire et les prochaines plongées programmées, voici un petit interlude/joke nommé Baltic Trip fait entièrement en raytracing (POV) pour les deux vidéos intégrées. Les calculs du petit vaisseau-jouet "atlante" ainsi que tout le paysage sont tirés de notre anomalie 1 via la distorsion visible dans le rectangle visible à gauche de la vidéo du petit vaisseau. C'est évidemment entièrement artistique et les reliefs (et parasites) ont été amplifiés par endroits... petit début de texte de moi-même et musiques free :
Le documentaire dans le catalogue du distributeur DRV pour le MIPTV 2013 (page 102) :   http://paperdog.co.uk/drg/MIPTV2013Catalogue/#/100/    
  MAJ 21-03-2013 : L'équipe Ocean X a confirmé son intention de retourner plonger sur les anomalies, en particulier l'anomalie 2, au printemps et cet été. D'autre part, il est possible que la visualisation par les plongeurs des films et du documentaire monté par le producteur Titan ait enfin montré à coup sûr l'endroit où avait été filmé la fameuse "meringue" et peut-être le trou vu par certains plongeurs mais perdu par la suite des mouvements de changements de plongeurs à priori. Les plongeurs n'avaient pas à priori de matériel de balisage visuel pour eux-mêmes afin de marquer les endroits visités et intéressants, le fait est qu'ils ne sont pas géologues ou archéologues pour y avoir recours, et qu'ils étaient à la recherche d'une épave classique... mais cette trouvaille est obligatoirement aussi une expérience enrichissante pour eux de par sa nature et autres procédures qu'ils doivent adopter et adapter. Nous avons donc maintenant une idée plus précise de l'endroit où se trouve cette grande forme toute arrondie et d'apparence cimentée : tout en bas de l'anomalie quand on regarde le scan original à la verticale et plutôt vers la droite. Cette information est arrivée par le chef d'expédition, Peter Lindberg, et un chercheur, Stefan Malm, a aussitôt fait un rapprochement confirmé avec le scan, la "meringue" et une photo du robot ROV. Ci-dessous les images associées à cette confirmation :
smalm-rovetscan-meringuesud.jpganomalie-meringue-smalm.jpg
    MAJ 31-03 : Un rappel sur une image issue d'un scan latéral et montrant la configuration d'une petite partie du fond au niveau de l'anomalie 1 et la crète montant vers cet objet au sommet, comme bien vu depuis plusieurs mois. La quatrième photo montre un dessin artistique tiré de cette même ligne sismique et vous avez ensuite un autre dessin 3D datant de plusieurs mois montrant cette configuration : 
lignesismiquelateraleano1a.jpglignesismiquelateraleano1.jpglignesismiquelateraleano1b.jpgano1-basesurechoatlassonde.jpgbaltic-3dmodel-antejohansson-2.jpg
Sur cette photo ci-dessous est indiqué les endroits approximatifs des plongées :
ano1-plongees.jpg
MAJ 10-04-2013 : Petit reportage sur la visite des deux leaders d'Ocean X à Panama :
"Set your sails and head for an exciting opportunity!
Align yourself with a professional and visionary company like the Ocean X Team! Join them on this important philanthropic and world history-making adventure! By participating in the upcoming Panama Treasure Project, you'll take part in a very unique, exciting opportunity! Ocean X Team is the first company ever to help recover and safeguard the cultural treasures in Indian waters off Panama's coast. From the 1500s onwards, there were many commercial and warships that transported historic and valuable items. The coastal strip along the Panamanian coast holds many of these shipwrecks containing gold, silver and other treasures. The task is to help the Guna Yala Indians to find and protect their property, and return it to them, the rightful owners. If your company is interested in a co-operation with the Ocean X Team concerning this project, and you'd like additional information, please contact Dennis Åsberg : to: dennis.asberg@oceanexplorer.se "   De la matière organique brûlée sur l'échantillon de roche de l'anomalie de la Baltique.  
Une nouvelle importante sur des analyses préliminaires en laboratoire faites par différents experts à l'institut de la Science Weizmann et à l'institut d'archéologie à l'université de Tel Aviv (micromorphologie des sédiments archéologiques et spectroscopie infrarouge) prouve qu'un morceau de roche de basalte qui a été récupérée sur l'anomalie de forme circulaire en mer baltique a eu de la matière organique brûlée au-dessus. Des analyses complémentaires montreront si tout va bien ce que pourrait être ce matériel et tenteront même une datation.
ir-weizman-14-2-13b.jpg
      MAJ 19-04-2013 : Le trailer officiel du documentaire vient d'être mis à disposition par Dennis Asberg, on remarque vers la moitié un passage au-dessus de l'anomalie qui montre une structure d'apparence très symétrique mais nous savons que ces images ont été retravaillées avec des logiciels spécialisés. Je suppose que ce trailer accompagne le documentaire car DRV, le distributeur, est présent avec son catalogue au MIPTV de Cannes... :    
ano13ds.jpg
 
MAJ 28-04-2013 : De nouvelles photos ont été révélées par le plongeur Stefan Hogeborn et elle ont tellement intrigué que des améliorations ont été faites pour distinguer la file de rochers visibles en ligne au fond de l'image... les zoom et améliorations semblent révéler un macabre spectacle mais il s'agit peut-être d'ombres sur des roches et il convient d'être prudent sur les améliorations à mon avis. Une autre image améliorée prise à un autre endroit semble montrer pour certains un système de ventilation et moi-même j'y vois éventuellement un casque antique ou voir plus moderne, (comme sur la photo que j'ai trouvé), avec une petite pointe au sommet et un reste de sangle sur le côté... mais là encore, il y a eu zoom et améliorations sur cette photo et rien ne vaudra une visite et l'enlèvement de cette roche/objet (et des autres "crânes") lors d'une plongée prochaine... :  
ano1stefanhogebornnew0-1.jpgano1stefanhogebornnew3.jpgpeterlofetude.jpgpeterlofetude2.jpgano1stefanhogebornnew.jpgano1stefanhogebornnew1.jpg600px-musee-de-larmee-img-0976.jpg
    MAJ 17-05-2013 : Rappel : Frederick Klingberg, de la Commission géologique de Suède (SGU.se) a manifesté son intérêt pour la première fois depuis la publication du journal des résultats des tests de laboratoire sur un échantillon de pierre de basalte située sur le dessus de l'anomalie.    
 analysesbaltic.jpg
Des tests préliminaires en laboratoire ont été menées par différents experts à l'Institut Weizmann des sciences et de l'Institut d'archéologie de l'Université de Tel-Aviv (Micromorphologie des sédiments archéologiques et spectroscopie infrarouge). Ces essais montrent que de la matière organique a brûlé sur le roc de basalte situé sur la surface de l'anomalie, et fournit ainsi aux scientifiques un autre élément d'information.
La première impression de scientifiques a été que l'anomalie était datée d'au moins 15.000 à 140.000 ans. Une explication volcanique peut être écartée en raison du fait qu'il n'y a eu aucune activité volcanique active dans la région depuis environ 150 millions d'années.
Une analyse plus approfondie de l'échantillon, montrera nous l'espérons de quel type de matériel il s'agit, et même essayer de le dater. Dennis Asberg et Peter Lindberg anticipent une forte augmentation de l'intérêt de la communauté scientifique une fois qu'ils auront vu le documentaire télévisé sur l'anomalie, qui devrait être diffusé dans un proche avenir.
Sources : oceanexplorer.se /, grenzwissenschaft-aktuell.de, aftonbladet.se
Quelques images rapides dans le tout dernier trailer du documentaire ci-dessus ont attiré mon attention et je faits ici de même car il s'agit d'une vision de l'anomalie inédite ou peu remarquée, à priori :
ano1-scanother.jpgano1-scanother1.jpgano1-scanother2.jpg
L'équipe a affirmé encore son désir de plonger sur la seconde anomalie dès que possible.
      MAJ 18-05-2013 : Cette nuit Dennis Asberg nous a fait part de leur départ dès demain pour une nouvelle expédition, et cette fois principalement sur la deuxième anomalie, en espérant y trouver des réponses plus significatives, et avec un nouveau bateau - mieux équipé nous l'espérons. Cette vidéo nous le montre, un peu fatigué de son propre aveu par de longues journées de préparatifs, sur le quai, pas très loin du bateau de l'équipe Ocean X et expliquant un peu l'activité récente : quelques plongées sur des épaves repérées. Après quelques nouvelles plongées sur une épave ce week-end, l'équipe va reprendre ses explorations des deux anomalies, en particulier la deuxième. Nous aurons des nouvelles images à leur retour dans quelques jours, peut-être avant si Dennis obtient une bonne connexion internet avec son portable et arrive a passer quelques messages vidéos. Cette nouvelle devrait raviver l'intérêt de la petite communauté internet qui s'est créée autour de l'équipe et ses découvertes, en espérant pouvoir continuer a tenter de comprendre et d'identifier ces objets apparemment inédits dans leur environnement. : (le compte internet de Dennis Asberg a connu des soucis récemment et les vidéos ne sont plus accessibles), heureusement que la traduction ci-dessous existe : 
  MAJ 19-05-2013 : Traduction partielle de ce que dit Dennis Asberg ci-dessus, et ce dernier a à nouveau fait une vidéo de 10 mn hier matin (et avec un très beau ciel bleu sans nuages en suède hier donc) : 
" (...) : Et puis après ça dépend de beaucoup de choses aujourd'hui, mais nous allons nous rendre à nouveau sur l'objet, sur le cercle et aller sur le second objet, où nous ne sommes jamais allés avant, c'est donc une étape très intéressante pour nous. J'ai attendu cela depuis très longtemps pour voir ce que le second objet était, donc demain, j'espère que tout ira bien, et que irons voir aussi là-bas et regarder cet objet pour la première fois ".   
" Le grand objet, nous y avons été une pair de fois et vous le connaissez. Alors maintenant, on va retourner là-bas et si tout est OK, on va descendre avec les plongeurs. Cela dépend de beaucoup de choses, nous ne pouvons pas faire beaucoup plus que (juste) regarder. Nous n'avons pas les outils maintenant, ces jours-ci, pour prélever des échantillons, mais cet été, il y a beaucoup de choses que je ne peux dire dont vous vous doutez qu'il se passe autour de nous, que nous allons travailler cet été, mais maintenant, avec ces deux objets, nous allons descendre et jeter un coup d'oeil dessus pour la première fois. "
" Donc demain (dimanche), nous allons perdre notre connexion car nous serons en Mer Baltique, mais je suis tout ce que nous faisons, je tourne tout ce que nous faisons et quand je rentrerai à la maison dans quelques jours, alors vous saurez car je mettrai les films directement sur notre page d'accueil sur internet. Je vais aller dormir maintenant parceque je suis très fatigué et ça a été une longue journée aujourd'hui. Faites tous attention à vous et je vous remercie pour votre soutien. Nous sommes impatients d'obtenir une sorte de compréhension de ce que nous avons trouvé là-bas dans la Mer Baltique. Cet objet numéro deux est peut-être la réponse à tout, nous ne le savons pas, nous allons voir... ".    
  MAJ du 23-05-2013 : " Les derniers résultats des tests de laboratoire effectués par le professeur Dr. Steve Weiner, directeur du centre Kimmel pour la science archéologique à l'Institut Weizmann, indique qu'une pièce qui a été récupérée par les plongeurs sur l'anomalie en cercle est composée de limonite et goethite. Ces matériaux sont de la famille des oxydes de fer / hydroxyde. Les premiers tests effectués sur du matériel d'un rocher noir qui était couché sur le dessus de l'anomalie du cercle montre qu'il est fait des mêmes matériaux que la pièce. Le rocher noir a également une surface de matière organique brûlée sur elle. Les tests sont effectués par une méthode appelée spectroscopie infrarouge  Les graphiques doivent être lus comme suit: a = La poudre noire, à l'origine un morceau rompu par un plongeur, directement sur l'anomalie en cercle. b = Le petit rocher noir portant sur le dessus du cercle de l'anomalie. c = Comparaison à un «pur» Limonite Selon le professeur Dr. Steve Weiner, il est étrange de trouver ces matières dans une structure de ce genre. Il pense que ces matériaux seraient probablement retrouvés dans une construction moderne, comme sur une épave de bateau dans ce cas. "  
the-powder-from-object1-infrared-test.jpg
The latest lab test results made by Professor Dr. Steve Weiner, director of the Kimmel center for Archaeological Science at the Weizmann institute, indicates that a piece which was recovered by divers from the circle anomaly is made of Limonite and Goethite. These materials are part of the  Iron oxides/hydroxide family. The tests were performed by a method called; Infrared Spectroscopy. The graph should be read as follows :
a= The black powder, originally a piece broken off by a diver, directly off the circle anomaly
b= Another solid piece broken off by a diver, directly off the circle anomaly
c= Comparison to a “pure” Limonite
Professor Dr. Steve Weiner’s opinion is that it is strange to find these materials in a structure like this. He thinks these materials would most likely to be found in a modern construction, such as on a ship wreck in this case"
Source : http://www.oceanexplorer.se/test-baltic-sea/
  expressense22-5-13.jpg
  Leon Cherniaev, qui avait pu emmener des échantillon en Israël pour analyses, a confirmé (et infirmé certaines fausses rumeurs) qu'il n'y avait aucune datation de faite pour l'instant et qu'il n'y avait aucune réalité dans ces rumeurs de dates et que le professeur en question n'a pas dit que les oxydes de fer / hydroxyde ne pouvait être trouvés dans la nature, mais qu'il était seulement étrange d'en trouver dans une partie d'un objet comme ça - ayant un contexte archéologique/construit. Cherniaev dit également que ces oxydes de fer sont effectivement communs dans les constructions modernes, telles dans ce cas des bateaux ou sous-marins modernes. Ce matériau et la rouille associée sont communs. Leon Cherniaev répond à la question (posée par Christophe Guégan) de savoir en final si cet objet est ordinaire ou extraordinaire, qu'il est extraordinaire. Voici les dimensions réelles de l'anomalie 1 comparée à un terrain de foot avec joueurs, histoire de faire comprendre à ceux qui ne comprennent pas pourquoi cet objet n'a pas été remonté de 90 mètres de profondeur (!) :
dimensionreelleano1.jpg
    MAJ 25-05-2013 : Libération soudaine d'une photo, puis d'une vidéo par Peter Lindberg, avec cette explication de l'intéressé : " Bonjour les gars, je vais vous instruire un peu sur les multifaisceaux. L'image que je montre est celle d'une épave en Norvège, enregistrée dans des conditions parfaites. Comme nous l'avons dit avant, les multifaisceaux ne vous donne pas une image exacte du fond sur une plus petite échelle. Cependant, ils vous donnent une bonne image 3D d'un paysage plus vaste. Les données multifaisceaux que nous avons eu l'année dernière sont pleines de défauts. Le détecteur de mouvement n'a pas fonctionné proprement, il compense les vagues et leurs mouvements (en principe). Mais les données sur la vitesse de l'eau ont été complètement corrompues, ce qui signifie que nous n'avons pas eu une meilleure résolution que environ 8 mètres, alors qu'elle devrait être de 0,2 mètres plus ou moins. Cela signifie que notre image de l'anomalie ne montre pas les bonnes caractéristiques. Vous comprenez ces choses ? Je vais vous montrer une image multifaisceaux corrompue de l'anomalie plus tard dans la soirée ! "    
wreck-comparison-multibeam-sonar.jpg
Exemple de sonar multifaisceaux - Naufrage en Norvège enregistré dans des conditions parfaites.
" OK, ici, c'est dans toute sa splendeur ! N'oubliez pas qu'il y a ici beaucoup de choses que vous ne voyez pas. L'écart coincé entre la partie supérieure et la Fondation par exemple. Ou le côté droit (en partant de la direction de l'image, c'est une vue vers le sud) a complètement disparu sur cette image. Peut-être que nous sommes passés sur l'anomalie donc les côtés verticaux sur le côté droit ont été occultés par l'anomalie elle-même. L'image est traitée donc les évidents faux « échos » sont éliminés. Mais il est impossible de travailler avec l'image mieux que cela. Elle nous donne un sens sur les principales caractéristiques de l'anomalie. Vous ne pouvez pas voir dans les détails parce qu'il n'y a aucun détail sur cette image. Des choses qui pourraient rester ici pourraient exister, mais en raison de la mauvaise résolution, elles pourraient ne pas être là du tout. "
ano1multibeamplindberg.jpg
une image sonar multifaisceaux 3D de l'anomalie. Le Sud est vers le haut de l'image. Les zones colorées en vert sont des zones de plus haute altitude et en termes d'échelle, les zones de moins de 8 mètres ne sont pas définies avec précision.        
La disposition de l'image par rapport au scan 2D habituel a déconcerté certains chercheurs et Conny Kru, a proposé cette comparaison :       ano1multibeamconnykru.jpg
  Cependant, si nous regardons bien en direction du sud comme semble l'indiquer Peter Lindberg (et sa précision d'une élévation verticale manquant à droite le confirme), il nous faut donc inverser totalement le scan 2D pour comparer, puisque celui-ci est en direction du Nord à l'origine :     
ano1multibeamplindberg-et2d.jpg
Attention, on ne voit donc pas les détails de moins de 8 mètres sur ce scan : une hauteur ou distance assez grande pour ne voir dans cette image qu'un grand ensemble ressemblant à des fondations d'un temple ou un socle d'énorme bunker s'il était au bord d'une falaise ou d'une plage. MAJ 15 h = Confirmation de Peter Lindberg sur la disposition de l'image et quelques détails supplémentaires :
"Ok, the 3D image is turned "up side down" compared to the original side scan image. We are "standing" north of the anomaly looking south! We have the track "behind" the anomaly on this image. The 3D image is a product of the corruped multibeam data from last year. We have not been taking any new multibeam images from the area this year. We tried though to go down to find the hole and look into it, the hole we saw visual last year. But this time we had got an other ROV from from Ocean Modules with a less advanced sonar. It could not help us navigate on the anomaly and the visibility was terrible, less than 0,5 meters. And of course; the ROV lost the power in one of the thrusters which made it difficult to stear. So we decided to abbort the whole thing and go home instead. After all, our main gole with this expedition was not the anomalies." - " An interresting thing which I forgot to tell was that we found that we got some disturbance of the ROV's compass. We got down to the bottom right at the ship and navigated the ROV with compass towards the anomaly which was some 200 meters away. When we had let nearly 300 meters of tether out, I noticed that the direction of the tether was not the same as the compass bearing on the ROV. We took the ROV to the surface and it surfaced far away from the anomaly. We brought into the ship and sent it out again at the surface with the same heading as before and this time it was going in the right direction. When we had 200 meters of tether out we sent the ROV straight down to the bottom and we could see the anomaly some 50 meters away on the sonar. Our conclusion was that we had a compass deviation of about 45-60 degrees when driving the ROV towards the anomaly on the bottom and no deviation when at the surface. Something else turned up on the sonar when we were driving the ROV towards the anomaly on the surface. Dennis has film on it and maybe he can show you. Even "Floris the doubter" were surprised of what we saw." - " There is a lot of good equipment out there but who is going to pay for it? Only the Multibeam costed us EUR 23 000 in rental last year + extra costs for processing the corrupt data, tranpsorts etc etc. Everything is possible if we had a real fat budget, but we don't. I'm sorry about that but that is how things are."
" Ok, l'image 3D est visible «à l'envers» par rapport à l'image originale à balayage latéral. Nous sommes calés au nord de l'anomalie en regardant vers le sud ! Nous avons la piste «derrière» l'anomalie sur cette image. L'image 3D est un produit des données multifaisceaux corrompues de l'année dernière. Nous n'allons pas de prendre de nouvelles images multifaisceaux de la région cette année (dommage !!). Nous allons essayer de bien descendre pour trouver le trou et nous pencher sur lui, le trou que nous avons vu l'an dernier visuellement. Mais cette fois, nous avions eu un autre ROV équipé de modules pour l'océan, avec un sonar moins avancé. Il ne pouvait pas nous aider à naviguer sur l'anomalie et la visibilité était terrible, moins de 0,5 mètres. Et bien sûr, le ROV a perdu l'énergie dans l'un des propulseurs, ce qui fait qu'il est difficile de le stabiliser. Donc, nous avons décidé d'abandonner le tout et de rentrer à la maison à la place. Après tout, notre principale but avec cette expédition n'était pas les anomalies."
" Une chose intérressante que j'ai oublié de dire, c'est que nous avons constaté que nous avons une certaine perturbation de la boussole du ROV. Nous sommes arrivés vers le bas à droite du bateau et navigué avec le ROV à la boussole vers l'anomalie, qui était à quelque 200 mètres de là. Comme nous avions laissé près de 300 mètres de cable, je remarquai que la direction de l'attache du cable n'était pas la même que le relèvement au compas sur le ROV. Nous avons remonté le ROV à la surface et il a refait (surface) loin de l'anomalie. Nous l'avons ramené dans le bateau et l'avons envoyé à nouveau en plongée dans la même position qu'avant et cette fois, il est allé dans la bonne direction. Lorsque nous avions 200 mètres de cable au-dessus de nous, on a envoyé le ROV à droite vers le bas et nous avons pu voir l'anomalie à quelques 50 mètres sur le sonar. Notre conclusion était que nous avions un écart de compas d'environ 45-60 degrés dans la conduite du ROV vers l'anomalie sur le fond et pas d'écart par rapport à la surface. Quelque chose d'autre se montra sur le sonar lorsque nous dirigions le ROV vers l'anomalie de la surface. Dennis a un film sur ça et peut-être qu'il peut vous le montrer. Même " Floris le douteur " a été surpris de ce que nous avons vu.
Il y a beaucoup de bon matériel là-bas, mais qui va payer ? Rien que le multifaisceaux nous a coûté 23 000 € en location l'année dernière avec des surcoûts pour le traitement des données corrompues, les transports etc etc tout serait possible si nous avions un gros budget réel, mais pas nous. Je suis désolé mais c'est la façon dont les choses sont. "
MAJ 26-05-13 : comme indiqué ci-dessus, Dennis Asberg avait filmé les écrans du bateau pendant qu'ils envoyaient le ROV vers l'anomalie 1. Il avait précisé qu'une chose étrange était apparue sur ces écrans et sa vidéo. Après une interruption de son compte internet par de possibles tentatives de piratage, il a pu rétablir la situation et nous transmettre la vidéo en question. Effectivement, nous pouvons tous voir plusieurs échoes radars au-dessus de l'anomalie, échoes qui bougent même et s'éloignent à l'approche du robot. Il faut dire que d'après les plongeurs, ces signaux ne devaient pas être à plus de 10 mètres de la surface au-dessus de l'anomalie, mais qu'ils étaient invisibles à l'oeil nu, alors que bien detectés par les sonars. Peter Lindberg a de son côté estimé que les formes devaient être à environ 80 mètres du centre de l'anneau extérieur des écrans. A noter que les plongeurs sont également pêcheurs et habitués aux bancs de poissons, mais qu'ils n'ont pas vu physiquement de bancs de poissons reconnaissables. Le très sceptique Floris était sur le pont et a confirmé les choses. De plus, les échoes ont disparu lorsque le ROV et plongeurs sont passés pour descendre et seraient réapparues ensuite, " The fact that they reappeared on radar after the ROV left, speaks for its not being fish in my opinion ". La taille des échoes montreraient éventuellement de gros poissons, mais ceux-ci sont restés totalement invisibles tant aux caméras qu'aux yeux des plongeurs : un mystère de plus qu'il pourrait être éventuellement en partie levé si on peut calculer les distances parcourues par les échoes. certains pensent qu'il pourrait s'agir de particules métalliques en suspension dans l'eau au-dessus de l'anomalie, expliquant éventuellement les mauvais échoes et même brouillages électroniques... mais quelle serait la nature de ces "nuages" de particules invisibles à l'oeil nu mais accrochant les ondes sonars ? Et que font-elles (en permanence ?) au-dessus de l'anomalie malgré les courants marins, vents et météo changeante ? Des "bouffées" de gaz ou particules existeraient-elles au-dessus de l'anomalie ? Décidément, encore de nouvelles questions sans réponses... :
 
ecransvideodennisasberg.jpg
  MAJ 27-5-2013 : Dennis Asberg a posté une vidéo d'une heure 11 résumant leurs dernières journées de plongées sur l'Astrid, une autre épave et l'anomalie 2 :    
 
  Au début, ils font des essais de matériels. Vers 11 mn, Dennis Asberg parle de leur objectif et des dimensions estimées de l'ano2. vers 34 mn il y a une plongée sur l'Astrid (découvert l'année dernière) comme test, et il apparaît des problèmes techniques électriques apparemment. Il y a après des tentatives de plongées sur une autre épave (ils espèrent que c'est la bonne et qu'il y a du champagne à remonter). Des problèmes à nouveau d'emplacements et de mauvaise place, puis je pense qu'ils découvrent qu'il ne s'agit pas de la bonne épave. Vers 50 mn, Dennis Asberg lit un message reçu du professeur de l'Institut qui a complété des analyses des substances et roches. Le message semble clair : Il y a des échantillons METALLIQUES dans les analyses, et le professeur dit maintenant que c'est (possiblement) une fabrication ARTIFICIELLE (mademan). Ils vont après vers les anomalies. Vers 55 mn, Dennis Asberg se met à saigner du nez à l'approche des anomalies ! Les sonars montrent à nouveau de gros "fantômes" invisibles des plongeurs et du ROV, et qui disparaissent à nouveau à leur approche vers 1h00... on a une vue du ROV au-dessus de l'anomalie2... mais on ne voit absolument rien tant la boue vole comme un nuage autour... espérons que le matériel au niveau des scans donnera des images plus précises au retour... Pas pu tout comprendre, surtout le pilote qui parle dans sa barbe... mais à la fin, il raconte que des choses étranges sont encore arrivées, le gros brouillard qui est arrivé d'un coup et qui s'est agglutiné en surface là où ils étaient, plusieurs "fantômes" étranges sur les radars et sonars et surtout des structures étranges aussi sur les images 3D dur ROV et les sonars... l'équipe est en route pour la maison, les conditions météos se dégradant, un peu fatiguée et déçue (pas de champagne à priori), étonnée par les mystères au-dessus de la zone des anomalies. Un reportage sympathique en tout cas, qui nous permet de mieux connaître la vie quotidienne de l'équipage et son ambiance. MAJ 06-06-2013 : une petite vidéo montrant les échoes fantômes sur le radar du bateau, le bateau étant immobile :    
      Dennis Asberg chez lui commente en anglais puis suédois rapidement les nouvelles : une obligation de changer de logo, sur les tee-shirts entre autres, car c'est une ancienne marque de sport. Pas grand chose de nouveau sinon qu'ils examinent les images du ROV (ils en étaient déjà à 35 heures non totalement visionnées des précédentes expéditions) et Dennis Asberg déclare sans trop non plus s'engager que c'est une vision, un panorama étrange que l'on voit à cet endroit, avec des angles droits, une forme générale surprenante et bien d'autres choses... Titan TV a confirmé que le documentaire a été présenté au MIPTV de Cannes en avril et est dans son catalogue. La balle est donc dans le camp des distributeurs/diffuseurs. :    
Aux toutes dernières nouvelles, l'équipe n'est pas certaine d'avoir pu vraiment atteindre l'anomalie 2 : ils sont partis du fond et de l'anomalie 1 dans la direction de l'anomalie 2 contrairement à la fois précédente mais n'ont trouvé que des fonds assez plats et des roches peu élevées contrairement à leur précédente vision (et scan) d'une hauteur estimée (pour l'anomalie 2) à 8 mètres du fond... ils sont revenus sur l'anomalie 1 ensuite.
Le 02-06, Peter Lindberg répondait à quelques questions en toute honnêteté : http://thebalticanomaly.se/peter-lindberg-answers-questions-in-the-ocean-explorer-group/  
Dennis Asberg et le plongeur Cai annoncent qu'ils ont obtenu des nouvelles qui sont assez énormes (CNN, BBC, etc.) Qu'ils doivent vérifier avant de révéler les choses au public.Dennis discute également d'une nouvelle constatation qui provient d'Israël et qui laisse entendre que l'échantillon est composé de fer et que si c'est vrai, il y a moyen que l'anomalie soit susceptible d'avoir été construit.  
MAJ 12-06-2013 : Cela provient d'une discussion publiée entre le plongeur Stefan Hogeborn et Peter Löf (un chercheur de longue date). Peter Löf : Diriez-vous que l'objet est constitué de blocs distincts, ou qu'ils sont joints dans les couloirs ? Stefan Hogeborn : Bonjour ! Aucune idée. Ce que je sais, c'est que les blocs sont de 2 à 3 mètres par 5 à 6 mètres en taille et de 0,2 à 0,5 mètres de haut. Autour il y a de l'argile bleue. Je n'ai pas creusé dans l'argile bleue, donc je ne sais pas ce qu'il y a dessous. Peter Löf : Okay ! Je vous remercie, comment résister à se plonger dans l'argile bleue ? haha, je trouve que ça fait comme si l'objet entier était une plaque intacte, qui s'est alors fissurée en différents blocs qui ont dérivé loin l'un de l'autre. Stefan Hogeborn : l'argile bleue est la particule qui reste dans l'eau le plus longtemps. Alors nous évitons à tout prix de la déplacer. Les Gjutskäggen (sharp edge - le bord tranché que vous obtenez lors d'un moulage) sont entre les blocs, donc je doute qu'ils étaient joints.
Voici une coupe transversale d'une partie de l'objet d'après cette Voici une capture du reportage de CNN de 2012 sur l'anomalie visible ci-dessous : ano1cnn.jpg
MAJ 17-06-2013 : Quelques travaux complémentaires sont apparus, toujours par les plus anciens suiveurs de l'équipe et proches d'eux, par Peter Löf et Ante Johansson, ou en premier avec la ligne complète version 5 par Marc-Philippe Evrard :
 
Cette bande est donc disposée avec le Nord à gauche, le Sud à droite, l'Est en haut et l'Ouest en bas.
peterloffactsillustred.jpg
ano1antejohansson.jpg
Vous avez donc deux visions de l'anomalie ici, vue à partir du Sud au milieu avec la reconstitution des faits (avec une "meringue" appelée Bump ici pas assez ronde) et vue à partir du Nord en bas.
Une équipe concurrente de fans aurait décidé d'aller tenter aussi de plonger et avait recruté un plongeur... qui n'a pas la licence pour descendre aussi bas... c'est là où des naïfs impatients commencent à se rendre compte que rien n'est simple... je n'arrêterai pas de le répéter : cette ou ces anomalies n'ont été découvertes que le 19 juin 2011, et oui, deux ans dans deux jours... et si on regarde la plupart des découvertes archéologiques, celles-ci ne sont souvent révélées au public que 5, voir 10 ans après l'apparition d'un petit entrefilet disant qu'il y avait peut-être quelque chose d'intéressant à tel endroit... On constate tout de même dans le public beaucoup d'illusions sur la réalité des choses et cette fausse impression que donne internet et les réseaux sociaux d'une "plus grande rapidité" des événements de notre société... il ne faut pas confondre augmentation de la rapidité d'informations et de données et rapidité de la vie réelle de tout un chacun : les choses ne peuvent pas aller "plus vite" qu'avant : on est juste informé (parfois) plus en amont des choses... ce qui nécessite donc encore plus de patience, mais permet aussi plus de "supputations" bonnes ou mauvaises.
MAJ 13-07-2013 : Un petit retour sur le dernier article de mai 2013 du site Truthfall et la traduction d'une partie non traitée ici récemment : l'implication de militaires spécialistes de la télépathie et vision à distance qui ont appliqué leur technique sur l'anomalie dans la Baltique et un rapport :    
" Transception Remote Viewers  
These minerals found in samples of the anomaly and lying close by are Iron Ores, one of which gold can be frequently be found within.  Other samples like these have been found to have the appearance of being ‘burnt’ or to have been superheated.  It is interesting to note that back in 2012 a team of military trained remote viewers spent hours analysing this target – their conclusion published many months before this data was released was as follows - 
“TRANSCEPTION’s preliminary analysis of the seven sessions specifically tasked against the Baltic Sea USO target (plus another one based on directly related tasking), suggests that the site is a complex of structures–a mining/production/resupply facility–among other things, centered around a special type of “lock” (described by the viewers as being “like” a “dam”, “barrier”, “missile silo”, and even Han Solo’s “moon tube”), mechanically operated and comprising, at least in part, a cluster of densely packed, hydraulic levers that arc energetically back and forth, controlling the flow of a liquid (most likely water) used in the production of a much needed viscous, energetic, oil-like substance, dark in color and possibly toxic, with constituent and extremely valuable elements/materials mined locally.” – link
The Baltic Sea has been through many geological changes and periods. It was once cut off from the saltwater ocean and was called Ancylus Lake 8,000 – 9,500 years ago. Tracing back through history reveals it has likely been covered by ice or water for at least 130,000 years when it was known as the Eemian Sea.  So if the anomaly is constructed (which is what the evidence so far suggests), then any construction would pre-date the pyramids in Egypt by at least 120,000 years.
More information and scientific study is certainly needed to make an exact determination as to the nature of this site, it’s purpose and to answer the question of who built it, but the latest analysis of these samples is very intriguing to say the least and could pave the way for establishing a link with our long forgotten past and perhaps great civilizations that came and went."
Traduction : "Transception Remote Viewers (Visionneurs à distance)
Ces minéraux trouvés dans les échantillons de l'anomalie et se trouvant à proximité sont des minerais de fer, comprenant de l'or, qui peut être souvent y être trouvé. D'autres échantillons de ce type ont été trouvés et ont l'apparence d'avoir été «brûlés» ou avoir été surchauffés. Il est intéressant de noter le retour en 2012 d'une équipe de militaires formés à la télétransmission à distance qui ont passé des heures à analyser cet objectif - leur conclusion a été publié de nombreux mois avant que ces données d'analyses aient été libérées et était la suivante :
" L'analyse préliminaire des sept sessions spécifiquement orientées sur la cible USO dans la Mer Baltique (plus une autre en fonction de tâches directement liées), de Transception suggère que le site est un complexe de structures - une installation minière / une usine de production / de réapprovisionnement - entre autres choses, centrée autour d'un type spécial de "lock" (décrit par les visionneurs comme étant "similaires" à un "barrage", un "obstacle", un "silo", et même "le tube lunaire" de Han Solo), actionné mécaniquement et comportant, au moins en partie, un ensemble de leviers, des arcs hydrauliques énergiquement denses à l'avant et à l'arrière, contrôlant le débit d'un liquide (l'eau plus probablement) utilisée dans la production si nécessaire d'une visqueuse, énergique substance analogue à une huile, de couleur foncée et éventuellement toxique, avec des constituants et des matériaux extrêmement précieux extraits localement. "-  lien
La mer Baltique a connu de nombreux changements et périodes géologiques. Elle était une fois coupée de l'océan d'eau salée et a été appelé Lac Ancylus il y a entre 8000 - 9.500 ans. En remontant à travers l'histoire, cela révèle qu'elle a probablement été couverte par de la glace ou de l'eau pendant au moins 130.000 années quand elle a existé en tant que Mer Eemian. Donc, si l'anomalie a été construite (ce que cela porte à croire à ce jour), toute construction serait antérieure aux pyramides en Egypte d'au moins 120.000 années.
Plus d'informations et d'études scientifiques sont certainement nécessaires afin de faire une détermination exacte de la nature de ce site, il est utile de répondre à la question de savoir qui l'a construit, mais la dernière analyse de ces échantillons est très intéressante pour dire le minimum, et pourrait ouvrir la façon d'établir un lien avec notre passé oublié depuis longtemps et peut-être de grandes civilisations qui allaient et venaient. " MAJ 18-07-2013 : " This is the first pictures of the samples from the object in the Baltic Sea. - More photos coming tonight. " Ce sont les premières images des structures venant de l'objet dans la Mer Baltique - plus de photos à venir la nuit prochaine. "
aa1ox001-direct-bottle-sample-se.jpg
Instrument and Methodology
The investigation was conducted using a Scanning Electron Microscope (SEM), model FEI Quanta 450.
Detectors:
  1. Everhart Thornley detector (secondary electrons). Purpose – surface topology.
  2. Backscattered electron detector (backscattered electrons). Purpose – differences in elemental composition.
  3. Energy-dispersive X-ray spectroscopy (EDS): Oxford Instruments X-max 20 SDD (Silicon Drift Detector). Purpose – elemental analysis and chemical characterization.
The results are presented three ways.
  1. Secondary electron image (labeled LFD or ETD on image caption bottom) which displays surface texture, morphology, and surface roughness.
  2. Backscatter electron image (labeled BSED on image caption bottom) which displays differences in atomic/molecular density and highlight chemical composition differences.  In a backscatter image the shade of grey indicates molecular/atomic density. Heavier elements are whiter, and lighter elements are darker.
  3. EDS Spectra of the number (intensity) and energy level of X-rays allows elemental composition to be determined.
OX001-direct- bottle / tin-foil / fraction stone = Material from the object – 3 pieces (from a crack) Basalt = The black material from the basalt stone sediment = Sediment from the seabed (common) More photos coming tonight - Facts and what it means presented shortly. - AN EXPLANATION WHAT THIS MEANS COMING SOON "
" Instrument et méthodologie
 
L'enquête a été réalisée à l'aide d'un microscope électronique à balayage (MEB), modèle FEI Quanta 450.
détecteurs :
Everhart détecteur Thornley (électrons secondaires). But - topologie de surface. Détecteur d'électrons rétrodiffusés (électrons rétrodiffusés). But - différences dans la composition élémentaire. Dispersion d'énergie spectroscopie des rayons X (EDS) : Oxford Instruments X-max 20 SDD (Silicon Drift Detector). But - analyse élémentaire et la caractérisation chimique.
Les résultats sont présentés de trois façons.
Image électronique secondaire (étiqueté LFD ou ETD sur l'image en bas de la légende) qui affiche la texture de la surface, la morphologie et la rugosité de la surface.
Image électronique de rétrodiffusion (étiqueté BSED sur l'image en bas de la légende) qui affiche les différences de densité atomique / moléculaire et les différences de composition chimique de surbrillance. Dans cette image de rétrodiffusion les nuances de gris indiquent la densité moléculaire / atomique. Les éléments les plus lourds sont plus blancs, et les éléments plus légers sont plus sombres. Le Spectre EDS du nombre (intensité) et du niveau d'énergie des rayons X permet de déterminer la composition élémentaire.
OX001-direct- bouteille / feuille d'étain / pierre fracturée = Matériau de l'objet - 3 pièces (pris dans une fissure)
Basalt = La matière noire de la pierre de basalte sédiments = sédiments du fond marin (commun)   Plus de photos à venir ce soir. - Les Faits et ce qu'ils signifient seront présentés prochainement. " Voilà quelques photos, les sous-titres indiquent l'objet, toutes les photos et source ici :  aa1ox003-direct-bottle-sample-se-1.jpgaa1ox002-direct-bottle-sample-se.jpg          aabasalt-se-001.jpgaabasalt-bse-001.jpgaaox001-direct-tin-foil-sample-se-002.jpgaaox001-direct-tin-foil-sample-se-001.jpgaaox001-direct-tin-foil-sample-se.jpgaaox001-direct-tin-foil-sample-bse-002.jpgaaox001-direct-tin-foil-sample-bse-001.jpgaaox001-direct-tin-foil-sample-bse.jpgaaox001-direct-fraction-stone-sample-bse-002.jpgaaox001-direct-fraction-stone-sample-se.jpg      Une explication de ce que c'est bientôt (mais les images de l'objet en "étain" (tin foil) semblent intéressantes). MAJ 26-07-2013 :  D'autres diagrammes montrant les éléments primordiaux ont été ajoutés sur la page officielle. On y voit du fer, du manganèse, du titane entre autres... ce mélange de matières entre d'ailleurs dans la composition d'alliages de plusieurs métaux industriels...  Une explication de ce que c'est bientôt. Un nouveau lien concernant le documentaire et son trailer (ci-dessous) a été ajouté : http://www.ocean-modules.com/The_Mystery_Beneath.html
Reportage de CNN
Publiée le 20 juil. 2013 - English translated/subtitled version ! Support the "Dive for truth" ! Go to: http://www.gofundme.com/OceanXteam Original link (No subtitles): http://youtu.be/J0LBzMKdslM Ocean X Teams website: http://www.oceanexplorer.se Official discussion group: https://www.facebook.com/groups/Ocean...  
MAJ 16-08-2013 : Plusieurs scientifiques ont donné leur avis récemment et ceux-ci ont été regroupé dans un article sur un site et dans un lien sur la page officielle du groupe sur Facebook. Lien en suédois et anglais, voici la traduction rapide : " Premières déclarations de différents experts sur le cercle mystérieux : Jens Lindström, archéologue marin au Musée Maritime : " le plus raisonnable, c'est que c'est une formation naturelle. Mais ce serait cool si il avait autre chose. Ce que cela, dans ce cas, pourrait être, je n'ose pas le spéculer, nous assistons à un grand nombre de ces sortes de formations au fond et parfois nous nous heurtons à des formations étranges qui peuvent ressembler à des épaves, par exemple, mais peuvent s'avérer être de l'argile ou des roches dressées. Et aussi vous ne savez pas ce qui a pu se produire dans la mer Baltique pendant la guerre non plus. Mais je ne pense pas qu'il y ait un naufrage. CLAS Svahn, Président de UFO-Suède : " cela semble être en pierre. Soit c'est une structure géologique ou quelque chose de la guerre. Cela penche plutôt vers la géologie. Après une conversation avec les plongeurs et après avoir vu les photos, je pense que c'est collé sur le fond et en pierre. Il n'y a rien qui indique que c'est fabriqué par l'homme, donc je ne pense pas qu'il y ait certains phénomènes exotiques. Je ne pense pas qu'il y ait une soucoupe qui a atterri dans la mer Baltique. Cependant, c'est une formation très intéressante. Fredrik Klingberg, un géologue à la Commission géologique : " c'est un phénomène probablement complètement naturel. Il peut être une roche ou de l'argile, par exemple, il y en a relativement fréquemment. Et la forme circulaire n'est également pas rare. Les formes qui sont rondes et fines sont présentes dans la nature dans de très nombreux endroits, y compris les fonds marins. C'est la vraie nature. S'il y a quelque chose d'excitant, je pense que ce serait un bateau de naufragés. Anders Elhammer, géologue à la Commission géologique : " si nous pouvions savoir exactement où se trouve l'endroit, nous pourrions le relier aux conditions géologiques autour d'eux. Je ne pense pas que c'est une météorite. Pour ce genre de chose, vous verriez un plus grand impact sur les fonds marins autour de lui et le cercle serait plus comme un cratère. Comme vous pouvez l'imaginer, cela pourraît être une forme de vestige de l'érosion du grès ou de calcaire. Ils ont une plus grande propagation dans le golfe de Botnie, et c'est peut-être une petite touffe de vestige de cette érosion. http://www.Aftonbladet.se/incoming/article15097668.ab    
Une demande de don est en cours pour financer une prochaine expédition : https://www.facebook.com/events/142127682659301/
 
Peter Lindberg a dit que les résultats d'analyses seront écrits en septembre.
Etonnant, mais le documentaire de Océan X a été diffusé le 16-08-2013 à 20h30 sur la 2ème chaîne de la télévision Estonienne ! : http://kanal2.ee/filmid/Laanemere-UFO?view=info
Le voici en trois parties et en VO (estonien avec un mixe d'anglais et de suédois..., espérons qu'il y aura une version 100% anglaise et une française aussi). Bon, le suédois ayant pu mettre ces vidéos sur Youtube a vu ses vidéos effacées pour réclamations sur des droits d'auteurs... j'ai pu les télécharger en Mp4 sur mon disque dur pour visualisation et étude en mode privé sans atteinte aux droits.  
Et voici quelques captures que j'ai faites, toutes tirées de la dernière vidéo du documentaire "estonien" (auquel il manque 15 minutes), qu'en pensez-vous ? (cliquez pour agrandir les photos) :    
ano1-documentaire.jpgano1-documentaire2.jpgano1-documentaire3.jpgano1-documentaire4.jpgano1-documentaire6.jpgano1-documentaire7.jpgano1-documentaire8.jpgano1-documentaire9.jpg
MAJ 19-08-2013 : Une déclaration intéressante par Peter Lindberg : « la marine suédoise est intéressée à participer à ce projet c'est sûr, mais nous ne pouvons pas rendre publics les détails pour l'instant » Peter Lindberg-août 18, 11:32 :
 
MAJ 31-08-2013 : Dennis Asberg a confirmé par vidéo l'intérêt des hauts gradés de la Marine Suédoise qu'ils ont rencontré récemment. Il n'est pas possible d'en dire plus pour l'instant mais il est confirmé que l'équipe a officiellement demandé un soutient technique à l'armée suédoise. Dennis Asberg semble espérer dans cette vidéo une aide pour une prochaine expédition dès septembre. Nous devrions en savoir plus logiquement bientôt :
En ce qui concerne le documentaire diffusé mi-août 2013 en Estonie, Dennis Asberg nous a appris qu'il y manquait au moins 15 minutes, et notamment des avis de scientifiques. Il a confirmé que les militaires étaient hautement intéressés et que Océan X leur a fourni toutes les données disponibles pour qu'ils enquêtent également.
Lors de réponses à quelques questions en direct sur Facebook, Dennis Asberg affirme encore : " Nous avons parlé aux plus hauts officiers dans l'armée. Alors, pourquoi sont-ils intéressés ? Croyez-moi, c'est plus qu'une pierre. Nous ne pouvons pas tout vous dire encore sur cette partie. " - " Je suis ouvert et serait ouvert au sujet de ce qu'il est .... même si c'est une pierre, une chose naturelle. Nous sommes tous très intéressés d'en savoir plus. Je serai totalement ouvert. Mais nous sommes toujours sous contrat. Nous allons bientôt avoir une réunion avec Titan... nous allons aussi filmer plus ... Je ne suis pas sûr de ce que sera la prochaine étape, mais je pense qu'il y aura plus de lui. (Documentaire). Nous avons été là-bas. Nous avons beaucoup de photos et de films tirés de l'objet. Une grande partie dont Titan possède les droits. Nous n'avons montré que certaines d'entre elles dans le documentaire. Mais j'espère que nous serons en mesure d'en montrer plus bientôt. Mais c'est à Titan de décider.    
" Nous espérons maintenant que si tout va bien, nous irons (sur place) au milieu du mois de septembre de cette année. Nous travaillons avec un budget très faible... mais nous allons prendre plus de photos avec le multifaisceaux. Pas sûr encore de la date exacte. Non, nous ne sommes pas libres de montrer les images. Si nous avions filmé nous-mêmes, je voudrais vous les montrer... mais les droits sont à Titan. Il y a aussi le film sur l'épave de l'Astrid qui sera publié bientôt j'espère. Non, nous n'allons pas utiliser le ROV sur la prochaine plongée. Il a coûté beaucoup d'argent, perdu si quelque chose va mal. Nous allons utiliser le multifaisceaux et obtenir des images 3D à la place. La Marine est très intéressée et au printemps l'année prochaine, si tout va bien et que l'argent arrive, nous ferons une bonne expédition. Nous allons parler avec Titan sur les droits... et si c'est ok pour nous de montrer des images multifaisceaux, nous allons vous les montrer en même temps. Certains scientifique, auxquels nous avons parlé, ont dit que c'était une chose naturelle... mais il y en a aussi qui ont dit qu'il était étrange d'y trouver une pierre de basalte volcanique. et beaucoup de ces pierres autour de l'objet et dans la région. Et il n'y a pas eu d'activité de volcans dans la région depuis 150 millions d'années ou plus... nous avons une montagne dans la région de 23 m de haut .. comme un canyon ... des pierres et une piste de 1500 mètres de long ... donc oui, les pierres pourraient provenir de cette montagne ... nous sommes également intéressés à en savoir davantage à ce sujet. J'espère que le documentaire sera sur les chaînes de télévision et sur internet bientôt. Je ne peux pas répondre si la piste est soulevée vers le haut ou vers le bas de la montagne ... pour moi, la piste semble aller vers le haut de la montagne. Une chose que nous allons faire est de sortir avec un très bon système multifaisceaux maintenant en septembre. L'argent du financement couvre le carburant. Il est important pour vous de savoir que l'argent du fonds (appel aux dons) est seulement utilisé pour l'objet dans la mer Baltique.
" Maintenant, l'armée est impliquée dans le projet aussi. Nous voulons tous des réponses et nous essayons de toutes les manières possibles. Ce n'est pas facile, mais je fais de mon mieux et je ne renonce pas. Il y a une chose très étrange qui se passe ... l'année dernière, quand nous étions sortis, nous avions comme un signal radio de 40 mghz près du navire... et des équipements spéciaux pour les écoutes. La première fois, nous avons perdu la liaison avec le satellite, puis les lumières sur les caméras ... que demander de plus ? Beaucoup de choses sont arrivées. Donc, nous, nous avons enregistré ce signal. Et Floris est descendu à 10 mètres avec le ROV et nous avons vu des «ombres», que nous n'avions jamais vu auparavant avec le ROV .. nous les appelions «ghostshadows». C'était étrange ! Oui, peut-être que nous avons trouvé du gaz !... Ou de l'huile (pétrole). J'espère que beaucoup d'autres vont s'impliquer dans ce projet, nous écouter et avoir l'esprit ouvert à ce sujet. Ça a été dur pour moi, j'ai reçu des menaces envers moi et ma famille et plusieurs fois je me suis demandé pourquoi je fais ça ? ... Ou qu'ai-je commencé ? J'ai pensé à cela de nombreuses fois, oui. Les militaires (= le gouvernement) sont très intéressés par le projet ! Plein de leurs gens sont impliqués. Pourquoi pensez-vous que l'armée est intéressée ? Je ne peux pas en dire plus. Ils veulent des réponses, tout comme nous le faisons. Ils sont de l'armée suédoise. En 2012, un navire de la Marine Suédoise est venu vers nous quand nous étions sur la mer près de l'objet. Et cette année, nous avons eu une réunion avec eux. L'Anomalie 2 - nous étions là-bas cette année, mais le ROV était kaputt après 10 minutes. Défaillance technique. Ensuite, nous ne pouvions pas en faire plus. Le système de navigation a montré une erreur de 30 degrés. Des choses étranges se passent là-bas, c'est sûr...
 
" Le projet Panama a eu quelques problèmes de communications pendant un certain temps, mais c'est résolu maintenant et nous sommes toujours sur lui. Nous allons peut-être là-bas dans quelques mois...  
" Une piste va de la montagne également au second objet nommé Anomalie 2. Nous avons pris l'échantillon à partir d'une grosse pierre sur l'objet .. ou l'objet lui-même ... et aussi d'une fissure .. mais nous ne sommes pas sûr si c'est de l'objet ou d'une pierre sur l'objet. La visibilité était trop mauvaise, seulement 50-60 centimètres. Je ne peux pas entrer dans les détails sur le travail avec les militaires suédois. Ils sont intéressés par ce que nous avons trouvé. La fissure a quelque chose comme 60 cm et aussi longue que l'objet, 60 mètres. Nous avons apporté à un spécialiste le signal que nous avons enregistré pour comprendre, la fréquence de mghz venait de la Marine Russe .. nous savons que nous avons ce signal, mais pas ce que cela signifiait. Ces données que nous avons enregistrées, peut-être que c'est un son, mais nous ne l'avons pas entendu. D'où le signal est venu ? Nous ne savons pas. Il n'y avait aucun navire pouvant être vu. Je ne peux pas vous en dire plus sur ce que signifie l'échantillon, nous devons attendre les réponses, peut-être dans quelques semaines. Cela ressemble à un objet rond séparé de la partie inférieure. Cela semble très très vieux. Et comme du béton. Lorsque nous les brossons, certains bords sont noirs. Si vous regardez l'objet du dessous, on dirait qu'il est séparé de la partie inférieure. Il a la même apparence que la partie supérieure. Même couleur. Comme une plaque sur le fond. Il ressemble à un grand escalier, oui. Peut-être 1 mètre de haut, chacune des marches. Sa surface en-dessous est la même que sur le côté supérieur de l'objet. Dès le début, nous y sommes allés en utilisant des images à balayage latéral et des données de multifaisceaux (à partir de 2012) et ensuite nous faisons une animation mixée de ça. Mais le multifaisceaux n'affiche pas les données exactes. (Je n'ai pas eu la ligne totalement). Oui, il y a déjà une version anglaise de faite, je l'ai vu (le documentaire). Je ne sais pas si il sera disponible sur Youtube. Titan a mis dedans beaucoup d'argent, ils veulent avoir des ventes à des diffuseurs .. donc probablement pas sur YouTube ou plus tard. Il y a beaucoup de photos et de films que vous n'avez pas encore vu, et que vous ne verrez pas dans ce documentaire. Mais son tarif de plus de... nous allons continuer le travail sur cette question et puis aussi montrer plus de films et de photos. En ce moment, nous ne pouvons pas vous en montrer plus. Nous aurons une réunion avec Titan très vite et parlerons de tout cela. Nous n'avons pas réussi à retrouver un trou de plus en plus de 2 mètres avec un carré autour de lui... et des plus petits de 25 centimètres de large. Nous n'avons pas retrouvé ce trou. Il semblait que de la poussière ou quelque chose sortait de lui et nous avons eu un peu peur et ne voulions pas perdre le ROV. Les blocs de pierre ont des tailles différentes. Certains sont de 30, 40 centimètres, environ 1 mètre. C'est tellement difficile de voir quelque chose là-bas. C'est pourquoi nous utilisons le système d'affichage bleu car il peut tout voir. Mais oui, il y a des pierres et des blocs de différentes tailles. Mais je pense que les pierres ont été déposées sur l'objet au cours de l'âge de glace. Je n'en suis pas sûr. Nous faisons des tests à nouveau parce des résultats étranges sont sortis des analyses que nous avons faites. C'est pourquoi nous devons prendre plus d'échantillons. Même percer dans l'objet. Donc, nous saurons avec certitude si nous avons un échantillon de l'objet ou non. Nous avons également besoin de l'aide scientifique pour le faire de la bonne façon.    
" Je ne sais vraiment pas. Je suis honnête avec vous. La première fois que j'ai vu cela, avec Pierre et Floris en 2011... la réaction a été : Putain de merde, nous avons trouvé quelque chose ici ! Je ne pouvais pas le laisser aller simplement. Cela semblait construit. Comme quelqu'un qui a construit quelque chose. Vous pouvez voir des choses rondes sur le fond, à coup sûr... mais pas aussi grandes que cela - 60 mètres de diamètre - Pas question ! Ainsi, après avoir été là-bas une couple de fois... une construction ou une raison naturelle... ou peut-être quelque chose du ciel, je ne sais pas... nous avons cette montagne, ce morceau, l'objet à 1500 mètres. Vous utilisez votre imagination comme nous le faisons... mais j'ai besoin d'avoir mes pieds sur le sol... mais avec cet objet... Oui, ça peut être quelque chose d'artificiel, certains travaux de construction. Peut-être une poche de gaz ? Et si c'est naturel, ça reste tout à fait unique. C'est une formation très inhabituelle. Je veux des réponses. Qu'avons-nous découvert ? Nous avons mis tellement de temps sur cette question et chaque centime que nous avons. Nous sommes juste des gars ordinaires, aucun millionnaires. Nous plongeons sur les épaves, trouvons du champagne, du cognac et vendons. Nous avons mis tellement de temps là-dessus que nous n'allons pas abandonner maintenant. Mon hobby est de plonger et d'explorer des choses... mais c'est difficile, c'est dur quand cela ne m'apporte pas d'argent. J'ai imprimé de nouvelles photos, la peinture... et je vais bientôt avoir un vernissage pour les médias et les gens de Österåker, Åkerberga. J'essaie tout, la vente de vêtements, de peintures .. rien que pour trouver de l'argent pour le projet... (extraits) "        
 Extraits du documentaire
MAJ 14-09-2013Un commentaire de Dennis Asberg dans une vidéo de briefing des plongées (été 2012) permet d'avoir une meilleure idée des échantillons qui ont été analysés ci-dessus (en attendant de meilleures explications :
" Briefing résumé - Partie 1 : 1er roche : Roche volcanique - fragile - Soft / possible de ramasser des morceaux. A l'intérieur c'est totalement noir. Il y a de l'oxydation apparente sur elle. Non magnétique. Mais de très haute densité (lourde). Rappelle de l'acier (avec de la rouille non adhérente). Elle a été exposée à une chaleur extrême. Les scientifiques disent qu'il est très peu probable qu'il y ait un volcan dans cette région. 2ème Roche (du granit rouge) : Trouvée sur le haut au centre de l'objet. C'est étrange ... quand on la gratte, elle semble être couverte d'une sorte de suie (chaleur élevée encore ?). Il s'agit d'une "pierre normale" mais beaucoup ont été trouvées au sommet de l'object. La plupart ont fini là-bas pendant la fonte des glaces en tombant. Cela doit indiquer que l'objet a plus de 140.000 ans. Si c'est pas plus que ça... avec des angles droits, des lignes et coins arrondis... un peu comme une "assiette" et séparé de la base en-dessous. Résumé du Briefing - Partie 2 (traduit librement): C'est pourquoi nous (l'équipe) voulons vraiment y retourner. Mais maintenant, la saison s'arrête après l'effort. Utiliser un marteau à 90m de profondeur ne fonctionne pas. Au cours de l'automne / hiver, des efforts seront faits pour obtenir l'accès aux outils appropriés, mais les ressources sont limitées jusqu'ici. Les Échantillons : Nous avons réuni beaucoup d'échantillons (de l'argile ordinaire - pas de radioactivité) des "rocs" blancs / jaunes d'aspect étranges (sans plus de détails sur ceux-là) Pourquoi y a-t-il autant de roches étranges autour de cet objet ... et seulement là ? Étrange ! "  
Très récemment, nous avons appris que les contacts avec la Marine Suédoise n'était pas encore au point qu'il y ait une expédition en septembre, mais Dennis Asberg semble encore penser qu'il y a une possibilité en octobre :
 
" Je veux vous dire à tous merci pour votre soutien ! J'ai reçu des messages de soutien merveilleux et des offres d'aide. Malheureusement je ne peux pas répondreà  tout car je n'ai pas le temps, je suis occupé avec toutes sortes de projets. Je dois survivre. Nous ne pouvons pas sortir en septembre, on a d'abord dit, ce sera en octobre à la place. Nous allons sortir avec le système multifaisceaux pour obtenir une image 3D de l'objet. Cette fois nous allons le passer en revue de nombreuses fois pour obtenir de bonnes photos tant que possible. Ce sera très intéressant et je suis impatient d'y être. Nous n'allons pas sortir avec le ROV une fois de plus cette année, même si nous avons un bel été encore en septembre. Mais nous espérons que l'année prochaine au printemps 2014 nous sortirons avec une expédition de plongée, et utiliserons l'équipement que nous n'avons pas utilisé auparavant, pour prélever davantage d'échantillons, amener avec nous des scientifiques qui peuvent nous aider à obtenir une réponse de ce que nous avons trouvé. Nous ne savons pas encore ce que c'est. Ceux d'entre vous qui ont vu le documentaire savent aussi que nous avons des contacts avec les militaires maintenant... "      
" Je ne peux pas vous donner les détails... J'ai reçu beaucoup de questions sur le genre de collaboration que nous avons... mais je ne peux pas vous dire plus maintenant... et je ne sais pas grand-chose non plus. Leur intérêt de leur côté et nous avons eu des discussions... ce que je ne peux pas en dire plus, mais le but est de savoir ce que c'est là-bas. Et nous avons  cartes vertes, nous allons vous dire, peu importe ce que c'est, ce qu'il y a là-bas. Je ne sais pas quand le doc sera diffusé en Suède, mais j'espère vraiment que ce sera cet automne. Il a déjà été montré en Estonie, et sera présenté à la fois en Allemagne et en Angleterre... ce que je sais. Et puis se propagera. La version originale est en anglais. La version estonienne a été doublée et coupée, que c'était triste. Certaines entrevues importantes avec des scientifiques avaient disparu. (...) Nous travaillons également avec d'autres projets et notre plus grand est le projet Panama. Nous espérons pouvoir y retourner en novembre et faire des plans pour le futur et pour démarrer cette affaire en janvier / février 2014. C'est un grand projet qui implique de nombreuses personnes, aussi des investisseurs, les sponsors. Et j'espère aussi que ce sera un documentaire en plusieurs épisodes pour la télévision. C'est le but. En ce moment tout est sur un seul... en attendant la prochaine étape avec l'objet de la Baltique. C'est incroyable intéressant... comme je l'ai dit de nombreuses fois auparavant. Et je veux une réponse autant que vous. Je comprends la frustration parce que nous n'avons pas été en mesure de vous donner une réponse encore sur ce que c'est. Ce n'est pas aussi simple que cela. Nous n'avons pas le matériel, ce n'est pas juste de dire : c'est «ceci» ou «cela»... non, nous devons "tenir sur nos jambes" en tout premier. Et encore un grand merci à vous tous pour tout le soutien ! "      
MAJ 08-10-2013 : Les résultats d'analyses du labo israélien ont été publiés : oceanxteam-reportoct2013-public.pdf oceanxteam-reportoct2013-public.pdf  
Ce nouveau reportage a été mis en ligne, un montage avec des images effectuées par Dennis Asberg et d'autres reprises de différents reportages, jusqu'aux derniers... mais aussi quelques nouvelles images (ou que je n'avais pas vu) et dont voici quelques extraits via des captures photos. Les deux premières images sont au niveau de l'anomalie 1, les quatre suivantes sont probablement celles de l'endroit prit pour l'anomalie 2 sans la repérer. Si vous regardez attentivement, vous découvrez (et avec la viédo ci-dessus, vers les 3/4) tout de même des assemblages étonnants de pierres tout à fait rondes, puis d'alignements de sortes de pierres (droites ou effondrées) aux angles très droits, comme des menhirs taillés, sur la 6ième photo. La septième sort probablement du reportage officiel et d'un travail sur le tournage de Titan TV :
balticnewphoto.jpgbalticnewphoto2.jpgbalticnewphoto3.jpgbalticnewphoto4.jpgbalticnewphoto5.jpgbalticnewphoto6.jpgbalticnewphoto7.jpg
MAJ 05-11-2013 : Une bonne nouvelle annoncée par DRG, le distributeur du documentaire de Titan TV sur les expéditions de 2011, vient d'annoncer la diffusion du reportage le 09 décembre 2013 sur DR3, la nouvelle chaîne danoise. Diffusée dans l'ensemble du pays par voie hertzienne, câble et satellite, cette chaîne peut également être reçue dans le sud de la Suède et en Schleswig-Holstein, dans le nord de l'Allemagne. Pas grand chose de neuf sinon qu'il a été confirmé une réunion filmée avec la Marine suédoise et une probable plus large diffusion des données à des scientifiques et ingénieurs des armées. Les conditions météorologiques étant très mouvementées depuis fin octobre, avec un défilé de tempêtes (et malheureusement des morts en Europe du Nord), les probabilités d'une expédition menée par la Marine (qui n'hésite pas à plonger en profondeur même en décembre, en l'a vu l'année dernière avec la découverte d'un vieux sous-marin russe) dans les prochaines semaines sont minces. Les analyses des matériaux remontés n'ont aucunement éclairci les choses dans la mesure où certains minéraux trouvés peuvent être tant naturels que fabriqués et dégradés par le temps et les conditions locales... les différences entre de la rouille naturelle et de la très vieille rouille d'objets manufacturés et disparus sont minces...

MAJ 13-11-2013 : deux nouvelles images ont été tirées par un bon connaisseur en imageries numériques et il affirme qu'il y a éventuellement un objet de 2 à 3 mètres de diamètre également visible sur l'anomalie 1 :
baltiqueanonew1.jpg
rockfall ? there as an object (diameter 3 or 4 m) misinterpretation of the image ? (Emmanuel Mondouet)
Un petit reportage tourné cet été (août 2013) nous montre les manoeuvres et destructions de mines dans la Mer Baltique : L'escadron de lutte contre les mines de l'OTAN a fait escale ce 28 août 2013 dans la ville portuaire lituanienne de Klaipėda. Parmi les navires, figurait le chasseur de mines belge Narcis. L'équipage accueillait l'amiral de division Michel Hofman, qui visitait le dispositif Open Spirit avec d'autres autorités maritimes européennes :
C'est maintenant révélé et au grand jour : la Mer Baltique a servi de dépôts et de certains essais nucléaires par la Russie soviétique, elle est extrêmement polluée et avec un taux de radioactivité plus élevé que la norme... et le gouvernement norvégien, qui vend ses saumons antérieurement qualifiés de haute qualité à hauteur de 60% dans le monde (80% en France - 0% en Russie depuis 2006 !) vient tout juste d'avouer que ses saumons d'élevage étaient bel et bien DANGEREUX pour la santé humaine ! :    


radwaste-1.jpg 
 " Une photo de ce qui pourrait être des déchets radioactifs soviétiques au fond de la mer Baltique engloutis par la Russie à l'effondrement de l'Union soviétique ", affirme un documentaire télévisé Suédois.
baltique-sous-marinrusseww2.jpg 
Stefan Hogeborn-sous-marin russe S2-(non nucléaire)-2009
Une étude interessante sur l'écosystème et la pollution de la Baltique (VO) :

Mais attention, d'autres infos très sérieuses semblent prouver que d'autres pays sont concernés, notamment pour la pollution radioactive, et principalement la Grande-Bretagne qui ne veut pas trop en entendre parler...mais aussi la France via La Hague) : https://www.youtube.com/watch?v=oX_lzoYl9AU  
MAJ 11-12-2013 : Une longue pause avec peu de nouveauté dans l'attente de la sortie de la version anglaise du documentaire. Voici tout de même une ancienne interview des leaders de l'équipe de plongeurs qui a été traduite en anglais et qui comporte des réponses intéressantes :
Dennis Asberg explique ici que la présence de Basalte (échantillons de roche prélevés à la surface de l'anomalie) n'a rien de normal en ces lieux, sa provenance est sans doute liée aux mouvements de glaces ancestrales provenant de l'Atlantique... ère glaciaire ! La montagne située à 1500 mètres en amont de l'endroit où gît l'anomalie est " ouverte en deux " , comme écorchée, et nous avons ces deux "sillons" qui labourent le sol sur plus de 1500 mètres...
L'angle de l'anomalie, son pilier/socle, son sillon...font réellement penser que l'objet fut charrié par pression sur le sol sur d'énormes distances....pas un crash !
La montagne n'aurait été qu'un ultime obstacle à ce long voyage sous-marin, décoinçant notre anomalie de sa prison de glace et la laissant en l'état... tel un gros galet qu'on aurait poussé du doigt sur un sol glaiseux, d'où le pilier... La seconde anomalie pourrait être un fragment de la cime montagneuse ?
Mais cette interview date des débuts de la découverte, et les données ramenées pour le reportage semble donner une toute autre image de la réalité... :
Ano1 documentaire2 1 Ano1 documentaire3 1 Extraitsbeneath5
Comme on le constate sur ces images complètes du fond en 3D, il ne s'agit pas en fait de sillons creusés par un objet traîné sur la surface, mais plutôt d'espèces de digues, ponts ou aqueducs partant d'une montagne sous-marine coupée en deux par un canyon. Le pilier et l'Anomalie 1 s'arrêtent pile devant ce qui ressemble à un bassin plus profond. Plusieurs impressions se dégagent de l'ensemble du paysage sous-marin, on pourrait presque dire qu'une "taupe" ou un engin foreur a soulevé le sol pendant son chemin vers le bassin à gauche, remontant au niveau de l'anomalie 1. Une autre idée serait d'y voir une ancienne rivière passant par le canyon entre la montagne et une sorte de digue ou d'aqueduc antique l'amenant vers le bassin (ou déviant la rivière pour protéger le bassin en haut suivant l'élévation des eaux à l'époque)... mais s'il existe un gros creux (donc un vrai sillon) entre les deux "ponts" vers la gauche, la théorie glaciaire ou d'une chute redevient possible je pense.
Le documentaire est bien sorti le 09 décembre 2013, avec la diffusion du reportage sur une chaîne danoise, et enfin une version anglaise. Entièrement consacré à la découverte de l'anomalie, il n'a pas apporté de solution bien sûr, mais les interviews et avis des scientifiques sont intéressantes, et on constate qu'un spécialiste semble confirmer, d'après les images 3D de l'anomalie même et des analyses, qu'il y a une multiplicité de symétries et de formes indiquant une probable manufacture humaine. Pas de version française pour l'instant. Voici quelques captures du documentaires avec des points intéressants.
Extraitsbeneath1Extraitsbeneath1aExtraitsbeneath2Extraitsbeneath3Extraitsbeneath4Extraitsbeneath6aExtraitsbeneath6bBaltic preuve ou non   Autre nouvelle importante, l'équipe Ocean X a signé un partenariat intéressant financièrement:    
Isis Irmelin a traduit le suédois pour le groupe français grand merci à ISIS ...Isis Irmelin In french through Google translation : " Salut là-bas, un peu court à jour .. Maintenant, nous sommes partenaires avec WestChi au Canada. C'est un projet très intéressant que nous avons en face de nous ! Ce n'est pas seulement un projet, de ses projets qui traite avec le Canada, la mer Baltique et aussi Panama. Nous sommes très heureux d'avoir un partenaire du Canada et WestChi et comme vous vous le savez, le propriétaire de WestChi est Brian. Et Brian était avec nous sur le voyage cet été comme un vieil ami à moi. Et vous pouvez aller sur notre site et en lire davantage (http://www.oceanexplorer.se/). Nous allons mettre en place plus d'informations sur ces projets que nous avons en face de nous . Mais maintenant, nous sommes partenaires et les choses que nous allons faire à l'avenir au Canada son mines d'or et de diamants , mais aussi l'or est la chose principale. Et aussi du gaz. Mais aussi ici en Suède... nous avons peut-être trouvé du gaz, nous ne sommes pas encore sûr. Nous travaillons là-dessus. Et plus d'informations sur cette relation que nous avons avec WestChi au Canada, nous allons vous donner très bientôt sur notre site. Donc c'est un moment heureux pour nous. Son un avenir intéressant que nous avons en face de nous. Comme vous le savez, nous sommes les chasseurs de trésor et bien sûr avec de l'or et des diamants que vous faites de l'argent et l'argent que nous voulons investir dans l'avenir explorer. Parce que nous, la OXT, moi, Pierre et l'équipe aimons ce que nous faisons ! Pour explorer les océans. Mais nous voulons aussi s'impliquer dans d'autres domaines comme l'exploitation minière de l'or. Entraîner à faire de visites, vous avez besoin d'argent. Et nous devons faire de l'argent. Lors de l'exploration -vous trouver des choses historiques, l'artisanat, des choses très importantes à montrer au monde .. mais de disposer de ressources pour ce dont nous avons besoin d'argent. C'est pourquoi nous allons dans ce domaine également. Les mines d'or, de pétrole et de gaz et ainsi de suite. Le but principal est de faire de l'argent bien sûr à utiliser l'argent pour explorer les océans du monde entier. Et bien sûr, la chose que nous avons dans la mer Baltique, l'objet. Comme vous le savez sponsors et les investisseurs, ils ont peur de s'impliquer pour une raison que je ne sais pas... mais c'est pourquoi nous le faisons nous-mêmes. Et nous faisons de notre mieux et nous avons maintenant l'occasion de faire beaucoup d'argent et que l'argent va à développer notre entreprise et à explorer d'autres endroits dans le monde. J'ai reçu beaucoup d'informations au cours de deux années sur des endroits intéressants. Je ne peux pas entrer dans les détails à ce sujet. Je vais le faire dans l'avenir, mais ces endroits intéressants où l'on peut trouver des choses très très intéressantes... peut-être. Mais pour faire tout cela, nous devons avoir le matériel et c'est pourquoi il sera très intéressant d'aller dans ce projet Canada en collaboration avec Brian et son entreprise. Et il travaillera aussi avec nous dans la mer Baltique. Peut-être que nous avons ici gaz dans la mer Baltique... et d'autres choses... donc... je suis au petit secret maintenant, mais c'est le "pouce vers le haut" = très bon ! " The Ocean Explorer  
Admirez aussi le travail de Ocean Explorer sur la découverte récente de l'Astrid :  
MAJ : 01-01-2014 :  
Anomalie dans la Baltique : une Base militaire ou une mine préhistorique ?
Hier, je suis retombé sur le répertoire de mes captures du documentaire de Titan TV sur les expéditions de l'équipe Ocean X dans le Golfe de Botnie, et les images multifaisceaux du fond m'ont à nouveau attiré l'oeil, au point d'en examiner les détails. On reconnaît par endroits la ligne de paysage que nous avions réussi à tracer, Marc-Philippe Evrard et moi-même (voir ici), mais il y a tout de même beaucoup de formes et choses visibles sur ce fond marin, entre 85 mètres de profondeur pour le plus élevé à plus de 100 mètres pour le bleu.
Voyons d'abord l'image normale capturée : tout est déjà bien visible :
Je pense que ceux qui ont l'habitude de chercher des ruines englouties ou des traces de naufrages ont déjà repéré les nombreuses anomalies constituées par ce paysage sous-marin. Pour aider, j'ai tracé ce que j'y vois, beaucoup de symétries de choses semblables à des ruines de bâtiments, de bunkers ou hangars. J'y ai ajouté pour le fun une théorie faisant passer un appareillage (par accident - catastrophe - bombardement ?) dans le cañion et s'enfonçant dans le trou pour ressortir plus loin (on dirait presque un train !) et éventuellement une grande antenne écroulée pour l'anomalie 2... mais ces deux points sont très imaginatifs bien sûr, disons juste que ça "colle" à l'ensemble perçu... et vous, tout ceci ne vous interpelle pas ? :
Voici peut-être une très bonne raison pour laquelle la Marine suédoise s'intéresse finalement aux anomalies... à la vue détaillée de ces scans multifaisceaux, nulle doute pour ma part qu'il s'agisse maintenant de constructions. Il y a d'ailleurs toutes les traces d'un effondrement de l'ensemble du paysage en haut de l'image. Mais la profondeur rendait très improbable ce type de constructions, et les estimations faisant de cet endroit éventuellement un endroit sec ou à l'air libre remontent à 14.000 ans minimum, mais plus probablement 120 à 140.000 ans... Alors ? peut-on imaginer ici les traces de l'apogée d'une civilisation engloutie lors de l'avant-dernière glaciation ? Ou encore, plus proches, une mine-forteresse érigée par les premiers sapiens ou même des hominidés, rasée et engloutie lors de la dernière glaciation ? Des scandinaves ou autres ont-ils tenté de créer une mine sur la Baltique, lors de la Petite Période Glaciaire au Moyen-Age, qui semblait vouloir durer éternellement à l'époque ? Le tout se serait effondré sous l'eau lors du réchauffement, quelques dizaines d'années plus tard ? Peut-être plus récemment encore... on sait que les Russes ou les nazis ont construit des bases dans la région, celle des nazis a été rasée, mais peut-être que des éléments sous-terrains se sont retrouvés tout en bas ? Une exploitation minière ou pétrolière secrète qui a mal tourné ?... les hypothèses sont tout aussi multiples pour l'instant... et je signale que je n'ai pas cité les aliens, mais ils restent aussi une possibilité !
Prenez votre temps et zoomez pour bien voir... Je n'ai pas touché du tout à l'original à part mes petits traits de crayons rapides... Votre avis ?
Pour suivre toute l'histoire, c'est ici : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/actualite/sortie-complete-des-3-volumes-anomalies-dans-la-baltique.html ou ici : http://www.sciences-fictions-histoires.com/pages/ecrits/les-anomalies-de-la-mer-baltique.html Pourquoi une mine préhistorique ? Et bien, pourquoi pas, en effet, même si c'est peu probable, on sait au moins que cela existe (quelques exemples)... : http://traces.univ-tlse2.fr/accueil-traces/equipes-et-poles-de-recherche/equipe-prbm-prehistoire-recente-du-bassin-mediterraneen/mines-et-metallurgie-prehistoriques-du-midi-de-la-france-55385.kjsp?RH=neolithique_traces  
" Au cours de nos campagnes de prospection, nous avons recensé une vingtaine de vestiges d'ouvrages tous liés à l'extraction préhistorique de minerai de cuivre constitué en général de malachite, azurite et surtout de tétraédrite. L'exploration souterraine de la mine de Bouco-Payrol a été poursuivie et une chronologie précise a pu être établie. En particulier, des traces de travaux préhistoriques ont été repérées à une profondeur de 90m grâce à la présence de plusieurs marteaux en pierre. Dans un rayon de 200m autour du sommet de la montagne d'Ouyre (communes de Camarès et de Brusque), une douzaine de vestiges, tranchées et haldes, a été découverte (B.Léchelon, 1993). Chaque chantier est marqué au sol par une forte densité d'outils en pierre dont la présence confirme l'exploitation ancienne du gisement. "
 Document de travail sur l'Ambre et l'anomalie de Mr Eric Geirnaert, spécialiste : http://ambre.jaune.free.fr/Anomalie_en_mer_baltique.pdf  
(Notez que, en dehors d'un travail très intéressant et d'une possible hypothèse, Mr Geirnaert en rajoute tout de même beaucoup en parlant de "battages médiatiques" à la fin, qui sont en réalité totalement inexistants ! : ce n'est pas parce que quelques milliers de personnes suivent sur Facebook deux ou trois fois par an que ça touche beaucoup plus de monde ! : en fait, le "monde" n'est pas du tout au courant, vous n'avez qu'à demander à votre entourage !) - beaucoup d'illusions sur la réalité d'internet et la diffusion de la connaissance...)
L'équipe Ocean X devient partenaire avec le groupe de chercheurs Genesis Quest :
Le tout dernier travail de Marc-Philippe Evrard sur la ligne :
 
http://clvr.eu/t0q
On peut dire à cette date que la grande majorité du monde a complètement oublié ces anomalies ou n'a jamais été au courant réellement et qu'il faudra certainement rappeler de quoi il s'agit lors d'une prochaine expédition...
MAJ au 23-02-2014 : Pas de changements fondamentaux depuis la dernière mise à jour à priori et je n'ai pas été assez attentif dernièrement. Mais je me rattrape un peu grâce à l'indication d'un contact concernant une légende intéressante rattachée à la Mer Baltique, qui complète un peu plus certaines de mes impressions sur l'endroit et, pourquoi pas, nos anomalies, qui sont situées effectivement au Nord-Ouest dans l'antique pays de Misiko, c'est-à-dire vers l'endroit où a été située il y a très longtemps la légendaire cité de Vineta, disparue dans la Mer Baltique... :
Oera linda amsterdam peo platon
" La mémoire néerlandaise semble avoir gardé un souvenir très précis du déluge et de l'engloutissement de l'Atlantide. Le plan d'Amsterdam reproduit fidèlement celui de Poséidopolis, capitale atlante.
"Quand on avait traversé les trois ports extérieurs, on trouvait un mur circulaire commençant à la mer et partout distant de cinquante stades de la plus grande enceinte et de son port. Ce mur venait fermer au même point l'entrée du canal du côté de la mer." (Platon, Le Timée)
ll est vrai que la Hollande des polders pourrait bien connaître un jour le sort de l'Atlantide : disparaître elle aussi sous les eaux. Mais il y a un lien plus troublant encore entre les deux pays. Un mystérieux livre hollandais, l'Oera Linda Boek, donne une description détaillée, confondante, des différents épisodes d'un bouleversement planétaire daté de - 2193.  Avant d'étudier de près son authenticité avec l'aide d'un spécialiste, plongeons-nous dans l'ouvrage en question.
"Ceci est écrit sur tous les bourgs : Avant que vienne le mauvais temps, notre terre était la plus belle dans tout le monde, le Soleil se levait haut et il n'y avait que rarement de la gelée. Les arbres et les buissons produisaient des fruits variés, qui maintenant sont perdus. Dans les champs, nous n'avions pas seulement de l'orge et du malt, mais aussi du blé qui brillait comme de l'or cuit aux rayons du soleil. Les années n'étaient pas comptées puisqu'elles étaient plus belles les unes que les autres." (Pierre de Châtillon, Bouleversements climatiques)
Avant la catastrophe, le soleil se levait haut et la gelée était rare. Le climat a donc changé brusquement. La bonne terre à blé, située sous des cieux tempérés, s'est retrouvée dans le grand nord. Le même épisode a gelé vif des milliers de mammifères en Sibérie et en Alaska. On pourrait attribuer ce froid soudain à un changement de place des pôles, soit par une bascule du globe terrestre, soit un glissement de l'écorce terrestre sur la couche de magma visqueux. (Immanuel Velikowsky, Les grands bouleversements climatiques)
Oera linda hollande 200po
Le résultat, en tout cas, est le même pour les terres qui se retrouvent près du pôle : la faune et la flore se trouvent soudain inadaptées. Le climat devient rude, le soleil reste bas sur l'horizon. "Comment débuta le mauvais temps : durant tout l'été, le soleil demeura caché derrière les nuages, comme s'il n'osait regarder la Terre. C'était le calme perpétuel et le brouillard mouillait les poumons comme une voile exposée sur une maison des marais. L'air était lourd et oppressant et le cœur des hommes était inquiet. Au milieu de ce calme, la Terre se mit à trembler comme si elle était mourante."
Pourquoi le soleil reste caché  avant la catastrophe ? Pourquoi cette humidité inhabituelle et ce climat oppressant ? On a souvent remarqué, à l'approche d'un séisme, un comportement singulier chez les animaux, comme s 'ils savaient déjà qu'un mauvais coup se prépare. La vie sauvage a des antennes pour percevoir le danger avant qu'il n'arrive, c'est une des clés de la survie des espèces.
Dans cette version, aucun dieu ne prévient les hommes de bâtir une arche. A la place, il y a ce triste pressentiment dans le cœur des hommes. "Les montagnes s'ouvrirent pour vomir feu et flammes. Certaines ont même coulé dans le coeur de la Terre, alors qu'ailleurs des montagnes sont sorties de la plaine." "Aldland, appelée Atland par les navigateurs, disparut dans les vagues sauvages qui se levèrent tellement haut sur les côtes que tout disparut sous la mer. Plusieurs personnes furent avalées par la Terre et les autres qui échappèrent au feu périrent par la mer."
Jolie précision sur Atland, dans laquelle chacun aura reconnu l'Atlantide. Notons au passage que le Boek nous donne une étymologie originale de l'Atlantide. Selon Platon, ce nom vient d'Atlas, le Titan qui donna aussi son nom à l'océan où se trouvait son île-continent. Mais selon le Boek, l'Atlantide viendrait du nordique Aldland, la vieille terre, la terre ancienne. Tous ces détails troublants donnent le tournis.
Pur bonheur pour le chercheur que de découvrir ainsi une autre source que Platon pour attester de l'existence de l'Atlantide ! Et de son engloutissement... Cette précieuse source nous confirme aussi la force et la hauteur de la Vague du déluge, qui n'a pas épargné grand-chose, comme on va le voir. On note enfin le caractère meurtrier de la catastrophe, attribué à trois causes concurrentes,  des séismes, de gigantesques incendies et une submersion quasi-totale.
"C'est aussi sur la terre de Findaet au Twiskland que la Terre vomit le feu. Toutes les forêts brûlèrent les unes après les autres et quand le vent souffla vers nos terres, elles furent couvertes de cendres. Les rivières changèrent leur course et dans leur embouchure se formèrent de nouvelles îles de sable. Cela se poursuivant durant trois ans, puis finit par cesser et les forêts redevinrent visibles. Les rivages étaient méconnaissables. Plusieurs pays étaient engloutis ; ailleurs des terres étaient sorties de la mer et la forêt était détruite sur la moitié du Twiskland. Les gens qui restaient sont venus s'installer dans les endroits vides. Nos gens, qui étaient dispersés, furent exterminés ou pris en esclavage. La surveillance était doublement importante pour nous et le temps nous enseigna que l'union fait la force."  (Pierre de Châtillon, Bouleversements climatiques)
Mammouthcongel200po
Témoignage incroyable, tellement incroyable même... qu'on n'y croit pas. En tout cas, pas à première vue. La forme du récit est trop moderne, comme l'est aussi le point de vue du narrateur. Si le mythe est authentique, le livre l'est-il ? D'où sort-il, au fait, ce livre étonnant ? Jacques Fermaut a reçu il y a une vingtaine d'années l'Oera Linda Boek envoyé par un ami hollandais. Il n'était alors que peu au courant des controverses suscitées par l'ouvrage et se lance dans son étude avec un a-priori favorable.
"Pour surprenante qu'elle fût, tant par sa langue que par son contenu, l'œuvre m'intéressa tout autant qu'elle me stupéfia." Il s'agirait en fait d'un manuscrit du 13e siècle, qui s'est transmis soigneusement de père en fils au sein d'une chronique de l'histoire frisonne et plus particulièrement d'une famille hollandaise, celle des Over van Linden, qui se disait jadis Oera Linda. Le manuscrit est écrit dans une langue et dans un graphisme archaïque, réservé aux érudits. Il faut souligner qu'aucun des membres de la famille Over van Linden n'était capable de le lire.
Au terme d'une étude détaillée, Fermaut démonte le texte, traque la syntaxe et conclut ceci: l'OLB présente toutes les apparences d'un texte authentique. Le manuscrit "date les événements à partir de la submersion de l'Altland, survenue, d'après le texte, en 2193 avant Jésus-Christ. L'ouvrage est un fourre-tout de style biblique, mêlant genèse, textes religieux et sapientiaux, codes de lois, récits de périples de hardis navigateurs frisons, paraboles et relations historiques plus ou moins légendaires." (source: http://home.nordnet.fr/~jacfermaut/oeralindaboekpres.html)
Un internaute note que la date de -2193 pour la submersion de l'Aldland lui semble vraisemblable, car avec un logiciel d'éphémérides "on remarque qu'il s'est produit cette année-là un alignement des planètes du système solaire, ainsi que de la Lune, des étoiles Aldébaran et Antarès". (source: http://home.nordnet.fr/~jacfermaut/oeralindaboekpres.html). On sait combien ces alignements planétaires sont réputés propices aux catastrophes, bien que ces faits d'observation ne soient guère étudiés par nos scientifiques.
Deluge gericault
L'alignement planétaire de - 2193 aurait eu lieu dans la période du Jol. La période du Jol correspond grosso-modo à l'Avent, à la Saint-Nicolas et à Noël. Est-il possible qu'on ait fixé cette date pour se souvenir de la catastrophe ? La fête de Noël pourrait-elle être une commémoration de ce terrible cataclysme, après avoir été une fête des survivants? Cette fin du monde au plus noir de l'année, suivie de longs mois de brumes et d'obscurité, justifie tout à fait la célébration des lumières, quand enfin elles reviennent...
Ce qui expliquerait cette bizarre angoisse partagée que la lumière ne revienne pas comme tous les ans. Pourquoi le solstice d 'hiver est célébré depuis l'aube des temps ? Parce que les hommes du déluge ont craint que la lumière ne revienne plus. Les Celtes, comme tous les peuples antiques adeptes de la Vieille religion célébraient le solstice au retour la lumière. Bien plus tard, les Chrétiens y ont rajouté la naissance de Jésus, dont la date de naissance est inconnue. "Les fêtes" aujourd'hui sont surtout l'affaire des commerçants.
D'après Jacques Fermaut, "l'Oera Linda Boek repose très certainement sur une tradition vraie, d'une vénérable antiquité." Le Saint-Suaire de Turin a-t-il pu être contrefait par un artiste et chimiste de génie ? De même, l'Oera Linda Boek pourrait-il être une contrefaçon ?  En ce cas,  elle est astucieuse et très bien faite. Ainsi, par exemple, la date de -2193 n'était pas donnée en clair dans le texte, elle a été déduite, ou plutôt calculée par des experts. Il y a ici tous les ingrédients d'un mystère digne de celui de l'arche perdue.
A moins qu'il ne s'agisse que d'une fable de plus ? "
" Certes, la date précitée était de nature à susciter la méfiance, la submersion de l’Atlantide se situant au XIIIe siècle avant Jésus-Christ d’après Jürgen Spanuth (L’Atlantide retrouvée ? Plon, 1954) tout comme L’invasion de la Méditerranée par les Peuples de l’Océan (ouvrage de Jean-Jacques Prado, L’Harmattan, 1992) qui en fut la conséquence. Mais, il semblait improbable que nos plats pays à fleur de mer n’eussent subi que cette seule catastrophe, d’autant qu’Ottema situait à cette époque une transgression cambrienne. "

" Vineta ou Wineta (parfois considérée comme ne faisant qu'une avec Jomsborg) est une ville légendaire qui se serait située sur la côte de la mer Baltique. On a cherché à la localiser à Wolin en Pologne ou à Zinnowitz sur l'île d'Usedom en Allemagne, puis près de Barth dans le Mecklembourg-Poméranie-Occidentale.
La première mention écrite de la cité remonte aux alentours de 970 et est due au voyageur arabe Ibrahim ibn Ya'qub, émissaire du Calife de Cordoue : il parle d'un grand port « à douze portes » dans le nord-ouest du pays de Misiko (Pologne), dont les armées seraient supérieures à celles de « tous les peuples du Nord ».
Au XIe et au XIIe siècle, des marchands parlent de la cité comme de l'une des plus puissantes de la Mer Baltique. L'évêque Adam de Brême écrit qu'elle est l'une des plus grandes villes d'Europe.
En 1159, une flotte danoise aurait détruit Vineta pendant la croisade de christianisation des Wendes.
Selon une légende, Vineta fut engloutie au cours d'une tempête en raison des péchés de ses habitants, ceci ayant été annoncé par des présages. Elle pourrait avoir disparu en fait en raison de la modification du cours des bras du delta de l'Oder.
Dans Europica Varietas (Kassa, 1620), le voyageur hongrois Márton Szepsi Csombor affirme que Vineta a été détruite par la foudre de Dieu, comme sa voisine Julinum, et engloutie par la mer. On pourrait voir ses bâtiments sous l'eau par temps clair.
Dans les années 1840, Timofeï Granovski considère que Vineta n'est qu'une légende médiévale. Il n'y a pas de preuve scientifique de son existence connue à ce jour. "
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vineta http://en.wikipedia.org/wiki/Vineta
http://evols.library.manoa.hawaii.edu/bitstream/handle/10524/32129/41-Volume3.pdf?sequence=1
L'anomalie 2 examinée de près d'après le scan original par Marc-Philippe Evrard en 2012, avec des essais de pyramide ou bâtiment qui correspondent bien sûr aux thèses d'une civilisation mondiale et, de plus, de la possible Vineta, ou Altland... :
Marc philippe evrard ano2
Marc philippe evrard ano2b
MAJ du 24-03-2014 : Une toute nouvelle image a été mise en ligne sur le site de l'équipe. Il s'agit d'une image d'un scan multifaisceaux retravaillée en 3D et montrant l'Anomalie 1 vue du Nord-Nord-Ouest (vision du haut de l'image de l'ANO 1 originale placée verticalement regardant vers le sud), on devine la montée qui mène à l'anomalie en arrière plan :
Multibeamdatabase ano1 nord nord ouest
" We have also find this, which is very close to the object. We do not know what it is. We will return with more details when we know more. " - Nous avons aussi trouvé ça, qui est très proche de l'objet. Nous ne savons pas ce que c'est. Nous reviendrons avec plus de détails quand nous en saurons plus ". (nous avons déjà un poisson d'avril en tout cas, au cas où !) :
MAJ 29-04-2014 : Dennis Asberg a mis en ligne le premier film de leurs explorations de 2012, avec de nouvelles images de leurs découvertes. Certains comprendront peut-être les difficultés techniques différentes liées à la profondeur nécessitant d'être pro en la matière, les ténébres complets augmentés de vase en suspension facilement et un paysage chaotique parfois de près... j'ai fait quelques captures d'images qui me semblent possiblement significatives sur de réelles symétries internes de l'Anomalie 1 :
Baltic sea anomaly 2012, The first movie from the object.
Voici la même image, basculée à 90° et zoomée sur la partie centrale. Ce positionnement permet de voir des structures parfaitement symétriques et répétitives à plusieurs endroits (regardez bien les plusieurs formes de demi-roues visibles rien que sur cette capture, mais aussi à d'autres endroits de l'Anomalie, mais aussi les ouvertures ou ombres de formes rectangulaires et les espacements architecturaux visibles (un architecte pourrait peut-être nous donner un avis ?)... rien qu'une interprétation possible de ma part (Yves Herbo) (la forme du gros vase visible au premier plan est étonnante aussi) mais l'échelle et dimensions correspondent bien à de possibles bâtisses ou tombeaux. Ci-dessous, Eric Chapuzot a tiré une première peinture de mes esquisses sur l'image capturée, et en a tiré une esquisse numérique intéressante :
Question nouvelles de l'équipe Océan X : la chasse aux revenus liés aux épaves (et cargaisons de vins ou autre) est bien sûr l'activité principale de la majorité des équipes de recherches dans la Baltique et Mer du Nord, l'équipe est toujours partante pour une nouvelle expéditions sur les anomalies dans le courant de l'année, en fonction des moyens dégagés pour pouvoir le faire. Je n'ai pas entendu dire qu'ils avaient des nouvelles de la Marine Suédoise suite à leurs rencontres.
MAJ 08-06-2014 : Une nouvelle interview (VO) des deux dirigeants de l'équipe confirme un nouveau partenariat avec Volvo, mais nous ne savons pas trop en quoi il consiste au juste... peut-être de la pub pour les tee-shirts, tout simplement... l'équipe parle de ses recherches d'épaves ayant contenu des cargaisons pendant que Dennis Asberg nous montre une vieille bouteille de vin remontée et de l'argent que ça peut rapporter pour refaire des plongées et gagner leur vie avec leur métier...

Des images extraites de la fin de cette interview de juin 2014 :
Une nouvelle magnifique peinture de Hauke Vagt nous montrant l'anomalie à l'air libre
En février 2014, cette petite vidéo est apparue... comparant l'anomalie de la Baltique... a une anomalie repérée... sur la Lune ! (Image credit - NASA/GSFC/Arizona State University - Music - is by wowforreeel) :
MAJ 13-07-2014 : La petite MAJ du mois avec pour commencer une grande publication en anglais sur l'historique des anomalies de la Mer Baltique ainsi que d'autres sujets connexes par Ivar Erdal ; https://flipboard.com/section/legends-%26-mysteries-bP3a7b.
Ensuite, quelques images sur l'anomalie 2 améliorées dans la vidéo sortie en février 2014 visibles ci-dessous (et qui résume un peu l'historique de la découverte aussi), ainsi qu'une autre titrée du film pris par le rover avec son radar beam 3D (cliquez dessus pour les agrandir) :
C'est officiel maintenant, l'équipe Ocean X a un nouveau partenaire financier comme sponsor, publicitaire et placement de productions : CA Billqvist
Cette belle vidéo nous montre un peu plus en détail le métier d'Océan X avec la découverte filmée de l'épave de l'Astrid et de sa cargaison :
Un nouveau clip est sorti le 22 juin 2014 sur nos chasseurs de trésors :
Aux dernières nouvelles données le 13-07-2014 par Dennis Asberg, l'équipe espère toujours pouvoir faire une expédition sur les anomalies cet été car la situation financière s'est améliorée et tout va vers le bon sens maintenant, mais il ne peut y avoir de certitude pour l'instant.
MAJ 01-08-2014 : Bonne petite surprise pour ceux qui suivent toujours l'équipe de plongeurs : Océan X est à nouveau en expédition dans le golfe de Botnie depuis au moins le 30-07-2014, comme l'attestent ces images transmises par  Dennis Asberg d'un gros orage accompagné d'une trombe d'eau lors de leur arrivée sur les lieux :
Un autre petit clip explicatif est sorti le 16-07-2014, anticipant un peu cette nouvelle expédition :
Une interview du célèbre chasseur d'ovni (voir l'émission TV UFO Hunters et ses apparitions aussi dans l'émission Ancient Aliens) Bill Birnes est sortie aussi sur Youtube, en VO uniquement, dans laquelle il commente la découverte :
II était temps pour les fans qui, en mal de patience, commençaient à penser à une censure de l'armée ou des pouvoirs, mais qui a aussi permis d'encourager l'imagination d'artistes-peintres et des retoucheurs de photos qui ont produit un nombre impressionnant de vues artistiques imaginaires, à défaut de nouvelles réalités filmées, comme notre ami Christophe Guégan de la page francophone sur les anomalies de la Baltique. Voici quelques images de ces créations artistiques, la totalité est visible sur notre page facebook des fans francophones :
Ano baltique cguegan4 
" Bonjour à tous, voilà un petit travail rapide, afin de se faire une idée des proportions de l'anomalie. En fait, elle est extrêmement plate. J'ai incorporé, un canoë et une plongeuse (située, à gauche sur l'anomalie) afin de se faire une idée de la taille. Je pense que l'échelle est correctement respectée. " Christophe Guégan
Ano baltique cguegan5Ano baltique cguegan6Ano baltique cguegan7 Ano baltique cguegan1Ano baltique cguegan3Ano baltique cguegan2
Ano baltique cguegan8 
"ma vision de l'ano dans quelques millions d'années". C. Guégan
Nous devrions donc avoir des nouvelles sous peu de cette expédition en cours, avec éventuellement de nouvelles découvertes et peut-être des débuts d'explications, de nouvelles images en tout cas à venir. Mauvaise nouvelle à priori question finances et temps... Cette Page, trop longue à se charger maintenant, va rester figée désormais : les Mises A Jour se feront au niveau des articles du blog (mais je met les liens tout en haut). Je conseille de lire cette même page, déjà divisée en plusieurs livrets sur Calaméo :

Les faits mis à jour par l'équipe francophone sur Facebook au 07-03-2013 : maj-7-3-13.txtmaj-7-3-13.txt

Les faits mis à jour par le site officiel de Océan X au 22-08-2014 : http://thebalticanomaly.se/current-facts/

Nouvelle page officielle Ocean X = https://www.facebook.com/OceanXteam

A suivre, Yves Herbo traductions, commentaires SFH - 2011- 2016
Nouvelle page officielle Ocean X = https://www.facebook.com/OceanXteam
Sur cette page à part, lien ci-dessous, vous trouverez toutes les photos originales des scanners et sonars fournies par l'équipe, ainsi que plusieurs travaux et analyses photos de fans ou de spécialistes essayant d'aider à la compréhension des anomalies. Vous y trouverez aussi les travaux de MaxitsMax qui s'est manifesté ici pour montrer son travail, ainsi que les miens et beaucoup d'autres.
Cet article fait référence à la découverte récente du SS Astrid par l'équipe Océan X :
Yves Herbo : pour mon avis : Donc, probablement pas d'OVNI " classique" (ou alors un Vimana ayant eu un problème il y a des milliers d'années !), mais peut-être les traces de cette mystérieuse civilisation engloutie en Mer du Nord il y a au minimum 10000 ans à 6000 ans (ou entre -130000 ans (traces de néandertaliens, pas de glace et + chaud à cette époque qu'aujourd'hui, et un lac) et -60000 ans (retour des glaces puis repli) et -20000 ans et -10000 ans (création de la mer Baltique par débordement du lac)), ce qui prouverait une fois de plus la réalité des vieilles légendes - et surtout que l'homme a construit et créé des habitats et civilisations beaucoup plus tôt que ce que nous avons trouvé sur la terre ferme...). En tout cas la structure semble bien être faite de pierre, même si certains y voient (au sommet à travers les crevasses) du bois ou du métal (a été démenti à priori). D'autres pensent que l'objet pourrait être si vieux que le sédiment l'a entièrement recouvert d'une couche pierreuse mais qu'il pourrait être en métal et peut-être provoquer des perturbations magnétiques locales. En regardant du côté de l'Ecosse et de ses Forts vitrifiés (http://logos_endless_summer.tripod.com/id139.html), on ne peut que se demander s'il n'en s'agit pas d'un. Autres idées : Vaisseau-spatial-astéroïde (une combinaison des deux) ?... L'objet de Tunguska de 1908 qui a finalement atterrit là (d'où la luminosité visible jusqu'en Europe de l'Ouest à l'époque) ? Très vieille cheminée volcanique (ou four préhistorique ?) ou encore champignon géant fossile comme l'ont suggérés certains ! Les idées foisonnent de partout pour aider les explorateurs à identifier ce qu'il y a à environ 90 mètres sous la surface de la Mer Baltique... et au vu des dernières découvertes et déclarations, je me demande s'il ne s'agit pas de rampes de lancement d'ogives que les allemands ou les russes auraient tenté de construire directement sous l'eau dans les année 40 ou pendant la guerre froide, à moins que les alliés de se soient débarrassés du matériel encombrant des nazis dans les eaux internationales, pas très loin dans la Mer Baltique par mesure d'économie... pas grave la pollution... ou encore des rampes antiques utilisées pour construire un temple (ou pour lancer des vimanas ?) ...  A cette date (novembre 2013), j'en suis toujours à 80% de probabilité qu'il s'agit d'un objet géologique naturel sûrement intéressant et rare mais peut-être pas de quoi ameuter la planète, mais l'expérience est intéressante à plus d'un titre. Elle permet déjà de se rendre compte, preuves à l'appui, qu'une découverte (peu importe sa nature d'ailleurs) faite par un ou des "amateurs" ou non-spécialistes n'est pas accueillie du tout favorablement par les tenanciers d'une certaine science-religion et surtout âpres défenseurs de l'élitisme (via les corporations), et de l'Eglise-Science dogmatique. Peu importe la valeur de la découverte, elle doit être faite et annoncée par des spécialistes de la chose. Point. C'est un dogme quasiment religieux et ceux qui ne s'y plient pas risquent de perdre beaucoup de temps et voir pire... d'ailleurs, les exemples sont multiples, comme la découverte de Gobleki Tepe par un simple paysan qui a mis des décennies finalement a être reconnue et fouillée en partie : que de temps perdu partout dans le monde... de plus n'oublions pas Yonaguni au Japon, découvert il y a 25 ans et tout autant intrigant que l'anomalie de la Baltique, mais dont nous ne sommes toujours sûrs de rien... Déclaration de Océan X : 
 - Contacts : ox-letter-french1.pdf ox-letter-french1.pdf  - Plusieurs langues : http://thebalticanomaly.se/media-letters/
      Beaux paysages des côtes de Suède  
suede-rosenstenen-prastens-badkar.jpgsuede-cotes.gif suede-the-tub-2.gifvarhallarna-suede.jpg 
suede-backastenen.jpg
 
A noter que la Mer Baltique a un taux de salinité très bas, justifiant presque encore une appellation de "lac".
 
cappadoce-gulsehir-aciksaray-mantar-kaya.jpg
Une apparente ressemblance avec l'un des objets (Cappadoce-Turquie)
niveau-mer-12000ans.jpg 
Niveau des mers - 12.000 ans (en rouge : Neandertaliens, en bleu : Autres Hominidés)
Il y a environ 800 000 ans, à peu près l'époque de la maîtrise du feu, le rythme change : la période des glaciations passe de 40 000 à 100 000 ans et l'amplitude devient deux fois plus grande. Le niveau des mers varie de 100 à 130 m à chaque fois et, à leur extension maximale, les inlandsis atteignent New York, Londres, Berlin et les glaciers des Alpes s’avancent jusqu’à Lyon. Le dernier cycle glaciaire est le mieux connu.
Il y a 130 000 ans, alors que I'homme de Neandertal arrive en Europe (estimations), les conditions climatiques étaient comparables aux conditions actuelles, voire plus clémentes. Assez régulièrement, malgré des périodes de recul, le volume des glaces a augmenté pour atteindre un premier maximum il y a environ 60 000 ans, puis un dernier voici 20 000 ans, à l’époque de l’homme de Cro-Magnon. Dans les hautes latitudes de l’hémisphère Nord, les inlandsis recouvrent de deux à trois milles mètre de glace l’Amérique du Nord et une grande partie de l’Europe du Nord. Puis, très rapidement, en moins de 10 000 ans, toute cette glace disparaît. La déglaciation se réalise en deux temps : assez lentement (de -18 000 à -15 000 ans), le quart des glaces fond; puis la fusion s'accélère il y a 14 000 ans, et, en dépit d'un dernier coup de froid et d'une réavancée des glaciers de montagne il y a environ 12 000 ans, les dernières traces de calottes glaciaires américaine et européenne disparaissent il y a 7 000 ans.
Cette déglaciation est un phénomène extrêmement brutal ; à certaines époques, le niveau des mers est monté de un à deux mètres par siècle. (YH : des analyses de carottes de sédiments ont prouvés que la mer s'était élevée de 100 mètres très rapidement dans l'hémisphère nord). La calotte nord-américaine semble s'être en partie disloquée sous forme d'icebergs et, dans certaines régions, le front du glacier a parfois reculé de plusieurs kilomètres par an. source : http://www.glaciers-climat.com/le-quaternaire.html
Jusqu’il y a peu, la mer Baltique était un lac. Ce n'est qu'il y a 10 000 ans qu’un brusque réchauffement climatique fit fondre les glaciers gelant le nord de l’Europe. Le niveau de l’Atlantique monta alors de plusieurs dizaines de mètres, permettant ainsi à l’océan de déborder dans le lac Baltique et de créer l’une des mers les plus jeunes de la planète. Au départ, la mer Baltique était bien plus étendue qu’elle ne l’est aujourd’hui, couvrant la majeure partie de la Suède et de la Finlande. Elle ne se retira que lorsque d’énormes blocs de glace fondirent et que la Scandinavie, jusqu’alors écrasée sous le formidable poids de la glace, se mit à monter (YH : ce qui va se reproduire d'ailleurs là où il y a des glaciers et calottes de glace en train de fondre, d'où forts séismes en augmentation dans les montagnes...).
Plusieurs personnes s'étonnent de ne pas reconnaître du tout les structures prises l'année dernière au scanner dans les photos vue de près. C'est en partie parce que le scanner a vu ce qu'il y avait sous le sable, mais sur le fond, visuellement, seuls ces rochers dépassent encore. Il ne reste plus qu'à attendre les analyses des matériaux et leurs datations pour en savoir plus... et d'autres photos, et éventuellement tenter de désensabler cette structure possiblement mégalithique... Ces photos de rochers formant un cercle sont en fait prises au sommet de l'objet, de très près, et nous n'avons pour l'instant eu aucune vue nette de l'ensemble de l'objet... La visibilité n'est que de 1 mètre est il est difficile de prendre des vues d'ensemble des structures trouvées, il y aura probablement une mosaïque d'images (la 3D est prévue aussi) assemblées. Où alors un éclairage suffisant et coûteux est amené sur place ! J'ai vu que certains émettaient maintenant l'idée d'une grosse météorite avec une chute à l'horizontale, en peu d'angle, ce qui est aussi une possibilité si l'objet est effectivement constitué de pierre.
La théorie d'un engin nazi a fait surface aussi et il y a aussi une théorie d'un dinosaure genre plésiosaure dont on verrait certains gros ossements fossilisés... et en ce qui concerne une intervention des marines américaines ou russes à l'endroit comme certains l'ont laisser entendre, il faut savoir que les manœuvres de l'OTAN ont lieu chaque année aux mêmes dates et aux mêmes endroits (qui ne sont pas éloignées mais pas du tout dans le secteur), que l'endroit est assez fréquenté par des navires de pêche ou de tourisme de tout gabarit et qu'un quelconque incident aurait été signalé...
fyrspannaren18thcenturywrecknynashamn.jpg 
Voici un scan d'un autre endroit de la Mer Baltique, au sud de la presqu'île de Nynashamn en Suède, sur lequel on voit l'épave du navire en bois du 18ème siècle Fyrspannaren (58º 47' 53/ 17º 52' 64), mais aussi une étrange structure ronde assez proche de celle de l'anomalie. Grosse différence tout de même en ce qui concerne la profondeur : environ 9 à 10 mètres ci-dessus et 80 mètres pour l'anomalie... vu le peu de profondeur, il pourrait être intéressant de jeter un oeil à cette autre structure pour comparer par la suite... http://www.abc.se/~pa/publ/nynwreck.htm
Déclaration de Océan X - Contacts : ox-letter-french1.pdf ox-letter-french1.pdf  - Plusieurs langues : http://thebalticanomaly.se/media-letters/  
Traductions fr et commentaires Yves Herbo SFH  - Merci à tous pour vos commentaires ! 
   
Site Océan-x : http://thebalticanomaly.se/category/news-articles/              
baltic-ano2.jpg baltic-ano3.jpg baltic-ano.jpg
map-80000ans-these.jpg
mapworld-200000ans.gif
migrationspeuple-de-dana.jpg
Cartes théorie atlantéenne - 80.000 ans avant maintenant et - 200.000 ans avant maintenant - les 3 migrations du Peuple de Dana    
-
FAIR USE NOTICE: These pages/video may contain copyrighted (© ) material the use of which has not always been specifically authorized by the copyright owner. Such material is made available to advance understanding of ecological, POLITICAL, HUMAN RIGHTS, economic, DEMOCRACY, scientific, MORAL, ETHICAL, and SOCIAL JUSTICE ISSUES, etc. It is believed that this constitutes a 'fair use' of any such copyrighted material as provided for in section 107 of the US Copyright Law. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, this material is distributed without profit to those who have expressed a prior general interest in receiving similar information for research and educational. 
YvesHerbo-2011-2016

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ne pas hésiter à commenter, donner votre avis, faire part de votre propre expérience...